Eric Barthecky : « Quand on est mauvais autant être mauvais partout »

Le coach palois Eric Bartecheky n’avat pas grand chose à retenir de la deuxième mi-temps fournie par ses joueurs face au Paris Levallois.

Avec seulement 24 points marqués lors de la deuxième période face au Paris Levallois, l’Élan Béarnais a gâché la prestation convaincante des vingt premières Bartechekyminutes. Pour le coach Eric Bartecheky la fatigue et les pépins physiques ne peuvent pas être les seules excuses. Le technicien espère aussi que ses joueurs sauront se servir de ce faux-pas pour relancer la machine lors des prochaines rencontres.

« Etre à +1 à la mi-temps dans les conditions dans lesquelles on était ça n’était pas si mauvais que ça. On était dans le match mais au retour des vestiaires on a été complètement dominé. On prend un 14-2, Yannick (Bokolo) rate trois lancers-francs et derrière ça part. On n’est jamais revenu après ce premier éclat-là. On perd le match mais ce que l’on a développé n’est pas bon du tout. On perd même le pointaverage, ça n’était vraiment pas bon. Mais quand on est mauvais autant être mauvais partout. On a été mauvais physiquement, dans l’attitude, mentalement, physiquement… Il n’y a pas grand chose à retenir de la deuxième mi-temps, on n’était pas là. Çà fait un moment que l’on est dans une situation compliquée mais ça serait trop facile de mettre tout sur ces raisons-là. Il faut quand même être capable de trouver les ressources le jour du match pour être meilleur. J’espère que l’on saura se servir de ce match pour repartir de l’avant ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.