Equipe de France : Les Bleus battent la Serbie en prolongation

L’équipe de France est passée par la prolongation pour écarter des Serbes tenaces. Mention bien à Joffrey Lauvergne et Alexis Ajinca.

UNE-390-EDF-batum-decolo-300x338L’équipe de France a retrouvé le droit chemin après sa défaite contre la Grèce. Jeudi soir, les joueurs de Vincent Collet se sont imposés (78-74) face à la Serbie sur le parquet d’Antibes, dans le cadre de leur préparation pour l’Euro 2013. Les Bleus ont dû passer par la prolongation pour écarter Nenad Krstic et ses coéquipiers.

Face à une sélection serbe rajeunie et orpheline de Teodosic, Nedovic ou encore Savanovic, les Français ont souffert en seconde période après avoir plutôt bien débuté leur match. Transparent face aux Grecs dimanche (il a terminé à -1 d’éval), Tony Parker a montré qu’il était bien le patron de cette formation tricolore en inscrivant deux paniers primés à la fin du temps réglementaire, arrachant ainsi l’overtime face à des Serbes qui avaient pu s’appuyer sur une incroyable réussite à trois points.

Pourtant, les Bleus attaquent la rencontre par le bon bout avec un Batum retrouvé en attaque et un Lauvergne toujours aussi précieux dans la peinture. De leur côté, les Serbes peuvent compter sur Bogdanovic et Krstic pour alimenter la marque. C’est dans le 2e quart que les hommes de Vincent Collet creusent l’écart, retrouvant leurs qualités défensives et bénéficiant d’une belle adresse au shoot. De Colo, Diaw, Ajinça ou encore Lauvergne se relayent pour faire enfler le score (34-22, 17e) et infligent un 22-9 à leurs adversaires pour basculer en tête à la mi-temps (38-25).

Batum touché, Lauvergne hyperactif

Dans le 3e acte, le sélectionneur de l’équipe de France continue de se livrer à des essais, avec quelques associations inédites. Mais les Serbes et notamment Andusic vont prendre feu à trois points et revenir sur les Français qui baissent de régime en attaque, sont moins durs en défense et encaissent même un 2-15 à cheval sur les 3e et 4e quarts. A la 34e, la Serbie, qui a haussé le ton en défense, passe d’ailleurs en tête pour la première fois de la rencontre et Andusic continue d’appuyer au shoot longue distance. La France, qui doit se passer de Batum, touché à la cheville, est à la peine et a du mal à scorer. Ajinça continue de tenir la baraque. De Colo et Parker remettent leur équipe dans le bon sens et arrachent la prolongation (69-69).

Lauvergne va encore faire parler de lui au rebond – il termine avec la meilleure éval de l’EdF, 22, pour 11 rebonds et 13 points – dans ces dernières minutes, son association avec Ajinça (13 points) semble bien marcher. Parker (12 points), fatigué dimanche, s’est refait une santé et prend des shoots importants. La France finit par s’imposer (78-74), elle affrontera la Géorgie samedi.

 

Tags :
Comments

Commentaires (2)

  1. tit69

    Le secteur intérieur, principale préoccupation avant le début de la campagne, confirme qu’il tient la route. On peut être optimiste pour la suite !

  2. damelo

    Lauvergne est en train d'exploser! Il va repousser Diaw sur le banc…