Elan Béarnais : un deuxième projet de reprise dans les cartons

Dans ses colonnes L’Equipe évoque un deuxième projet de reprise de l’Elan Béarnais Pau Lacq Orthez.

Update : L’Equipe indique ce jour qu’il existe un deuxième projet de reprise de l’Elan Béarnais. Celui-ci est porté par les frères Darnauzan (Simon et Thomas) et l’ancien rugbyman Jérôme Thion. Pour rappel le club est en négociations avec les potentiels investisseurs étasuniens jusqu’à la mi-mars. Dossier à suivre donc…

21.01 Celle-là, on ne l’avait pas vue venir ! Rick Pitino, Stu Jackson et Jamal Mashburn, trois noms bien connus du basket américain des années 80 et 90 notamment, font partie d’un projet de rachat très avancé de l’Elan Béarnais, l’un des clubs les plus importants de l’histoire du basket français. C’est ce qu’annonce ce jeudi La République des Pyrénées, qui révèle que c’est le maire de Pau, François Bayrou, en personne, qui a négocié en direct avec les probables repreneurs américains, puisque le club appartient à la mairie locale. La volonté de Bayrou et du front office palois d’emmener le club dans une direction plus moderne a visiblement guidé cette opération. Mais là où l’affaire devient encore plus surprenante, c’est au niveau du réel objectif du trio et de ses associés.

Rick Pitino, l’ancien coach de Kentucky, Louisville, des New York Knicks ou des Boston Celtics, a révélé dans une interview accordée au média grec Gazzetta (il coache à Iona, en Grèce), que le rachat de l’Elan béarnais était surtout un échauffement avant de viser bien plus gros : le retour des Seattle Supersonics en NBA.

« Je fais partie d’un groupe d’investisseurs qui cherchent un moyen pour que les Sonics reviennent. J’ai suggéré que l’on rachète d’abord une équipe en Europe pour nous permettre d’engranger de l’expérience ».

« Je suis très optimiste au sujet d’un retour des Seattle Sonics »

L’idée serait donc de s’implanter en Europe et ensuite d’être dans les starting blocks dès que la NBA aura décidé d’une expansion ou du déménagement d’une équipe. Avoir un pied à terre en Europe, notamment pour la détection de futurs talents, serait évidemment une plus-value pour les futurs propriétaires.

Pour rappel, Stu Jackson, qui a été head coach des Knicks à la fin des Knicks, puis General Manager des Grizzlies en 1997, est un ancien membre très influent de la NBA, dont il a été vice-président exécutif sous David Stern. Jamal Mashburn est lui bien connu des fans. All-Star en 2003, l’ancien joueur des Mavs et du Heat, notamment, est un ancien protégé de Pitino à l’époque où celui-ci coachait Kentucky.

Voilà en tout cas un projet bien intrigant. On ne pensait pas que le possible retour très attendu des Seattle SuperSonics impliquerait peut-être la France. D’autres investisseurs ont le même projet, mais le trio Pitino-Jackson-Mashburn est le seul à ne pas avancer masqué.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.