Dounia Issa : « Il y’a de bonnes chances que j’arrête »

Après la rencontre face au Paris Levallois, Dounia Issa a confié qu’il avait de grandes chances de mettre un terme à sa carrière à l’issue de la saison.

Kunter Issa Bengaber Fall Lofton Dally JeanneAprès cinq mois d’absence suite à sa rupture du tendon d’achille, Dounia Issa a rechaussé ses baskets. Face au Paris Levallois on l’a ainsi vu pendant trois minutes et quinze secondes. Mais son coach Erman Kunter insiste : revenir après seulement cinq mois n’est pas anodin. « Dounia n’est pas encore prêt. Il a insisté. Là je l’ai fait jouer trois/quatre minutes. Il ne faut pas oublier qu’il est absent depuis cinq mois. Si on passe le premier tour des playoffs il sera peut-être plus opérationnel en 1/2 finale. Il pourra nous apporter et pas seulement au niveau des vestiaires. Il fait beaucoup d’efforts. Il a fait des oppositions pour la première fois il y’a trois jours. Pour un coach c’est difficile car il s’est blessé deux fois; je suis tout le temps en train de le contrôler, de l’observer pour voir comment il va« . Mais Dounia Issa aussi l’a eu cette petite appréhension. « Au moment de ma rentrée j’étais un peu nerveux. C’est une longue absence donc il y’avait un peu de stress. Mais les entraînements étaient plutôt positifs. Après j’étais content d’être avec les gars, avec le groupe en short. Çà fait vraiment plaisir« . Lors de sa première rupture du tendon d’achille, il avait mis presque une année pour revenir. Alors qu’est-ce-qui a changé cette fois-ci ? « C’est peut-être le fait de savoir comment revenir. C’est dur à expliquer. Mon corps a peut-être mieux réagi. Il n’y a pas vraiment de recette. Je suis aussi allé à Cap-Breton, ça a peut-être joué car je ne l’avais pas fait la dernière fois. Rejouer avec les gars pour les playoffs c’était aussi une sorte d’objectif. C’était une belle motivation« . Mais à 34 ans (35 le 3 juin prochain), l’intérieur sait aussi qu’il est sans doute compliqué d’envisager une nouvelle saison professionnelle. S’il n’a pas utilisé le mot retraite, son discours d’après-match allait très fortement dans ce sens. « Il y’a de bonnes chances que j’arrête cette année. Il ne faut jamais dire jamais mais a priori je suis plutôt parti pour arrêter. Çà n’est pas encore sûr à 100%. Mais dans ma tête je pense que j’ai fait le cheminement« .

Et c’est vers le coaching que Dounia Issa va se tourner. Cet été il sera ainsi assistant au sein du staff de l’Equipe de France U20 où il pourrait retrouver d’actuels coéquipiers. « Avec les U20 ça sera une belle expérience. Jean-Aimé (Toupane) me l’avait proposé il y’a deux mois mais le club et la fédération n’ont pas communiqué dessus par rapport au fait de savoir si j’allais revenir avec le groupe ou pas avec les problèmes d’assurances tout ça. Mais j’ai accepté car c’est vraiment une belle opportunité pour moi. Je suis attiré par le domaine du coaching« . On ne peut que lui souhaiter de connaitre le même succès qu’en tant que joueur mais avant qu’il ne se consacre à cette expérience il y’a des playoffs à disputer avec Le Mans à commencer par un quart de finale face au BCM Gravelines-Dunkerque.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.