ALL STAR GAME

Destination finale pour le Limoges CSP

Limoges est de retour en finale des playoffs de Pro A après sa victoire 80 à 64 face à la JDA Dijon.

edwards boungou coloQuatorze ans c’est long, très long même. C’est le temps qu’a du attendre le Limoges CSP pour retrouver le haut du sommet en Pro A à savoir la finale des playoffs. Et de quelle manière !

En effet, Nobel Boungo Colo avait prévenu avant la rencontre que le CSP allait devoir se faire respecter. Et ses coéquipiers ont été au diapason. D’habitude si solide, la défense de la JDA Dijon a pris l’eau en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Au bout de cinq minutes il y’avait déjà 15 à 7 en faveur des Locaux. Beaublanc pouvait alors tomber dans une ambiance comme il n’y en a que très peu dans l’élite. Même un temps-mort rapidement pris par Jean-Louis Borg n’y a rien fait : ce CSP-là était en mode démonstration avec notamment la belle surprise Fréjus Zerbo (14 points et 4 rebonds) bien plus tranchant que Johan Petro. A l’entame du deuxième quart-temps, Dijon a bien tenté de serrer un peu la défense mais cela a juste eu pour effet de stopper le coup de chaud limougeaud mais pas vraiment sa domination. Limoges n’a rien laissé de facile à son adversaire, Mykal Riley pouvant en témoigner (14 points ce qui reste correct mais loin de ses stats en playoffs) (49-29 à la mi-temps).

« Garder la même intensité » a été l’objectif de Limoges pour la deuxième période dixit Adrien Moerman au micro de Canal+ Sport. Et là aussi le CSP n’a pas connu trop de difficultés pour y répondre. Dijon a bien tenté d’amorcer une série mais les joueurs de Jean-Louis Borg n’ont jamais réussi à passer sous la barre des dix points. Mais à l’image d’Andre Harris (17 points et 4 rebonds) les Bourguignons n’ont jamais totalement baissé les bras. Sauf qu’en face Limoges s’est montré bien trop fort. L’avance était telle que Jean-Marc Dupraz a pu faire participer à la fête Gaylor Curier, Paul Rigot et Joris Ortega (80 à 64). Le seul point noir au final pour les Limougeauds a été la blessure d’Adrien Moerman à la 37e don on ne sait pas encore s’il sera prêt pour la finale.

Car c’est bien de finale dont il s’agit pour les Verts. « Quand on joue ensemble, dans cette ambiace, nous devenons imbattable » a ainsi expliqué Alex Acker au micro de Canal+ Sport à l’issue du match. Strasbourg ou Nancy sont donc prévenus….

Crédit photo : Valentin Delrue

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.