Euroleague : De Colo envoie le CSKA en finale !

L’arrière français, sacré MVP de l’Euroleague hier, a rendu une copie parfaite (30 points) pour envoyer le CSKA Moscou en finale de l’Euroleague.

nando-de-coloFacile, même trop facile pour Nando De Colo. C’est ce que l’on peut se dire après cette rencontre où le Français a compilé 30 points et 4 passes (pour 31 d’évaluation). Le MVP de l’Euroleague a tout simplement assumé son statut dans cette demi-finale entre clubs russes. Ce n’était pas évident pourtant, les deux équipes étant à 1-1 cette saison avant leur confrontation du jour.

Les Moscovites ont mieux démarré ce match et tout de suite montré qu’ils étaient « en mode » Final Four (23-12 à la fin du premier quart temps). Le CSKA a décidé dès le début du match de ne laisser aucune occasion de scorer à son adversaire et l’a forcé à aller sur la ligne des lancers très souvent en première mi-temps. Heureusement, les joueurs du Loko, Malcolm Delaney et Anthony Randolph principalement, ont été impeccables pour rester au contact de leur adversaire. L’ancien chalonnais a même terminé la rencontre avec un joli 12/12 dans l’exercice.

Mais à la mi-temps, il y avait toujours cet écart de 10 points à combler (47-37 pour Moscou). Comme un club français dans le premier tour, de la compétition le Loko était « si proche… mais si loin ». Les Moscovites ont contrôlé en deuxième mi-temps, s’appuyant sur leur MVP mais aussi sur celui qui a été sacré meilleur défenseur de la compétition. Sir Kyle Hines n’a quasiment pas quitté le parquet et a été excellent des deux côtés du terrain. Tout comme les fidèles soldats, Viktor Khryapa (9 points) et Vitaly Fridzon (13 points).

Bien sûr, le Loko est revenu dans le money time, sous l’impulsion de Don Draper (17 points) et de Malcolm Delaney (26 points). Sauf que ce CSKA ne pouvait pas perdre ce soir, pour 2 raisons simples : Ramunas Siskauskas a pris sa retraite et l’Olympiacos n’était pas là…

Score final : 88-81

Tags : , ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.