Eric Bartéchéky : « Je suis surpris, ça me rend dingue de voir ça »

Eric Bartéchéky n’a pas caché son désarroi sur les nombreuses erreurs commises par ses joueurs lors de la rencontre face au Paris Levallois.

bartéchekySur les erreurs faites pendant le match
« On n’a pas été dans nos standards défensifs car on encaisse quand même 26 points dans le premier quart-temps mais comme on arrive à développer des solutions en attaque on est avec eux. Mais déjà durant ces dix premières minutes on a le sentiment de faire beaucoup d’erreurs sur des rebonds, des pertes de balle qui donnent des paniers faciles à l’adversaire…Dans le deuxième quart-temps c’est encore pire car on prend des rebonds on donne directement des ballons à l’adversaire; en attaque on perd des ballons faciles à éviter car c’est tellement flagrant. En l’espace de trois-quatre minutes on gâche tout et on rentre aux vestiaires avec -14. Face à ça c’est quand même difficile de garder son calme ».

Sur le manque d’application des consignes
« C’est peut-être notre limite cette année. Mais il est clair que je ne me l’explique pas. Je suis surpris, ça me rend dingue de voir ça. Quand deux fois de suite on prend le rebond et on donne la balle à l’adversaire, je ne comprend pas que l’on soit capable de faire des trucs comme ça sur le terrain. C’est ma deuxième année de coach et l’année dernière je n’ai jamais vécu ça. Je ne dis pas que l’année dernière j’avais un groupe qui faisait des trucs comme ça. Cette année c’est comme ça; on a beau essayer de leur faire comprendre par tous les moyens que l’on put éviter ça facilement… ».

Sur les premiers pas de Nick Minnerath
« Au niveau du banc on a fait une erreur. Il a commis sa première faute dans la premier quart-temps et sa deuxième juste derrière. On aurait du le sortir tout de suite. Ce qui fait que dans le deuxième quart-temps on ne peut plus l’utiliser. Je voulais le garder avec deux fautes à la mi-temps pour qu’il puisse pleinement jouer en deuxième mi-temps mais le problème c’est qu’en attaque ça ne nous a pas ouvert le jeu du tout ».

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. harbear hill

    Sur son joueur a 2 fautes pour un joueur faisait parti de la rotation il explique une regle du coaching que tout le monde applique a part si tu as un banc pléthorique, et aupres a l’able il evoque les points forts du match le journaliste aurait pu faire l’article sans l’interviewer.