Euro prospect : Nihad Djedovic

Nihad Djedovic est en train de passer un cap avec Rome et de devenir l’un des jeunes ailiers européens les plus prometteurs. Découverte.

Les pays de l’Est européen ont toujours été le vivier de grands joueurs aux mains d’or, aux fondamentaux parfaits et qui ont été erigée en statuts du basket européen. De Sabonis à Teodosic en passant par Divac ou encore Bodiroga, le talent est le maître mot.

De nouveaux prospects émergent chaque année à tous les postes. Des meneurs à la vision parfaite aux intérieurs aux moves impeccables, la recherche de la perfection technique semble animer la nouvelle génération autant que celles qui l’ont précédée.

Pour les amateurs d’Euroleague, il est un joueur qui se dévoile cette saison au grand jour : Nihad Djedovic.

La nouvelle sensation

Né en 1990 dans le pays où on apprend à marcher tout en apprenant à dribbler, Nihad fait alors ses gammes dans son pays où il explose aux yeux du monde lors du Championnat d’Europe des moins de 16 ans avec la Bosnie-Herzégovine, en remportant le titre de meilleur scoreur de la compétition avec 25,3 points et 8,3 rebonds.

L’année suivante, il décide de se frotter aux rocs qui composent l’Adriatic League et s’en sort avec brio. Une moyenne de 6,7pts en 20mn plus tard et le voilà sur les lèvres de tous les scouts américains prêts à dénicher la future perle européenne.

Ce meneur d’1,96 m rejoint alors le temple du basket, plus communément appelé le FC Barcelone pour parfaire son jeu. S’entrainant face aux meilleurs basketteurs du continent mais privé de temps de jeu, Nihad se voit alors prêté au club de seconde division espagnole Almeda Park Cornella où il a montré tout le talent que l’on présentait chez lui. Un titre de champion en poche et des stats convaincantes lui permettent alors d’intégrer l’équipe nationale de Bosnie pour le Championnat d’Europe 2008, où il arrive à faire son trou avec 9,3 pts et 3 rbds en 25 min.

Une ascension parfaite

Mis sous les spotlights par des articles ventant son talent sur DraftExpress et des scouts venant de tous les USA pour le voir à l’œuvre, Djedovic franchit les échelons en se faisant de nouveau prêter par le Barca mais cette fois-ci dans une équipe d’un bien meilleur standing.

Ce gamin encore imberbe se mélange donc aux cadors qui composent l’ACB espagnol avec l’équipe d’Obradoiro. Le choc est brutal, à se battre pour obtenir du temps de jeu à ce niveau. Le prodige fréquentera tout de même en moyenne les parquets espagnols une vingtaine de minutes (6,3 pts, 1,3 rbd en 17 min).

La consécration

A l’été dernier, Djedovic toujours relégué au bout du banc derrière les pointures qui composent le roster de Barcelona se voit une énième fois prêter mais pas n’importe où. Roma sera sa destination finale. Rome ou un bon championnat italien l’attend mais aussi et surtout une participation à l’Euroleague !

Un choix payant qui lui a permis d’exploser cette année. Ses qualités de scoreur en un-contre-un, sa vision de jeu et son explosivité font de lui un attaquant redouté et redoutable. Associés à une mentalité de vainqueur et à une mécanique de shoot parfaite, Djedovic pointe aujourd’hui à 12,7 pts à 66% en Lega et 9,3 pts en Euroleague.

Encore un peu tendre en défense et irrégulier en match comme l’atteste un joli -11 d’éval contre Madrid, il éblouit malgré tout l’Europe entière avec des cartons comme ses 40 d’évaluation en Lega contre Cimberio ou les 29 de cette semaine face à Ljubljana.

Et ensuite ? La NBA ? Le Barça ?

Jusqu’où ira-t-il ? Là est la question que beaucoup se posent. Djedovic, mûr pour son âge, met pour le moment la NBA de côté et voit surtout du côté du Barça. Juan Carlos Navarro toujours aussi merveilleux mais vieillissant et Pete Mickeal accumulant les pépins physiques, voilà la place que Nihad peut convoiter dès l’année prochaine pour célébrer ses 22 ans.

A l’heure actuelle, il est le héros de la seule victoire italienne dans ce Top 16, équipe qu’il a rejointe pour étendre sa culture basket et grandir à travers diverses équipes. Prenez donc dès maintenant un post-it et notez son nom-prénom en vue de vos futurs choix de Fantasy pour l’an prochain !

Tags : , ,
Comments

Commentaires (4)

  1. spoutnik14

    Je viens de lire un article sur un meneur et à aucun moment on parle de ses stats de passe, WTF ?

  2. ld21

    Il est bien plus arriere que meneur non ?

  3. OscarAbine

    Article très sympa. Mais je m'interroge quand même : Djedovic est présenté comme un meneur puis comme possible remplaçant de Navarro et Mickeal, respectivement arrière et ailier. Un peu paradoxal, non ?