Erman Kunter : « Mettre de l’écart entre Roanne et nous »

Ce soir, Sport+ diffusera LA rencontre de la journée de Pro A entre les deux ténors du championnat. Erman Kunter nous livre son analyse.

BasketActu a pris la température du match en allant à la rencontre d’Erman Kunter. Entretien.

BasketActu : Quel est l’état de forme de vos troupes ?
Erman Kunter : On a bien travaillé cette semaine après le bon match fait samedi. On a eu deux entraînements lundi et mardi, un mercredi. Hier, on a fait le déplacement et on s’est entraîné le soir. Donc le groupe va bien malgré le fait qu’il nous manque deux joueurs.

BasketActu : La blessure de Fabien Causeur commence à être vraiment longue d’ailleurs.
Erman Kunter : Ça fait quatre mois maintenant qu’il est absent. Il est encore en soin et doit subir une piqûre mardi. En fonction des résultats, on saura s’il reviendra bientôt ou pas. Si tout se passe bien, il devra encore attendre 10 jours avant de revenir s’entraîner avec l’équipe. Dans notre sport, comme dans tous les sports d’ailleurs, les blessures sont des choses qui arrivent. Mais là, ça traîne depuis trop longtemps. Au début, c’était une semaine, puis deux semaines, puis trois semaines. Là, on est à la fin du 4ème mois. On essaye de jouer en utilisant une large rotation mais on n’est pas aidé par les blessures. Celle de Fabien nous a vraiment perturbés, surtout qu’il faisait un bon début de saison. Mais bon, on arrive à trouver des solutions, notamment avec l’arrivée de William Gradit. Et Mamoutou monte en régime donc ça va bien nous aider.

BasketActu : Qu’en est-il de Luca Vébobe ?
Erman Kunter : Luca devrait revenir le 20 mars. Il a subi une infiltration suite à son entorse contre Gravelines. Ça fait 6 semaines qu’il est out maintenant, c’est long mais on ne l’a pas remplacé.

« On va devoir rester lucide tout le match et il ne faudra surtout pas laisser Roanne s’enflammer. »

Malgré les défaites contre Vichy et l’ASVEL, vous réalisez une belle saison, si on compte en plus votre parcours en Euroleague.
Erman Kunter : Je ne suis pas vraiment satisfait. On n’a pas été assez concentré ces derniers temps. On a deux défaites dommageables contre l’ASVEL et Poitiers. Nous ne sommes pas dans une mauvaise situation aujourd’hui mais on attendait mieux. On aurait vraiment aimé se qualifier pour le Top 16 déjà. On perd la qualif’ sur le goal average, c’est rageant et dommage parce qu’on n’était vraiment pas loin. La saison est correcte jusque-là, mais l’essentiel c’est d’être présent sur la fin de saison. C’est pour ça qu’il est important de finir dans les deux premiers, pour avoir l’avantage du terrain.

BasketActu : Vous avez eu une petite baisse de régime après la trêve. Les conséquences de votre participation en Euroleague ?
Erman Kunter : Comme toutes les équipes, on a eu des hauts et des bas. Il est impossible d’être à 100% toute la saison. Mais il faut qu’on soit au top pour les playoffs. Ce n’est pas catastrophique mais on perd deux matches qu’on n’aurait pas dû perdre, c’est chiant mais bon.

BasketActu : Samy Mejia est encore énorme cette saison.
Erman Kunter : Samy est un joueur qui progresse de jour en jour, tout le temps. Il s’est développé de belles armes offensives, ce qui lui a permis d’étoffer son jeu.

BasketActu : Mamoutou Diarra a eu du mal à rentrer dans le moule. Comment expliquez-vous cela ?
Erman Kunter : Mamoutou va mieux. Il a bien travaillé cette semaine et il a sorti un bon match la semaine dernière. Il a eu un peu de mal en début de saison mais il faut voir son parcours ces dernières années. L’année dernière, il a changé trois fois d’équipes, là il a commencé la saison en Grèce et a eu des problèmes financiers. En général, les joueurs qui ont acquis de l’expérience commencent à chercher de la stabilité, c’est ce que Mam voulait mais ça n’a pas été facile avec les problèmes d’impayés en Grèce et tout. Il est arrivé chez nous pour le deuxième match. Trois semaines plus tard, on commençait l’Euroleague. C’est une atmosphère qu’il n’a pas connue l’année dernière, donc l’intégration a été plus compliquée. Ça a été dur mais il monte en puissance ces dernières semaines. C’est bien parce qu’il gagne en confiance et c’est important psychologiquement. Il met de côté sa frustration, je le trouve beaucoup mieux.

BasketActu : Fabien out, vous avez décidé de recruter William Gradit en tant que pigiste puis de le prolonger. Quel est son impact sur l’équipe ?
Erman Kunter : William apporte beaucoup d’énergie à l’effectif. Il n’a pas mis longtemps à s’adapter et ça se ressent sur son jeu. On l’a recruté parce qu’on savait que c’était un très bon défenseur. Il apporte exactement ce qu’on attendait de lui. Quand un joueur arrive en cours de saison, l’intégration est essentielle. Il a ses qualités techniques mais l’intégration est vraiment ce qui va déterminer son efficacité. Et William n’a eu aucun problème, les gars l’ont accepté, il s’entend avec tout le monde. Quelques fois, on peut avoir un joueur très, très fort mais si ça ne colle pas avec les autres gars, ça ne marchera pas.

BasketActu : Ce soir vous rencontrez l’un de vos adversaires directs. Comment avez-vous préparé ce match ?
Erman Kunter : Le match de ce soir sera important pour mettre de l’écart entre Roanne et nous dans le classement. Et l’avantage, c’est qu’après, on a un calendrier plutôt favorable. On reçoit tous nos adversaires directs, Nancy et Chalon en particulier. Je ne dis pas qu’il y a des matches faciles mais c’est plutôt bien de jouer Nancy à la Meilleraie. Il reste encore beaucoup de matches, tout peut changer mais le plus important pour le moment, c’est de gagner ce soir.

BasketActu : Pensez-vous que c’est le bon moment pour jouer Roanne, avec toutes les blessures qui leur sont tombées dessus ?
Erman Kunter : On joue avec des blessés depuis le début de saison donc de notre côté on a pris l’habitude. Le principal, c’est la manière dont réagit le reste du groupe. Roanne a déjà remplacé l’un de ses blessés. Ben McCauley n’aura peut-être pas le même impact que Dylan Page ce soir car ce sera son premier match. Gordon ne jouait pas beaucoup donc Roanne a la chance d’avoir ses joueurs majeurs en forme, mis à part Dylan Page.

BasketActu : Ben McCauley vient d’arriver pour pallier à l’absence de Dylan Page. C’est quelqu’un que vous connaissez bien. Cela va-t-il vous aider à ne pas vous laisser surprendre ?
Erman Kunter : Oui, on le connaît bien mais on va quand même se méfier. Le premier match d’un joueur peut être une surprise. On en a eu la preuve avec Villeurbanne et Pops. On connaissait Pops mais on n’a pas réussi à le contenir. McCauley peut vraiment être une bonne pioche pour Roanne car il a un jeu semblable à celui de Page, il peut vraiment leur apporter.

BasketActu : Quelles vont être les clés du match ?
Erman Kunter : On va devoir rester lucide tout le match. Il ne faudra pas s’enflammer et il ne faudra surtout pas laisser Roanne s’enflammer. L’équipe qui donnera le tempo prendra le contrôle du match. Et c’est en général celle qui a le plus de chances de gagner. L’essentiel sera de contrôler les nerfs pour mettre la main sur le match. On devra pourvoir ralentir notre jeu mais aussi pousser le ballon dans les moments clés.

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires (6)

  1. AND11

    Cholet ou l'équipe à éviter à tout prix en PO pour mes petits nancéiens.

  2. BCMers

    "Quelques fois, on peut avoir un joueur très, très fort mais si ça ne colle pas avec les autres gars, ça ne marchera pas"

    Ce gars-là à tout compris ! En une phrase, il explique les 2 saisons gâchées de l'asvel.

    à bon entendeur…