Eric Chatfield « Refuser de perdre, c’est notre identité »

L’arrière du PL revient sur son début de saison et sur la perf du PL vendredi, face à Orléans

On est en droit de se demander s’il ne serait pas légitime que l’arrière parisien Eric Chatfield, soit nommé joueur du mois avec les stats complètement folles qu’il affiche. Il sera très certainement parmi les 3 candidats, tout comme il l’était le mois dernier.

Au delà de ses belles performances, il a surtout eu un énorme impact dans les « money time » du Paris-Levallois qui leur ont valu de belles victoires face à Roanne, Hyères Toulon et Orléans avant hier. Chatfield a rendu une fiche de 33 pts, 3 rbds, 2 pds, 3 int. mais surtout, un insolent 6/7 à 3 pts, et 100 % aux lancers francs avec 11 tirs réussis sur autant de tentés.

BasketActu s’est entretenu avec le clutch player de la Pro A pour mieux comprendre ce comeback improbable du PL qui a eu jusque 21 pts de retard à l’approche du dernier quart temps.

BasketActu : Est-ce que ces 33 points ajoutés à la victoire du PL sont un message envoyé à ceux qui élisent le joueur du mois, trophée remporté par Tony Parker le mois dernier ?
Eric Chatfield : Je me moque éperdument de ce titre de joueurs du mois, de ces élections et autres trophées. Moi, ce que je veux c’est juste prendre du plaisir, jouer au basket et m’éclater gars, c’est tout ! Je veux continuer à m’éclater avec mes coéquipiers, arriver à gagner des matches et profiter de jouer à Paris pour découvrir la ville. Je n’ai pas prêté attention à toute la hype qu’il y a autour des bons joueurs ou de Tony Parker. Ces gars sont de très grands joueurs, ils méritent la reconnaissance qu’ils ont tout comme ceux qui font le job correctement.

BasketActu : Peux tu nous expliquer d’où vous vient ce refus absolu de perdre ?
EC : Je pense que c’est notre identité ! On a juste un état d’esprit qui va dans ce sens. Nous sommes des combattants. C’est comme ça que c’est, on se bat jusqu’au bout sans relâche. Je pense qu’au fur et à mesure, on progressera dans la saison et on saura comment éviter de se retrouver autant distancé par l’adversaire. Mais le match d’avant hier était une chose unique, une des ces soirées sans pareil. Je pense que les gens ont apprécié et que les fans ont pris du plaisir.

BasketActu : Comment une équipe arrive-t-elle à rester dans le match en étant mené de 21 pts à l’approche du dernier quart temps ?
EC : Ça commence en défense. Notre défense a pris son rythme de croisière dans le 4e quart temps. On a aligné les « stops », ça nous a remis sur les bons rails pour commencer à rentrer les shoots grâce à la confiance retrouvée. L’ascendant psychologique a changé de camps.

BasketActu : Est-ce que cela a été dur pour vous de rebondir après la défaite à Nancy ? Est ce que la semaine était intense à l’entrainement ?
EC : Ça a été une très longue semaine. Je peux te dire qu’elle a été physiquement éprouvante à l’entrainement. On s’est serré les coudes. Chacun poussait l’autre. On a ressorti toute la frustration de la défaite à Nancy dans les 5 dernières minutes du match à Coubertin pour nous galvaniser et arracher la victoire.

BaketActu : Quelles ont été les réactions dans les vestiaires à l’issue de la rencontre ?
EC : Mec, je ne sais même pas s’il y en a un d’entre nous qui s’est assis avant une quinzaine de minutes tellement on était euphorique. Tout le monde se regardait, se parlait en disant « Tu te rends comptes de ce qu’on vient de faire ? ». On était surexcité. C’est juste inexplicable.

BasketActu : Tu as donné énormément de fil à retordre à tes adversaires les semaines passées. Qu’as tu en tête ?
EC : A ce moment précis ? Continuer de progresser, devenir encore meilleur. Là, je pense à ma séance de workout individuel que je vais me faire pour me préparer pour la prochaine journée de championnat.

BasketActu : Ah, bon ? Est-ce que tu te fais souvent des séances individuelles ?
EC : Oui, assez souvent. J’essaie chaque fois que je peux d’arriver une heure à l’avance et de travailler sur mes faiblesses. Je travaille essentiellement mon shoot, mais aussi simplement mon basket encore très perfectible.

Tags : , , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. AND11

    Y'a rien à dire, il est monstrueux ce mec en ce moment!

  2. nicomaltese

    la classe