ALL STAR GAME

Le CSP l’emporte et revient à un partout face à Dijon !

Le CSP Limoges s’est réveillé et s’est imposé à Beaublanc face à la JDA (71-63). Limoges revient à égalité dans cette série avant d’aller à Dijon.

nobel boungou colo (2)Agacé après sa première mi-temps ratée du Match 1, le CSP souhaitait prendre les devants cette fois-ci. Cela a été fait durant les premières minutes. Les joueurs de Jean-Marc Dupraz ont débuté par un 7-0 et ont mis une agressivité qu’ils n’avaient pas en début de match il y a deux jours. En difficulté, la JDA s’en est remis à ses habituels pistoleros : TJ Campbell et surtout Mykal Riley. Depuis le début des playoffs, l’ailier dijonnais est clairement sur une autre planète (15 points dans ce premier quart temps). Dijon ayant repris l’avantage, Dupraz a été obligé de prendre un temps mort… Et quel temps mort ! A base de Move your fuckin’ ass et de Shut your mouth adressé à JK Edwards. Le premier quart temps s’est finalement terminé sur un festival de points, avec d’un côté Nobel Boungou Colo et de l’autre Mykal Riley (20-26 après 10 minutes). Dans le deuxième quart temps, l’écart a été maintenu. Les Limougeauds ont tenté de freiner leur adversaire avec un pressing tout terrain, déjà mise en place au premier match. Sauf que Jean-Louis Borg répondait en jouant small ball. La JDA mettait également en place ses barbelés en défense pour limiter le CSP à 12 points dans cette période. Mi-temps : 32-41.

Comme en première mi-temps, le CSP a bien mieux débuté que son adversaire (45-43, 24e). En difficulté, les Dijonnais se sont mis à forcer des tirs (0/8 à 3 points en 8 minutes) et ont paniqué. Un trois points d’un Adrien Moerman possédé permettait aux siens de passer devant et l’efficacité du pressing limougeaud se faisait ressentir. En face, Andre Harris abusait des tirs de loin (52-47 après 30 minutes). Dans le dernier quart temps, les deux équipes se sont neutralisées. Les Dijonnais ont enchainé deux fautes offensives, ce qui a permis au CSP de faire un petit écart (59-52, 35e). Puis, l’action du match : un ballon volé de Nobel Boungou Colo dans les mains de Mykal Riley, qui se terminait par un dunk en contre attaque (64-57, 37e). Une anti-sportive sifflée logiquement à Andre Harris venait finalement tuer le match. Victoire du CSP Limoges, 71 à 63.

Tags : ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.