Débrief Euroleague : L’Oly blase Jamon Lucas, Obradovic craque, Lamont Hamilton bizuté

La première journée de l’Euroleague s’est achevée et les deux clubs français sont tombés sur plus fort. L’occasion de faire un tour d’horizon sur les événement passés (presque) inaperçus.

Les récaps

Strasbourg prend une leçon face à Bamberg

Le CSKA Moscou douche les espoirs nanterriens

Galatasaray s’impose à Sienne

Euroleague : Thomas Heurtel brille, le Barça dans la souffrance, le Pana tombe à Vilnius

L’Olympiacos asphyxie Malaga, le Real Madrid et le Bayern sans forcer

Le 5 de la journée :

Thomas Heurtel (11 pts, 5 pds) : Excellent dans le money time, il a planté le shoot qui a scellé la victoire.

Kostas Sloukas (8 pts, 6 pds) : A relancé la machine dans le troisième quart-temps. Défense, tirs extérieurs, passes clairvoyantes… Du grand Kostas.

Emir Preldzic (14 pts, 5 rbds, 7 pds) : le métronome du Fener Ulker.

Richard Hendrix (19 pts, 9 rbds) : Un bodybuilder de 2m06 qui court comme une gazelle.

Joey Dorsey (8 pts, 10 rbds, 3 ints, 3 ctrs) : le manimal était omniprésent dans le money time.

Le CSKA Moscou vient, gagne et s’en va

Nanterre a poussé l’immense CSKA Moscou dans ses derniers retranchements. Malgré un budget 8 à 9 fois supérieur aux franciliens, il a fallu attendre la dernière minute du match pour que la Red Army ne fasse la différence. Le genre de scénario auquel le club russe nous a bien souvent habitué en début de saison passée. Lietuvos Rytas, Partizan Belgrade, Brose Baskets, tous avaient mis le CSKA en danger lors du premier mois de compétition, avant de se faire ouvrir en deux au cours de la phase retour.

N’oublions pas également que le CSKA n’avait qu’un match officiel dans les jambes, 10 000 miles au compteur en moins d’une semaine et que la victoire n’a pas été à la clé. Finir une rencontre Euroleague en passant proche de la victoire face à un poids lourd, Chalon (à Tel Aviv), Nancy (à Fenerbahçe et contre l’Olympiacos) ou encore Le Mans (à Tel Aviv et contre l’Olympiacos) l’avaient fait. Qui s’en souvient ?

Pas d’enflammade, donc. La qualif se jouera lors des oppositions face au Partizan et Kiev. Les choses sérieuses démarrent maintenant. Il faudra éviter de prendre exemple sur Strasbourg, qui s’est mis dans la difficulté en prenant 14 pions en Bavière.

L’envol de Nihad Djedovic ?

Annoncé gros lorsqu’il évoluait en jeunes au FC Barcelona, à l’instar de son frère qui squatte actuellement la cantera, Nihad Djedovic a pris son temps avant de laisser parler son talent. Attaquant exclusif lorsqu’il évoluait à Italie, le swingman bosnien s’est étoffé sous les ordres du très rigoureux Sasa Obradovic, à Berlin. Djedovic avait déjà fait montre de ses nouvelles aptitudes en septembre dernier avec sa sélection nationale et est en train de confirmer. Voire mieux. Toujours aussi redouble sur open space, bluffant à la gestion du jeu et appliqué à l’autre bout du parquet, le sosie de Zlatan Ibrahimovic vient de réaliser deux prestations taille patron, contre Bamberg en champion puis sur le parquet de Zielona Gora, en Euroleague. Un conseil : prenez-le dans votre team Fantasy avant qu’il ne soit trop tard.

L’Olympiacos sur des airs de Nationalmannschaft

Le basket est un jeu simple : 10 hommes courent après le ballon pendant 40 minutes et à la fin, c’est l’Olympiacos qui gagne. Menée de douze points dans sa salle en milieu de troisième quart-temps, la Big Red Machine a réalisé un nouveau come-back du feu de dieu pour souffler la victoire à l’Unicaja Malaga. Même si le scénario était couru d’avance, il a encore réussi à surprendre, comme en attestent Jamon Lucas et Nikos Zisis.

Allez courage les gars, ce n’est pas comme s’ils avaient l’air plus forts que l’an passé…

David Blatt allume les journalistes

Décidément, le bon air frais du Pays basque inspire le Blattman. Moins d’un an après avoir demandé à Guy Pnini de « fermer sa p**** de bouche » lors d’un temps-mort, le coach du Maccabi Tel Aviv s’en est cette fois-ci pris aux journalistes. Notoirement réputé dans le milieu pour être un sacré bon client en conférence de presse, l’Américano-israélien n’a que trop peu apprécié de la manque d’inspiration de ses interlocuteurs, comme le révèle le quotidien AS.

« Que se passe-t-il ici ? C’est la première fois en dix ans que l’on ne me pose aucune question ! Il faut le voir pour le croire ! « 

Dave, c’est pour ça qu’on t’aime.

Fabien Causeur et Lamont Hamilton bizutés

Les deux joueurs de Laboral Kutxa ont rencontré Sofoklis Schortsanitis pour la première fois. Mazel tov !

Zejko Obradovic est de retour…

…Et il est en très très grande forme. Fâché tout rouge par la mauvaise partition des siens pendant trois quart-temps, le légendaire coach serbe a passé ses nerfs sur le pauvre Mehli Mahmutoglou, alors que celui-ci venait pourtant de rentrer son tir extérieur. Imaginez s’il ne l’avait pas mis…

Fran Vazquez est lui aussi de retour…

…Et lui non plus n’a pas changé. Le Père Fouras n’a qu’à bien se tenir.

Printezis-Vazquez

Kim English découvre les joies des contrôles anti-dopage

De nombreux joueurs d’Euroleague Fantasy Challenge avaient claqué quelques crédits sur Kim English, le nouvel ailier de Montepaschi Siena. Malheureusement, l’Américain est passé complètement au travers. Par un tweet, English en a, entre les lignes, expliqué la raison : un rhume. Tout surpris d’apprendre que son médicament habituel était considéré comme une substance dopante en Europe, le néo-Lombard évite en tous cas une suspension stupide. Pas comme d’autres…

tweetEnglish

L’action oubliée : l’énorme contre de Micah Downs

Absent du résumé de la rencontre ainsi que des différents Highlights, le méga contre avec planche de Micah Downs sur Luka Zoric vaut pourtant le détour.

Le point Fantasy Challenge

Le cinq des taffeurs :

Marcus Williams (Lokomotiv Kuban) : 26.4 mais dans aucune équipe serbe paraît-il…

Daniel Hackett (Sienne) : 30, la seule valeur sûre de son équipe

Jamon Gordon (Anadolu Efes) : 28.6, à une lettre près vous faisiez 6 points de moins, n’est ce pas Jamont ?

Nikola Mirotic (Real Madrid) : 29.7, on espère tous le moment où il se cassera la gueule pour se ruer dessus.

Sasha Kaun (CSKA Moscou) : 28.6, Kaun contre Nanterre après un match énorme en VTB. Une évidence.

Mentions spéciales :

John Bryant (24.2) et Chevon Troutman (22) : Vous aussi vous hésitiez à en prendre un sur les deux, pas de jaloux tout le monde s’y retrouve. Et c’est Sienne en face la semaine prochaine…

Richard Hendrix (28,6) : Il vaut encore moins de 60 crédits. Juste au cas où vous souhaitiez augmenter votre compte en banque.

Sinon, Fran Vasquez à moins de 50 crédits… Un Plaza 4 étoiles.

Le cinq des mecs que vous hésitez à vendre :

Milos Teodosic (CSKA Moscou) : 3.3 et un casse tête puisque, comme à chaque année, après l’avoir vendu, il plantera un 25.

Juan Carlos Navarro (FC Barcelone) : 4.4 mais pas de risque fallait être maso pour le prendre.

Bostjan Nachbar (FC Barcelone) : -2 pendant que ses ex de Bamberg ont tous alignés des gros scores.

Kyle Hines (CSKA Moscou) : -2, la faute à un Ukrainien du 9-2.

Shawn James (Maccabi) : 9 et un grand remerciement puisqu’il devient abordable (63 crédits). Tu peux te lancer Shawn maintenant.

Curtis Jerrells : 1, après nous avoir allumé toute la saison dernière avec le Besiktas…

Nate Jawai : -1. Vu la raquette de Galatasaray et le prochain rendez-vous contre l’Oly, il devrait disparaître de toutes les équipes.

 

Par Vincent Ricard, avec l’honorable participation du tout aussi honorable Romain Fougeron.

Tags : , , , , , , ,
Comments

Commentaires (8)

  1. Nairod

    Sérieux Vincent Ricard, ça devient lassant cette manie de ne surtout pas dire du bien des clubs français, et de Nanterre en particulier!
    Ok les arguments expliquant le petit match du CSKA sont vrais, et ce bon match de Nanterre ne leur rapporte rien sur le plan comptable, mais c'est déjà mieux que les 50pts d'écart que tous le monde leur promettaient il y a quelques mois. Il y a quand même beaucoup de positif à retiré de ce match!

    Sinon les autres points sont vraiment sympas.

  2. mimil

    "Kyle Hines (CSKA Moscou) : -2, la faute à un Ukrainien du 9-2.".

    Pas mal :0)))

  3. Damelo

    J'ai suivi sur Hendrix, et j'ai vendu Darjus L. Qui avait fait aussi un match bien au dessus de sa valeur (Fantasy j'entend).