Da Silva : « Il faut contrôler Luol Deng »

Dernière chance de victoire pour le Portugal

Après une défaite inattendue pour le Portugal face à la Pologne (81-73), Philippe Da Silva s’est confié à BasketActu pour donner son regard sur les raisons de cet échec mais aussi partager son approche du match du jour qui les oppose à l’Angleterre. 

Regard sur la défaite face à Pologne

Philippe Da Silva : Je pense que la clé du match se joue lorsque la Pologne a resserré sa défense en deuxième  mi-temps, ce qui nous a empêché de pratiquer notre jeu de passe. Là, on est rentré dans des situations de jeu individuelles. Et, c’est vrai que lorsque tu te lances dans cette configuration face à des équipes qui sont bien organisées défensivement, tu déjoues. Tu permets à l’équipe adverse d’avoir des contres attaques et de prendre confiance et c’est exactement ce qu’il s’est passé sur la 2e mi-temps. De notre coté, on a eu du mal à garder l’intensité défensive par rapport à la première mi-temps. Du coup, ils marquent 52 points en 2nde mi-temps alors qu’en 1ère, ils ne sont qu’à 29 pts.

 

La déception

PDS : Il y avait énormément de déception dans notre camp. On avait beaucoup misé sur une victoire sur ce match là, et malheureusement on a perdu. Hier, c’était très difficile de trouver le sommeil. Au petit déjeuner, il y avait beaucoup de déception sur les visages. Personne n’osait parler, tout le monde était atteint après le match que l’on avait raté la veille.

 

Journée de repos

PDS : On s’est reposé, on a pu recharger les batteries et ménager le corps. Personnellement, j’en ai profité pour nager et faire du vélo. On disposait d’une piscine dans l’hôtel et d’une salle de musculation où tu trouves toutes les machines. En plus de ça, il y a un sauna et un jacuzzi. On est dans un hôtel avec de superbes installations, donc j’en ai profité. D’autres coéquipiers eux se sont reposés, ils ont dormi et chacun a fait selon ses besoins.

 

Rompre avec le quotidien

PDS : Hier c’était un jour de fête. Je ne sais pas si c’était la fête nationale où simplement celle de la ville, mais il y avait des animations un peu partout avec des petits stands qui proposaient des produits typiques de Lituanie, mais aussi des produits dérivés de l’Euro. J’y ai fait un tour avec 4, 5 coéquipiers. L’objectif pour nous était surtout de se relâcher et de faire redescendre la pression par rapport à la déception que l’on a eu après la défaite face à la Pologne (81-73).

 

La suite du programme

PDS : Là, il nous reste l’Angleterre et ensuite la Lituanie. Le dernier match aura lieu lundi. On finira par un gros morceau après avoir commencé par un gros morceau (ndlr ; la Turquie). Ce match là sera vraiment pour prendre du plaisir parce que ce sera certainement le dernier Euro pour beaucoup d’entre nous donc on essayera d’en tirer profit. On veut vraiment une victoire et ça passe par le match de ce dimanche. Il faut battre l’Angleterre.

 

La Clé du match aujourd’hui

PDS : Il faut vraiment essayer de contrôler Luol Deng. Il monopolise beaucoup le ballon. Si on arrive à le contenir et l’empêcher de faire jouer les autres, on aura une chance. Si par contre, il fait son match et qu’il y en ait 3 autres à scorer et à faire un bon match, ça risque d’être difficile.

 

Le type de jeu britannique

PDS : C’est une équipe qui joue souvent avant ou après nous. On a vu leurs matchs. C’est une équipe qui joue très à l’américaine, sur un rythme « Uptempo », pas réellement de cinq donc ils jouent sur les 5, 10 premières secondes. Très souvent, tu as une passe, un shoot ou deux passes maximum. Ca joue en première intention.

 

La fin de l’expérience européenne

Aujourd’hui on se concentre sur notre match, car on est les premiers à jouer. Ensuite, on va tenter de saisir l’occasion pour aller voir le gros match qui oppose l’Espagne à la Lituanie. On veut profiter de ces moments là au maximum.

On aimerait tout de même gagner un match. Notre objectif était d’en prendre deux, malheureusement ça ne me paraît pas impossible mais très difficile. On veut vraiment gagner ce match face à l’Angleterre, ça ferait du bien à tout le monde et particulièrement au basket portugais.

Après à partir de mardi, on rentrera à la maison donc tout se passe très vite.

Credit Photo (FIBA Europe)

Highlights 

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.