Denain roulez jeunesse !

Pour l’ASC Denain-Voltaire, la saison 2014-2015 marque le lancement d’un nouveau projet au coeur duquel les jeunes seront mis en avant.

JC Prat et Sacha GiffaPour l’ASC Denain Voltaire, la saison 2014-2015 sera placée sous le signe du renouveau. En effet, lors de cette intersaison, le club nordiste a posé les premières pierres de son nouveau projet échelonné sur trois ans. Pour l’incarner, le président Alain Place a choisi de confier les rênes de l’équipe professionnelle à Jean-Christophe Prat. Rookie-coach, le technicien est un adepte de la formation. Cela tombe bien : à Denain les jeunes sont au coeur de la nouvelle équipe. Aussi si le club ne comporte pas encore de centre de formation et doit donc recruter quatre jeunes de moins de 23 ans, cela n’a pas eu d’influence sur les choix de l’ancien assistant de Philippe Hervé et d’Erman Kunter.

« En signant à Denain, je ne connaissais même pas cette règle, donc cela n’a en rien influencé mes choix. Si j’avais pu financièrement signer un 11ème ou un 12ème contrat pro, j’aurai signé deux jeunes potentiels supplémentaires. En Europe tout le monde nous jalouse car on a des potentiels athlétiques que peu de pays ont; donc c’est un devoir pour moi de travailler avec des jeunes joueurs, de les faire progresser et de les mettre sur le terrain ».

Parmis les recrues on peut retrouver notamment Jerry Boutsielle (ex Rouen), Henri Kahudi ou encore Yakuba Ouattara et William Howard qui vont pouvoir véritablement lancer leur carrière avec le club denaisien. Afin de leur donner les meilleures chances de progresser et de bénéficier d’un certain temps de jeu, le technicien a construit son recrutement de façon spécifique.

« Le plus important lorsque j’ai fait ces recrutements, c’était de ne pas superposé les potentiels sur les mêmes postes de jeu afin de pouvoir leur donner à tous une fenêtre d’exposition sur le terrain ».

Cette perspective est notamment ce qui a séduit l’arrière Yakuba Ouattara. MVP du championnat espoirs en 2013, il n’a eu qu’un maigre de temps de jeu avec l’Elan Chalon l’an dernier (douze matchs disputé pour 3,3 points et 0,7 rebond de moyene). La proposition de Denain ne pouvait donc que le séduire.

« J’ai eu le coach au téléphone. Les perspectives de temps de jeu pour pouvoir m’exprimer, l’idée de pouvoir bien travailler sont des choses qui m’ont fait tilter. La Pro B était une bonne option car j’avais besoin de me relancer. Le fait d’évoluer dans une équipe de jeunes m’a aussi attiré ».

Cependant Jean-Christophe Prat ne donnera pas des minutes gratuitement à ses jeunes pousses.

« Je n’aime pas cette mentalité très française par rapport au temps de jeu. Certains joueurs veulent des garanties, jouer 30 minutes et blablabla… Ce que j’ai dis à mes joueurs c’est tout le contraire : ce n’est pas combien de minutes tu passes sur le terrain qui est fondamental, c’est le rendement que tu as qui est important ».

Pour que ce dernier soit maximisé, l’entraineur et son staff entendent mettre en place un travail personnalisé lors des entrainements une fois que la saison aura débuté.

« Toute la première partie de nos entrainements (45 minutes) et axée sur le dévellopement de la technique individuelle. Dès que la saison va commencer, nous allons individualiser le programme des entrainements et pour chaque joueur fixer des points de progression (idem pour le développement athlétique) ».

Mais pour grandir, les jeunes de pourront bénéficier de l’expérience de leurs aînés. En effet, le club s’est attaché les services de Jeb Ivey, Erroyl Bing et Sacha Giffa pour les accompagner et les encadrer. Pour ce dernier, qui évoluait l’an passé avec le CCRB, il y’a d’ailleurs un parallèle à faire avec ce qu’il avait connu lorsqu’il était au centre de formation de Levallois.

« Je suis un gars qui marche beaucoup à l’affect. Je connaissais déjà le coach, sa méthode de travail et son concept.L’idée de prendre une équipe que de jeunes et mettre trois anciens pour les parrainer c’était quelque chose d’intéressant. Moi ça me rappelle un peu l’amalgame de l’équipe de Levallois à l’époque. A l’époque on avait des anciens comme Moustaphe Sonko. Il m’expliquait un peu les ficelles du métier, comment il fallait faire pour travailler ».

Pour son entraineur, disposer d’un tel joueur est fondamental pour la réussite de l’équipe.

« Il a la volonté de transmettre ce que les anciens de l’époque lui ont appris et cela n’a pas de prix pour un jeune coach comme moi. D’ailleurs, je pense que Sacha dans le futur fera un excellent entraineur car tu sens qu’il a cela en lui, cette envie de partager son savoir et ses expériences du haut niveau ».

Tirant un bilan positif de la préparation (« Le groupe vit très bien et l’amalgame entre les anciens et les jeunes joueurs c’est fait au dela de mes espérances« ), Jean-Christohe Prat se veut toutefois plus prudent sur l’objectif du club qui est officiellement le maintien. Mais comme l’explique Sacha Giffa « Il y’aura plus si affinité si on travaille bien« . « Ce qu’a fait le HTV l’an dernier est un exemple, ça sera même une ligne directrie » rajoute Yakuba Ouattara. Pour lui et ses coéquipiers, les choses sérieuses commenceront dès ce samedi avec la première journée de la Leaders Cup Pro B face à Lille.

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.