Eurocup : Le bilan du premier tour !

Le premier tout d’Eurocup est terminé, c’est l’heure de distribuer les notes aux bons et mauvais élèves français.

Avec un joli 4/5, le contingent français sera bien représenté au Last 32 de l’Eurocup. En attendant l’arrivée du CSP Limoges, un petit bilan club par club.

LeloupLe (très) bon élève : La SIG

Toujours au premier rang, la SIG est imbattable en contrôle continu. Avec deux victoires sur Brose Baskets, les joueurs de Vincent Collet se sont même vengés pour la saison passée en Euroleague (et la défaite de 14 points en Allemagne). Seule « ombre » au tableau, les deux défaites contre le Paris-Levallois. Sauf que ces deux matchs ont permis au PL de se qualifier, donc pour le bien de la Pro A, on prend ! Première de son groupe, la SIG arrivera au Last 32 en pleine confiance. La bande à Antoine Diot et Ali Traoré affrontera Nymburk, le Zenit St Petersburg et le cinquième du groupe A d’Euroleague (UNICS Kazan, Nijni Novgorod ou Zalgiris Kaunas).

Le bon élève qui passe inaperçu : Le SLUC Nancy

Le SLUC est sorti d’un groupe très homogène. Après une phase aller remarquable (une seule défaite à Rome), Nancy s’est fait peur pendant les deux semaines d’absence de Flo Pietrus. Les Lorrains ont pu retrouver le sourire dès le retour de leur guerrier et ont assuré une belle deuxième place. Surtout, Alain Weisz a pu ouvrir son banc et a eu de bonnes surprises avec Valentin Bigote et Ryan Reid. Une bonne nouvelle puisque la suite de l’aventure s’annonce usante : Lokomotiv Kuban, Asesoft Ploiesti et Valencia. Pour rappel, Valencia a gagné l’Eurocup l’an passé. Le Lokomotiv Kuban l’a remporté il y a deux ans. C’est ce qu’on appelle avoir du lourd …

L’élève qui travaille juste ce qu’il faut : JDA Dijon 

La JDA voulait juste avoir son bac. Avec 4 victoires sur la phase aller, la qualification était presque dans la poche. Malheureusement, on ne peut pas oublier les deux gros passages à vide à Gran Canaria (-34) et à Cantu (-26). Néanmoins, il ne faut pas être trop dur avec Dijon, qui n’a pas forcément les rotations pour jouer à fond tous les trois jours. Au Last 32, il faudra se coltiner Brose Baskets, Union Olimpija et le Bayern Munich. Comme pour Nancy, deux clubs font figure de mastodontes. La Deutsche qualität…

L’élève qui a des capacités mais qui ne veut pas : Le Paris-Levallois

On en a tous eu un comme le PL, il a des facilités (Mike Green, Blake Schilb et Sharrod Ford) mais s’amuse au fond de la classe. Quand il fallait se moquer du major de promo, il n’a pas hésité (2 victoires contre la SIG, les deux seules défaites des Alsaciens). Il a eu son année parce qu’il a taffé juste quand il fallait avec sa belle victoire sur Bonn. Bon à domicile (4 victoires), il faudra apprendre à exporter ses talents s’il ne veut pas se prendre une gifle au prochain tour. Au programme, un tour de la Turquie : Besiktas, Pinar Karsiyaka et un passage en Lituanie contre Neptunas Klaipeda. Ce sera compliqué mais pas insurmontable.

Le cancre : L’ASVEL

« Bref je vois que c’est les même histoires chez les riches et les pauvres / Deal de shit et d’gave et de jeunes qui s’gâchent / Dans certain cas c’est un gag, qu’on ait des parents placé ou pas ». Mystère & suspens, comme lors du quatrième quart temps à Cantu perdu 32-15 alors que l’ASVEL avait le match en main. La seule équipe française éliminée de ce premier tour était à 10 minutes de se qualifier pour l’Euroleague il y a deux mois. La roue tourne vite dans le Rhône.

Le meilleur prof : L’équipe 21.

Du basket sur la TNT chaque semaine, que demander de plus ?

Notre cinq du premier tour :

Antoine Diot (SIG) : 12,3pts, 5,2pds, 4,6rbds

Walter Hodge (Zenit) : 16,7pts et 6,5pds

Travis Romeo (Volgograd) : 14,9 points et 6,8rbds

Derrick Brown (Loko Kuban) : 16,9 points à 64,4%

Sharrod Ford (PL) : 14,2pts à 58,8%, 9,1rbds

Mentions pour Milan Macvan (si seulement il avait joué les 10 matchs…), Tyrese Rice (il se réserve pour les phases à élimination directe), Donta Smith (meilleure évaluation de ce premier tour mais éliminé avec Jerusalem), Mire Chatman (même raison que Donta Smith mais avec Ventspils), Chris Lofton (meilleur marqueur de ce premier tour avec 20,9pts) et Darius Adams (il a tué quelques adversaires).

Crédits Photos : Telenet Ostend

Tags : ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.