Edwin Jackson : « Cette année, c’est différent »

L’ailier français a fait le point sur le renouveau de l’ASVEL. Les nouveaux joueurs, le nouveau coach, l’équipe de France… Tout y est !

Chaperon des joueurs US recrutés par l’ASVEL lors de leur arrivée en France, Edwin Jackson a pris son rôle très au sérieux. Propulsé dans le 5 majeur de l’équipe, le jeune ailier français nous a donné son avis sur plusieurs sujets.

Sur les nouveaux dans le groupe.

« Les premiers contacts ont été très bons. Ce sont des mecs professionnels, qui viennent longtemps avant, et qui restent longtemps après les entraînements. En dehors du terrain ce sont de très bonnes personnes, nous avons fait quelques dîners ensemble pour apprendre à se connaitre. Ils ont vraiment envie de s’intégrer à la société française. Ils prennent des cours de français assez intensément. Ils s’intéressent vraiment aux choses, ils ont déjà pas mal visité la ville. C’est vrai que c’est agréable d’être avec des joueurs qui ont vraiment envie de faire des efforts, de s’intégrer au groupe, à la vie du club en général… Ils ont vraiment envie d’être là et ça fait plaisir.

Cette année c’est différent, on a des gars qui ont une approche différente. Ils s’inscrivent plus dans un projet à moyen terme du club. Dans leur tête, si ça se passe bien à l’ASVEL, je pense que certains considéreront de rester et s’investir dans un projet à moyen ou long terme. Ils ont une attitude un peu différente par rapport aux américains que nous avions la saison dernière. »

Sur Pierre Vincent

« C’est un véritable plaisir. On en avait déjà parlé, il va me confier des responsabilités, c’est sûr que ça fait plaisir. Nous partons sur de bonnes bases. Il y a une relation de confiance qui s’est instaurée, beaucoup de dialogue entre lui et moi. Il a un point de vue différent des coachs que j’ai déjà pu avoir puisqu’il vient du basket féminin, donc il a un autre regard sur la basket qui est vraiment très très intéressant. C’est une autre façon de penser, un autre jeu, c’est beaucoup d’avantages. Ca apporte beaucoup de fraîcheur, c’est très intéressant de travailler avec lui. »

Sur les différences de coaching.

« C’est un peu plus de spontanéité dans le jeu, prendre les situations de jeu que nous avons, être basé sur le jeu de contre-attaque et de relances. Nous avons une équipe athlétique. Je pense que par rapport aux années précédentes on pourra avoir plus de course, de jeu rapide, plus d’agressivité. Gérer le tempo du match mais avec beaucoup plus d’intensité, et de spontanéité qu’auparavant. »

Sur ses nouvelles responsabilités.

« J’ai très bien accueilli ce nouveau rôle. L’année dernière j’avais déjà des responsabilités et à la fin de la saison, ça s’est bien passé. Je reste sur ces impressions-là. J’ai vraiment envie d’aider cette équipe à gagner cette saison. Maintenant que j’ai un rôle plus important, je sais que mes performances directes auront une influence sur le résultat des matchs. Je prends ce rôle très à coeur, je serais à l’écoute. J’ai aussi un autre rôle : comme je parle le français et l’anglais, je suis très proche des Américains et des Français. Je fais un peu la liaison avec tout le monde, avec le coach pour expliquer certaines choses… Je suis vraiment au centre de cette équipe par rapport à ça, au-delà du rôle sur le terrain, en dehors pour expliquer la vie du groupe. J’ai pris ces responsabilités avec beaucoup de plaisir et d’envie. »

Sur les ambitions de l’ASVEL.

« On est toujours très ambitieux pour l’ASVE, puisque le club affiche aussi ses ambitions. Là cette année, c’est un peu moins affiché, on prend les choses comme elles viennent. On veut faire les playoffs. Nous les joueurs, les coachs, nous avons déjà parlé de ce que nous voulions faire par rapport à notre potentiel. On prend match après match… On continue de travailler et après je pense que si l’on travaille dur et que l’on fait les efforts nécessaires, on peut faire une très bonne saison. »

Sur l’équipe de France

« J’ai beaucoup d’amis dans cette équipe et ça me tiens à cœur pour le basket français qu’ils réalisent quelque chose. En plus ce serait super d’accrocher les JO l’année prochaine. Ce serait une très bonne chose et je serais vraiment content pour eux. Là je sais qu’ils travaillent dur en stage et ont vraiment envie. J’espère vraiment qu’ils vont avoir des résultats. »

Sur son avenir en EDF.

« J’ai toujours à cœur d’y revenir. C’est quelque chose qui m’a toujours plu. Chez les jeunes, mes premières sélections seniors, c’est toujours quelque chose de génial de pouvoir représenter son pays. Y retourner à court ou à long termes, oui, c’est un objectif ! Je ferais tout pour. »

Tags :
Comments

Commentaires (9)

  1. elvean

    tout simplement pas le niveau pour être en edf…

  2. shootinfox

    si on lui donne des opportunités et qu il progresse bien cette saison , il aura un profil super intéressant pour l EDF , il a un trés bon shoot à 3 pts et défends fort.

  3. AND11

    La grande gueule a pas intérêt à se planter cette saison…

  4. Ray-Ray

    J'aime vraiment beaucoup le joueur, c'est une saison pour lui. AND11 je ne vois pas pourquoi en France dès que quelqu'un affiche ses ambitions on dit qu'il est grande gueule… C'est dommage