Draft NBA : le point sur les chances des Français

Edwin Jackson, Antoine Diot, Fofana, Sara, quelles sont leurs chances d’intégrer dès cette année la grande ligue ? On fait le point à J-3.

Cette année il n’y a pas de « Early Entrants » chez les Français. C’est d’ailleurs étonnant de voir le très faible nombre d’européens (ou plutôt non-Américains) voulant faire la transition prématurément : on ne retrouve que 6 joueurs qui devraient tous être draftés au premier tour : BiyomboMiroticBertransMotiejunasVeselyValanciunas.

Comme l’an passé, un petit rappel : on ne juge pas de l’intérêt des joueurs d’aller en NBA ou non, on essaie juste d’estimer leurs chances.

 

Edwin Jackson

Un physique NBA, une vitesse NBA, un shoot vraiment bon bien que peu régulier. Si Jackson semble un poil petit par rapport aux standards NBA, il a tous les atouts pour réussir. Oui mais voilà, la traversée du désert qu’il a connu cette année a clairement joué en sa défaveur. Beaucoup attendaient de lui une explosion cette saison, alors qu’il arrivait dans une équipe réputée.

Et si son addidas Eurocamp à Trévise a été plutôt bon, il a aussi mis en avant ses lacunes de toujours : son manque de régularité et sa sélection de shoot bancale, l’un allant peut-être avec l’autre.

Pronostic : picks #45 à #60 : 40% de chance.

 

Antoine Diot

Contrairement à Jackson, les camps comme celui de Trévise ne sont pas très favorables pour Diot. Il a notamment perdu la balle un nombre de fois assez indigne pour un joueur de son calibre. Malgré tout, il a joué plutôt juste comme toujours. Alors Diot a-t-il une chance ? On peut penser que oui : il a très clairement la taille et la longueur NBA. Il a aussi clairement le physique et la défense. Son shoot est devenu décent et plutôt régulier, et il a le QI basket requis.

Le problème est qu’il n’excelle vraiment dans aucun domaine en particulier, que sa capacité de scoring reste vraiment faible, et que beaucoup de scouts attendent encore chez Antoine l’année de la « révélation » ou de « l’explosion ».

Est-ce des équipes seraient intéressées par son profil ? Pour les équipes qui ont besoin d’un second ou d’un troisième meneur « gestionnaire », capable de distribuer sans pénaliser son équipe, alors oui, et ces équipes sont assez nombreuses. Le problème c’est qu’il y a beaucoup de meneurs de son acabit cette année.

Pronostic : picks #50 à #60 : 25% de chance.

 

Ousmane « Sarra » Camara

Sarra est un joueur qui laisse les scouts perplexes. Comment briller autant lors des workouts sans réussir à s’imposer dans une équipe comme Le Havre ? Il fait beaucoup penser à un Bismack Biyombo. Gros taffeur, grosse énergie, bon rebondeur et bon contreur mais pas vraiment de move offensif. Le problème c’est qu’il a 4 ans de plus que le congolais et qu’il est un peu moins athlétique et un peu moins puissant.

Pourtant, des équipes NBA pourraient s’intéresser à lui, parce qu’il est typiquement un joueur capable de fournir 5 à 15 minutes de travail ingrat par match, denrée assez rare. Comme pour Diot, il est clairement estampillé « role player », et c’est ce que les équipes recherchent en fin de second tour. La NBA pourrait plutôt être faite pour lui que le jeu européen.

Pronostic : picks #50 à #60 : 25% de chance.

 

Bangaly Fofana

Fofana est grand et long, même pour un standard NBA, mais il est aussi incroyablement brut, ayant commencé le basket très tard. C’est un gros travailleur selon ses coachs et il a de la marge de progression, mais il a « déjà » 22 ans. S’il avait 2 à 3 ans de moins, il serait un vrai prospect NBA, pour le moment il doit encore travailler ses fondamentaux, et pour ça, ne vaudrait-il pas mieux pour lui rester en Europe ?

Il a néanmoins fait des workouts groupés dans plusieurs franchises, et comme on n’a pas de retour sur ces essais, il ne faut pas mésestimer ses chances, « jurisprudence Pape Sy » oblige.

Pronostic : picks #50 à #60 : 10% de chance.

 

Enfin côté rumeurs, on peut tout de même noter un dernier gros workout à New York aujourd’hui avec Marshon BrooksJosh Selby, Jordan HamiltonDarius MorrisJeremy TylerNikola Vucevic. Les Knicks s’orienteraient clairement vers les postes 2 et 5, ce qui donnerait de la consistance à la rumeur selon laquelle ils chercheraient à recruter un Jonny Flynn qui sera barré à Minnesota parRicky Rubio.

Plus que 3 jours et des brouettes avant la draft, les choses vont vraiment bouger, cette fois, c’est promis, il faut s’attendre tout. Selon Chad Ford, il n’y a jamais eu autant de pourparlers de trades que cette année. Peut-être la raison pour laquelle les informations précises se font si rares ?

 

Tags : , , ,
Comments

Commentaires (7)

  1. maksim

    "Antoine Diot : il a le QI basket requis."

    Ils s'intéressent à ça les scouts NBA?

  2. Barbara

    pour moi il a plus un profil euroligue mais s'il a moyen, pourquoi ne pas tenter après tout

  3. AND11

    Pour la 1ere fois on va peut-etre avoir aucun drafté…. YOUPIIIIIIIIIII!

    Un petit pour bouna N'diaye, un grand pour e basket français.

  4. Anonymous

    Et quand est il de Carl Ona Embo?