De Colo, Diaw et Batum incertains pour France-Espagne ?

Bien malin qui sera celui qui pourra prédire les noms qui seront sur la feuille de match de France-Espagne dimanche.

S’il avait des cheveux gris, Vincent Collet a surement du arracher les derniers. Car depuis qu’elle a démarré, la préparation des Bleus n’est plus qu’une longue succession de coups durs entre problème d’assurance et de pépin physique. Après la rencontre de vendredi face à la Biélorussie le sélectionneur a donc fait le point à commencer par le duo des Spurs ; Boris Diaw et Nando De Colo soumis au même problème (à noter que Nando De Colo a pu jouer puisqu’il n’a pas signé son contrat en même temps que Boris Diaw) dû à leur nouvelle situation contractuelle. Et c’est plutôt l flou artistique.

« On attend une possible libération de Boris qui me ferait très plaisir. J’espère aussi que Nando sera là. Je n’en suis pas sur. Boris était assuré par la FFBB quand il était
free-agent. Mais depuis deux jours il a signé aux Spurs. Quand la franchise signe le joueur elle doit l’assurer. C’est ce processus-là qui prend un peu de temps.

(Patrick Beesley, directeur des équipes de France, prend alors la parole) : Son dossier est à l’étude par les assureurs. Le dossier médical, lui, est parti. Le dossier à l’étude, en fonction de ça, la proposition sera transmise à la NBA qui nous transmettra pour règlement et validation de la situation. A partir du moment où un joueur est sous contrat, il est assuré par la NBA en collaboration avec la Fédération. S’il n’est plus sous contrat c’est à la totalité de la Fédération. Là où il n’y a pas de bol c’est que cela tombe un week-end. Donc on espère dans la nuit avoir une réponse ».

Pour le moment, celle-ci n’est pas encore tombée. Quant à Nando De Colo, la signature de son contrat a été annoncée par les Spurs de manière officielle, ce qui par ricochet laisse planer
plus qu’un gros doute sur sa participation au choc de dimanche. Et pour cette rencontre, Nicolas Batum devra probablement lui aussi se contenter de l’échauffement et de donner de la voix sur le banc n’ayant toujours pas signé son nouveau contrat.

« Pour Nico, il ne peut y avoir d’issue pour l’instant. Ça c’était prévisible, il n’y avait que lui qui avait dit qu’il jouerait. Patrick Beeseley et moi-même savions malheureusement qu’il n’y avait pas de raison qu’il puisse jouer ».

Enfin, plus optimiste est le sélectionneur quant aux chances de voir Ronny Turiaf présent sur le parquet de Bercy.

« Ronny a pris un coup sévère hier (jeudi) qui m’avait obligé à le sortir. Ce matin (hier), il avait du mal à marcher. Dès qu’on le touchait il avait très mal. Mais si ça avait été le quart de finale d’une grande compétition il aurait joué. Mais là on a privilégié la récupération en vue du match de dimanche. Il faut absolument qu’il soit là. On aura besoin de combattants ».

Car au complet, le défi espagnol est déjà difficile alors sans plusieurs cadres, les Bleus seraient face à une mission quasi-impossible.

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires (22)

  1. Raoul Parker

    Là ils font forts nos amis les ricains…à l'heure du High Frequency Trading boursier qui permet un échange d'infos au millième de seconde..avec des sommes en jeu bien supérieures..ils mettent des jours à signer une police d'assurance !

  2. Scott La Mascotte

    je ne sais pas si un jour on aura une équipe complète !!!

  3. T-Mac

    Amateurisme…

    C'est le mot qui me vient le plus vite à l'esprit quand je lis les différents articles concernant la préparation de l'équipe de France. C'est quand même pas rassurant

  4. Lalaland

    Equipe en carton … on va finir les JO à 4

  5. Burt Cassander

    heu vous êtes bien dur quand même !! La NBA est une super vitrine pour le basket et même le basket français mais qui dit gros business dit grosse contrainte !! Contrairement à l'Euro qui commence fin aout, les JO obligent une préparation + rapprochés par rapport au fin des compét' nationales. L'EDF n'est pas la seule à galérer avec ses joueurs sans assurances et blessés.

  6. AND11

    On va bien se marrer aux JO…. Bye bye la médaille.

  7. rapid

    Comment se fait il qu'on ne puisse pas signer l'assurance ET le contrat en même temps ? Quand Nando est allé a San Antonio c'etait pas possible de preparer l'assurance et qu'elle s'active une fois le contrat signé. Ca fait quand même plusieurs jours qu'il a signé……. Tout cela est completement flou… T as l'impression que les ricains font tout pr que ca dure le plus longtemps possible et nous on fait les bons petits toutous en subissant.

  8. JB

    Moi je ne comprends pas pourquoi les espagnols n'ont pas ce problème ! Ils ont les frères Gasol avec de gros contrats sans compter Ibaka et Calderon.

  9. MiLissounga

    Moralité, arrangez vous pour être sous contrats les années des Euros, des CdM et des JO : donc tout le temps.

  10. JO

    il n'y a que la NBA pour embêter les joueurs de cette façon.

    et plus çà traine plus ils sont contents.

    Ce serait à me dégouter d'aller les voir.

    On fauuse les préparations d'équipe nationale.

  11. Frank

    [mode Braziou on] De toute façons, c'est la faute à Mainini, 18 ans d'incompétence, cautionné par la presse qui plus est! [mode Braziou off]