EuroCup : Sassari, le BCM pleure

Dans un match qui s’est joué dans les dernières secondes, le BCM s’est incliné à domicile (94-95) et se retrouve dernier de son groupe en EuroCup.

Cruel ! Un dernier tir longue distance manqué par Steven Gray (18 points), puis un rebond disputé se soldant par un entre deux gagné par les Italiens. Voilà comment se sont déroulées les 4 dernières secondes de cette rencontre. Une grosse déception pour le BCM qui avait pourtant réalisé un match intéressant, mais qui a manqué de lucidité en fin de match.

Yakhouba-DiawaraEn effet, les Maritimes ont couru après le score pendant cette rencontre. Dans le premier quart temps, les Banquiers Sardes ont créé un premier écart de 10 points (21-31), bien emmenés par leur duo amériain Drew Gordon (15 points) et Omar Thomas (22 points). Les joueurs de Christian Monschau ont bien réagi par la suite, notamment Yakhouba Diawara qui a pris le match à son compte (27 points dont 4/8 à 3 points). C’est sur des exploits individuels que le BCM est petit à petit revenu dans ce match, avant même de repasser devant dans les dernières minutes. Sauf que les Italiens ont été irréprochables sur la ligne des lancers francs (18/22 dont 5/5 pour Caleb Green) et n’ont pas laissé les Maritimes les surprendre dans le money time.

Sassari (2V-2D) s’impose finalement 95 à 94, ne récupère pas le point average particulier, mais revient toutefois dans la course à la qualification pour les huitièmes de finale d’EuroCup, avec une victoire de plus que le BCM (1V-3D). Dans ce groupe J, Brose Baskets (2V-1D) et Ankara (2V-1D) s’affrontent demain. Le vainqueur prendra la tête du groupe avec 3 victoires et une option pour les huitièmes…

Crédit Photo : Valentin Delrue

Tags : ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires (4)

  1. Le Cheikh

    Ce titre ! Clap clap clap !

  2. GW_

    Défaite à la française !

    En attendant l'autosatisfaction du coach et des joueurs d'être passé si proches de la victoire…