Edwin Jackson : « Il y a un effet rouleau compresseur de l’équipe »

Après la victoire à Nanterre, l’arrière villeurbannais Edwin Jackson a évoqué la puissance collective qui émane de l’Asvel.

12 matches, 12 victoires…. C’est un fait : l’Asvel survole pour le moment le championnat. Le dernier succès en date, à Nanterre, a montré la capacité de l’équipe à se mettre en rouleau-compresseur. C’est notamment ce qu’a expliqué l’arrière Edwin Jackson après la rencontre.

« Est ce que l’on est intouchables ? Non, car il y a des matches cette année qui auraient pu basculer. Le calendrier est difficile, dimanche on va jouer une très bonne équipe de Boulogne-Levallois. On a des joueurs expérimentés; même mené, on sait ne pas paniquer, continuer à dérouler notre jeu et être dur. On a tellement de joueurs de haut niveau, qui peuvent sortir de leur boite, aider l’équipe. Le temps de jeu dans l’équipe est réparti. Il y a un effet rouleau compresseur de l’équipe, on est resté agressif en défense. En JeepELITE, les équipes ont moins de profondeur; on voit que l’adversaire est fatigué. Ce soir (hier) on gagne avec du sérieux (9 balles perdues, 22 passes décisives). On s’emploie quand même pour battre les équipes. Il y a des belles performances en Euroleague, mais le championnat reste la compétition la plus importante. C’est important de rester au plus haut niveau en France, c’est l’objectif principal. Je suis content de l’attitude de l’équipe, fier de ça, on a une super cohésion de groupe ».

Propos recueillis par Clément Bigois

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.