EuroChallenge : Cholet défait, Dijon aussi

Première journée en FIBA EuroChallenge pour Cholet et Dijon. Résumés et observations.

Il faut bien le dire, tous les amateurs de basket européen attendaient le retour de la prestigieuse EuroChallenge. Inutile de chercher une chaine de télévision qui diffusait Cholet ou Dijon, puisque seuls 5 matchs étaient retransmis ce soir, dont deux par des chaines hongroises.

cholet-logoKataja Basket-Cholet Basket : 76-70

Les hommes de Jean Manuel Sousa ont eu le privilège de débuter cette compétition en Finlande. On ne sait pas si c’est le froid ou le long voyage, mais les Choletais ont pris la neige dans le 2e quart temps avec un joli 12-0 et sont rentrés au vestiaire avec un retard de 18 points points (46-28). Michael Morrison s’est amusé dans la raquette durant cette première mi-temps (14 points sur un total de 22). Bien emmenés par ses arrières John Cox (9 points et 6 passes) et Terrell Stoglin (17 points), CB remportait le troisième quart temps et grapillait un peu de son retard avant les 10 dernières minutes du match (65-51). Malgré les efforts de Rudy Jomby (11 points et 7 rebonds), Cholet n’a jamais pu revenir dans le match, malgré un passage sous la barre des 10 points (73-64 à la 37e). Au final, les visiteurs concèdent une deuxième défaite consécutive, toutes compétitions confondues, sur le score de 76-70. A noter la bonne performance de Teemu Rannikko (ex-Olimpija Ljubljana) avec 7 points et 9 passes décisives. La semaine prochaine, Cholet reçoit Leiden. Ville plus réputée pour son université que son équipe de basket, en théorie…

Dijon Basket-Antwerp Giants : 68-74

Clairement, Dijon était face à un gros morceau. Peu le savent, mais Antwerp (ou Anvers pour les francophones) est leader d’Ethias League, le championnat belge, avec un bilan de 5V-1D. Et les Belges ont tenu leur statut grâce à Maxime De Zeeuw, auteur de 21 points et 10 rebonds. Si les Dijonnais ont remporté le premier quart temps avec une défense de fer (15-8), ils ont perdu les 3 suivants et ont littéralement craqué dans les toutes dernières minutes du match. En effet, Antwerp a bénéficié du plus gros écart du match en sa faveur dans le money time (63-72 à 2’30 du terme). Les joueurs de Jean Louis Borg n’ont pu limiter l’impact de l’américain Frank Turner (15 points), ni celui de l’international belge Roel Moors (13 points, 8 rebonds et 5 passes). Côté satisfactions, il faut noter le bon match de Mykal Riley (16 points) et celui de Ferdinand Prénom à l’intérieur (8 points et 7 rebonds).

La semaine prochaine, la JDA Dijon ira en Estonie, affronter Rakvere Tarvas.

En bref, quelques observations sur la compétition :

– Comme en EuroCup, il y a un système de conférence en EuroChallenge. La conférence 1 est composée des groupes A, C, E, G. Apparemment le système A-B-C-D d’un côté et E-F-G-H de l’autre était trop simple pour les organisateurs.

– Peu de pays participent à l’EuroChallenge, du coup la conférence des clubs français s’étend de l’Italie jusqu’aux pays nordiques (Suède et Finlande). Par contre, les clubs hongrois sont tombés dans l’autre conférence. Ah la géographie…

– On retrouve des vieilles connaissances de la Pro A dans la compétition : Bracey Wright, Aaron Miles, Marcus Denmon et Chinemelu Elonu. Mais vous ne les verrez pas en France, ils sont en Conférence 2 du côté Russo-Turc.

– Oui vous avez bien lu, Marcus Denmon est passé de l’Euroleague à l’EuroChallenge. Il est parti à Bursa en Turquie, le challenge sportif vrai.

Tags : , ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.