Deni Avdija ne veut pas être comparé à Luka Doncic et il a raison

Deni Avdija est l’un des joueurs les plus attendus de la Draft 2020. Un temps comparé à Luka Doncic, il ne veut pas de cette pression.

A un peu plus d’un mois de la Draft 2020 (qui se tiendra le 18 novembre), on a évidemment hâte de voir où atterriront les Français Killian Hayes, Théo Maledon et Killian Tillie. Mais il y a d’autres prospects internationaux que l’on a hâte de voir évoluer en NBA. Deni Avdija, la pépite du Maccabi Tel Aviv, en fait partie.

L’Israélien, épatant dans les compétitions internationales avec sa sélection chez les jeunes, a néanmoins une pression liée au fait que les gens ont un peu vite tendance à le comparer à Luka Doncic. Avdija n’a pas le niveau du Slovène au même âge, c’est une évidence. Doncic était champion d’Europe et MVP de l’Euroleague au moment de se présenter à la Draft 2018. Simplement, le profil de l’ailier du Maccabi fait forcément un peu penser à celui de la superstar des Dallas Mavericks.

Lors de son passage en visio devant les médias cette semaine, Deni Avdija a évoqué cette éventuelle filiation avec beaucoup de prudence.

« Ce que Luka Doncic fait en NBA aujourd’hui est très fort. On vient en gros du même genre de championnat, donc je comprends pourquoi les gens voient des choses qui peuvent leur paraître familières.

Mais je veux que les choses soient claires : c’est un grand joueur qui a son propre chemin et ses propres qualités. J’ai des caractéristiques qui me sont propres, les bonnes comme les mauvaises. Je ne veux tout simplement pas que l’on me compare à qui que ce soit ».

Annoncé très haut à la Draft, Deni Avdija passe un deal avec l’armée israélienne

L’approche de Deni Avdija est la bonne. Être comparé à un talent générationnel comme Luka Doncic lorsque l’on débarque en NBA avec finalement peu d’expérience du très haut niveau – Avdija n’avait pas un temps de jeu ronflant en Euroleague – est tout simplement une malédiction. Dans tous les cas, ses qualités font qu’une franchise le sélectionnera au 1er tour, vraisemblablement dans le top 10. Depuis l’épisode Doncic, plus personne ne veut passer à côté d’un talent international transcendant sous prétexte qu’il ne jouait pas en NCAA ou n’est pas Américain.

Si le petit jeu des comparaisons vous intéresse, on peut toujours vous parler de ce que les spécialistes évoquent en allant un peu plus loin que la simple combinaison poste/taille. Chez The Ringer, dans le Big Board de Kevin O’Connor dont Killian Hayes est le n°1, trois noms ressortent au moment de parler d’un développement possible de Deni Avdija en NBA : Danilo Gallinari, Dario Saric et… Nicolas Batum. Trois joueurs qui font ou ont fait une carrière très honorable en NBA, mais loin de ce que semble être en mesure de réaliser Luka Doncic sur le long terme.

Pour le côté point forward capable de manier le ballon et de délivrer du caviar à la passe, on a aussi lu deux ou trois évocations de Lamar Odom. Sur le côté strictement sportif, ce serait un plafond plus qu’acceptable pour l’Israélien.

 

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.