Eurojam : Boulogne a atomisé Alabama

Lors du deuxième match de l’Eurojam, Boulogne a développé un basket très offensif pour battre sans trop de difficultés Alabama.

Tsagarakis-UrbanPB-large-BenoitDujardinAprès un match à sens unique entre Evreux et Temple, la rencontre entre Alabama et et Boulogne a tenu toutes ses promesses. Sous l’impulsion de Loic Akono, Boulogne a développé un jeu rapide qu’Alabama a mis du temps à appréhender prenant douze points en deux minutes. Mais c’est la bataille à l’intérieur qui a pris le dessus par la suite avec un duel physique entre Zachary Peacock (SOMB) et Levi Randolph. Moins précis en attaque avec un bon nombre de pertes de balle, les joueurs d’Alabama ont laissé le SOMB prendre les devants (28-13). Bien présents dans le combat, Peacock, Mbida et Var ont continué à bien nettoyer la raquette contraignant les joueurs d’Alabama à prendre des shoots compliqués. Zachary Peacock, qui s’affirme déjà comme l’une des attractions de la saison en Pro B, a aussi fait le nécessaire en attaque à l’image de son dunk arrière à la 15e minute. Face au rouleau compresseur boulonnais, Rodney Cooper and co ont tenté de limiter la casse mais sans arriver à réduire notablement l’écart à la pause (55-23).

La pause n’a pas coupé les jambes des Boulonnais qui ont continué à asphyxier Alabama. A coup de tirs primés (Pontens…) et de shoots dans la raquette, Boulogne n’a laissé aucun temps-mort à une équipe d’Alabama contrainte à multiplier les exploits individuels. Mais sans réussite il leur était quasiment impossible de revenir à hauteur des Boulonnais de Germain Castano dont l’emprise sur la rencontre était alors totale (80 à 44). Le petit relâchement en début de quart-temps n’aura pas eu d’incidence tant l’avance de Zachary Peacock and co était trop élevée. 100-70 : la cuvée 2013-2014 de Boulogne ressemble bel et bien à ce que le club nordiste a pu montrer l’an passé.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.