David Blatt dénonce les « calculs » de certains dans le modèle FIBA

Ce qui est certain, c’est que les Espagnols ne se seront pas fait que des amis pendant ces J.O..

A l’issue de la victoire espagnole contre l’équipe de France, les réactions ont fusé.David Blatt, sélectionneur de la Russie qui retrouvera la Roja en demi-finale dans la quête d’une médaille, n’a pas remis en cause la supériorité de l’Espagne. Il a cependant tenu a évoquer les limites du format du tournoi olympique avec un système de poules qui aurait permis aux joueurs de Sergio Scariolo de se relâcher contre le Brésil pour éviter le tableau dans lequel figurait Team USA.

« Ce qui est un peu effrayant et injuste dans les tournois européens, c’est que vous avez tout ce jeu tactique et un système de points lors des matchs. En NBA, vous avez une série, donc il n’y a pas une telle chose. Et ceci se passe en temps réel, dans un environnement concurrentiel, et nous n’aimons pas voir ça. » a déclaré Blatt à Yahoo ! Sports. « Je dirais que la plupart ne le font pas, mais il y a ceux qui jouent avec le système. Je ne le ferai jamais, en aucune circonstance. Mais certains le font. »

Si le technicien américain préfère remettre en cause le système, Yannick Bokolo a quant à lui dénoncé dans l’Equipe l’attitude des Espagnols sur le parquet. Déçu d’être une nouvelle fois battu par les Ibériques, l’arrière des bleus est surtout apparu lassé des simulations récurrentes des joueurs de la Roja.

« Ça fait mal de sortir comme ça en quarts. Sur la fin… Il y a beaucoup de coups qui ont été donnés pendant la partie, ils ont fait beaucoup de flopping, et c’est vrai que quand on voit que c’est terminé. Quitte à faire une faute, autant que ce soit une bonne faute et… C’est frustrant. Il faut qu’ils arrêtent de flopper parce qu’à force, on a envie qu’ils tombent vraiment pour quelque chose. C’est de la frustration, oui. Si on avait été devant, ça ne se serait jamais passé comme ça. »

Un manque de fair-play qui a fait grand bruit dans le monde du basket. Même Kendall Marshall, tout juste engagé par les Suns, y est allé de son petit tweet d’humeur. Une chose est sûre, le jeune rookie ne prendra pas pour modèle Rudy Fernandez, auteur d’un joli plongeon sur la faute de Ronny Turiaf alors que le match était déjà plié.

 

Comments

Commentaires (8)

  1. GW

    Masingue est encore sélectionnable ? ^^

    Rudy est vraiment un pauvre mec… Des joueurs qui floppent y en a plein, Ginobili peut etre insupportable.

    Mais flopper quand le match est déja plié ou commettre des attentas comme contre T.P en 2011 ca a pas sa place, surtout aux J.O.

    Et puis tous les petits détails non sanctionnés, comme retoucher le ballon après un panier pour freiner les contres attaques etc…

    Si un jour on a une équipe au complet, avec un banc correct, on pourra enfin se permettre dur et ca sera plus la même. Eux y vont pour faire mal, à nous de faire la même.

  2. AURELIE

    J'aurais bien aimé voir si blatt n'aurait pas eu le m$me comportement que les espagnols s'il avait été dans leur situation, c'est à dire laisser filer un match pr avoir une demi-finale "plus accessible". Quand à bokolo, je pense qu'il devrait penser à être performant (hier, il a encore été transparant) avec sa sélection avant de se plaindre.

    Je veut bien que fernandez ne soir pas irréprochable mais les Français ne le sont pas non plus. Il ne faudra pas qu'ils viennent si les prochains match avec l'espagne sont houleux.

  3. quintard

    bien dit GW