Double dose d’Akingbala et de SLUC pour Alexis Ajinça

En une semaine, le jeune pivot va avoir affronté les deux pivots les plus lourds du championnat.

Uche Nsonwu puis Akin Akingbala en double dose… Alexis Ajinça a été gâté ces derniers jours. C’est à 7 jours d’intervalle que le pivot de la SIG va accueillir les deux Nigérians dans sa raquette. Un boulot à plein temps :

« Le Nigérian, de manière générale, est dur à jouer », analyse l’ancien NBAer dans les DNA.

Samedi dernier à la Halle Vacheresse, Ajinça a eu le plus grand mal à contenir le phénomène Uche, auteur de 14 pts à 7/10 et 5 rbds.

« Je l’avais bien contenu sur les post-up. J’ai dû me prendre deux ou trois paniers, mais, dans l’ensemble, les points qu’il a marqués, c’est quand je suis sorti sur les écrans ou passé en quatre. »

Cette semaine, Alexis va avoir le temps d’étudier le jeu d’Akingbala ce soir, en Coupe de France, avant de le retrouver samedi dans le compte du championnat Pro A. Et de l’autre côté du panier le pivot va également être bien reçu puisqu’il devrait être une des cibles principales de la défense du SLUC avec Ricardo Greer.

« Que ce soit moi ou Ricardo, il faut que l’on soit prêt à rencontrer des prises à deux. »

Game Time !

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.