Et s’il y avait finalement du public la saison prochaine en NBA ?

La NBA cherche des solutions pour éviter de s’enfoncer dans un gouffre financier provoqué par le huis clos sur la totalité de la saison prochaine.

Adam Silver a été clair avec les joueurs. Tant qu’il n’y aura pas de vaccin contre le Covid-19, le huis clos sera la norme. Ce qui convient de dire qu’il n’y aura pas de public pour cette fin de saison – si elle a lieu – mais aussi pour l’exercice prochain. Si tel était le cas, l’économie NBA en serait lourdement impactée. La ligue doit donc se creuser les méninges pour trouver des semblants de solutions et s’éviter un manque à gagner trop important.

Comment ? En s’adaptant du mieux possible aux consignes sanitaires. En attendant de les connaitre de manière très précises en matière de sport d’intérieur, la NBA étudie avec une très grande attention le fait de pouvoir accueillir une petite partie du public. De l’ordre de 15 à 20% par rapport à la capacité maximale. Adam Silver a en tout cas demandé aux franchises de se pencher sur la question.

« En supposant qu’un vaccin n’arrive pas tout de suite, y’a-t-il un moyen d’avoir 5,000 personnes vu qu’on ne pourra pas en faire venir 19,000 ? Peut-être que 8000 est une possibilité ? Peut-être y’a-t-il des protocoles qui le permettent ? » a formulé le patron de la NBA.

La réglementation entre chaque Etat étant différente, il se pourrait bien que certains acceptent qu’une petite partie du public puisse assister aux rencontres. Et ce serait déjà un bon début tant le huis clos total est un désastre à bien des égards. Pour vous faire une idée de ce que peut donner une rencontre avec un taux de remplissage de 20%, il suffit de regarder les matches des Pistons à domicile depuis quelques saisons…

Crédit photo : DR

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.