David Blatt : «J’aurais enfermé Dimitris Diamantidis à l’hôtel»

Les réactions après la rencontre d’Euroleague ayant opposé le Panathinaikos au Maccabi Tel Aviv

Extrêmement remonté après le match, David Blatt s’est emporté contre l’arbitrage auprès d’un journaliste israélien du média Walla ! Sports. S’estimant lésé par plusieurs décisions allant en sa défaveur, l’entraîneur du Club Nation a clairement remis en cause le jugement des arbitres sur la dernière action.

Plus réservé dans ses propos en conférence de presse (le journaliste israélien évoque tout de même l’ambiance délétère qui y régnait), le tacticien s’est contenté de féliciter le Panathinaikos pour sa victoire. L’occasion aussi pour lui d’avouer, non sans humour, son admiration pour Dimitris Diamantidis, comme le rapporte superbasket.

« Tout d’abord, félicitation à l’entraîneur Obradovic et Dimitri Itoudis (son assistant, nldr). Ils ont fait un excellent travail tout au long de la série. Bonne chance pour le Final Four. C’était de la plus grande série de l’histoire du basket-ball européen. La victoire s’est jouée sur des détails. »

« Mais il y a aussi un grand joueur, que je ne peux pas manquer d’évoquer, c’est Dimitris Diamantidis. J’aime sa personnalité, mais je ne veux pas le voir (rires)! Il a été très bon. Il a été MVP l’an dernier, il le sera peut-être encore cette année. Les grands joueurs figurent dans les événements majeurs. Je l’aurais enfermé à l’hôtel (rires). »

Interrogé lui aussi sur son ressenti, Zeljko Obradovic, toujours aussi pragmatique, s’est montré ravi du résultat obtenu mais aurait préféré s’éviter quelques sueurs froides en fin de partie.

« Nous avons dû batailler dur pour gagner, mais nous aurions pu nous mettre à l’abri avant. Les détails sont ce qui définit le jeu. Nous tenons à féliciter le Maccabi pour la façon dont il a joué les cinq matchs. »

Ravi par le soutien sans faille que lui ont affiché ses supporters tout au long du match, Obradovic a toutefois tenu à pointer du doigt certains d’entre eux. En effet, ayant fait l’objet d’un jet de gobelet et visé par un laser à plusieurs reprise, David Blatt s’est souvent plaint auprès des arbitres et de la table de marque. Un comportement de certains fans que ne tolère absolument pas le coach du Pana.

« Je tiens à féliciter nos fans, mais je ne comprends pas pourquoi les gens ne répondent pas aux personnes qui utilisent des lasers. Je suis outré par ce supporter. (…) Que voulez-vous ? Que ça se passe comme au football ? Ce n’est pas à la police d’intervenir (pour l’arrêter, nldr) »

Le Panathinaikos et ses supporters iront défendre leur titre à Istanbul début mai. L’ambiance s’annonce d’ores et déjà torride.

 

Tags : ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.