David Lighty à Nanterre feel like home

De retour à Nanterre, David Lighty est revenu pour nous sur le lien particulier qui le lie au club francilien.

David-Lighty---ClaireMacelA le voir prendre ses shoots sur le parquet du Palais des Sports , on aurait presque l’impression que David Lighty n’a jamais quitté Nanterre. Et pourtant après sa brillante saison avec le club francilien marquée par un titre de Champion de France, le MVP des finales des playoffs avait voulu tenter sa chance en NBA. Invité par les Hawks d’Atlanta à prendre part à leur training-camp, David Lighty a finalement été coupé quelques jours avant le lancement de la saison NBA. Sans club, l’opportunité Nanterre s’est rapidement présentée, le contact entre lui et le club n’ayant jamais été coupé durant l’été. Comme une évidence… « Revenir à Nanterre était le meilleur choix. Cette saison avec l’équipe a été incroyable. Ici je me sens vraiment très à l’aise, comme à la maison. Je connais tout le monde ici donc ça facilite les choses ».

Dans le tout le monde il y’a bien évidemment l’entraineur Pascal Donnadieu. Durant la saison précédente, le technicien n’a jamais caché l’affection qu’il portait à son joueur. « Un gars vraiment formidable » disait-il un soir de victoire face au Paris Levallois. Ce lien s’est aussi forgé dans la douleur de l’épreuve qu’a été le décès de sa maman Emily. A ce moment-là, David Lighty a pu compter sur le soutien sans faille de son coach, de ses coéquipiers et de tout un club. Et les résultats sportifs ont ensuite contribué à forger encore un peu plus ce lien. « Ce que l’on a fait est inoubliable ».

A Nanterre le natif de Cleveland a aussi retrouvé l’esprit familial qu’il a connu, comme Deshaun Thomas, lors de sa formation à Ohio State. L’ailier voit d’ailleurs des similitudes entre le travail fait par Pascal Donnadieu et les formateurs de cette prestigieuse université américaine. « Ohio State ne forme pas que des joueurs. Et c’est aussi ce que fait Pascal ; il forge à la fois des bons joueurs mais aussi des bonnes personnes ». Et quand on lui demande si le secret de Nanterre réside là, la réponse de David Lighty est limpide. « Quand une équipe joue comme une famille elle joue mieux. C’est une chance pour nous sur le terrain ».

Si on ne sait pas encore s’il pourra faire son grand retour face à Kiev en Euroleague, son come-back suscite beaucoup d’enthousiasme. Car à Nanterre David n’est pas que Lighty, il est David « MVP » Lighty.

 

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.