EDF : Le TQO, oui, mais avec quels joueurs ?

L’EDF devra accrocher sa qualification pour les Jeux Olympiques de Rio lors du TQO organisé début juillet. Avec ou sans ses cadres ?

Evan-Fournier-1400« Ils devraient signer le contrat de leur vie. On évoque même 100 millions de dollars pour Gobert ! Je peux comprendre les jeunes comme Rudy, Evan. A leur place, vous feriez quoi? » Interviewé par l’EquipeJean-Pierre Siutat donne le ton. Le Président de la Fédération Française de Basketball est actuellement aux Etat-Unis pour y rencontrer les différents joueurs français évoluant en NBA. En fil rouge, évidemment, la participation ou des uns et des autres au tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques de Rio auquel prendra part l’EDF à partir du 4 juillet prochain à Manille (Philippines). Les Bleus affronteront le pays local et la Nouvelle-Zélande au premier tour avant d’éventuellement croiser le fer avec le Sénégal, la Turquie ou le Canada. A la clé, un billet pour le Brésil.

Si, sur le papier, l’équipe de France fait figure de grand favori, la réalité des… coulisses pourraient poser des difficultés à Vincent Collet et à son staff. En effet, plusieurs cadres du groupe négocieront leur prochain contrat cet été. Sans deal et donc sans argent garanti, il est difficile d’imaginer Rudy Gobert, Evan Fournier ou encore Nicolas Batum prendre tous les risques – blessures, etc – en participant au TQO.

« S’il (un joueur – NDLR) n’a pas de contrat, il nous dit à quelle hauteur il veut qu’on l’assure. Derrière, on essaie de trouver une assurance qui accepte de prendre ça en charge. Si on peut payer, on dit oui, et c’est au joueur de prendre la décision », poursuit Siutat.

Batum et Gobert pourraient signer des contrats au montant maximum (le pivot du Jazz est restricted free agent, l’ailier des Hornets est unrestricted) cet été. Fournier est lui aussi promis à une somme à huit chiffres annuels.

Crédit photo : FIBA

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.