David Lighty et la déception des Villeurbannais

Après la fin du match face au Paris Levallois, il y’avait beaucoup de déception dans le discours de David Lighty.

Pour l’ASVEL, il aurrait fallu que la rencontre face au Paris Levallois ne dure que trente-sept minutes. Car dans le money-time les joueurs de Pierre Vincent se sont subitement arrêtés de jouer en accumulant les mauvais choix. Résultat : les joueurs du PL ont réalisé le hold-up parfait. « On a laissé le Paris Levallois garder espoir. On les a laissé en vie et ils ont mis des gros tird à la fin » analyse ainsi l’ailier David Lighty. « On a fait ce qu’il fallait pour gagner pendant une bonne partie du match. Mais pendant les deux/trois dernières minutes on a laissé le match filer. Le match était à nous et on aurait du se battre plus« .

Au classement les Villeurbannais ne parviennent pas à décoler. Dans l’attente des autres résultats de la sixième journée, ils n’occupent qu’une peu glorieuse seizième place qui n’est en aucun cas conforme à leurs ambitions d’avant-saison. Pour David Lighty, il va falloir que lui et ses coéquipiers aprennnent à conclure leurs matchs pour faire la bascule.

« C’est la déception qui prime car on avait huit points d’avance à trois minutes de la fin. Ce sont des matchs que l’on ne peut pas perdre. On a déjà connu ce genre de situations. Il va falloir que l’on finisse nos matchs ».

Lors de la prochaine journée, l’ASVEL recevra le SPO Rouen, une équipe qui connait elle aussi un début d’exercice compliqué.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.