Euroleague Fantasy Challenge is back !

L’Euroleague reprend ses droits cette semaine, avec ses milliers de fidèles qui vont rejoindre sa célèbre Bwin Fantasy Challenge. We feel devotion.

sp-dudaBienvenue dans le jeu le plus cool du monde. Après avoir complètement chié votre fantasy Pro A, vous avez décidé de vous attaquer à l’Euroleague. L’idée peut paraitre bonne à première vue, mais pour l’Euroleague sachez que vous allez encore plus vous arrachez les cheveux. Ce n’est pas pour rien que le spécialiste de l’Euroleague, Javier Gancedo, n’a plus grand monde sur le caillou… Et oui, avec la compétition européenne, en plus des données habituelles, on regarde ce qu’ont fait nos joueurs dans les championnats locaux le week end, alors n’oubliez pas de mettre en favoris des liens vers les sites de l’ACB (celui-ci est obligatoire, même sans faire de Fantasy), la VTB, la TBL, etc.

Avant d’attaquer le vif du sujet, veuillez noter et rejoindre notre ligue privée : BS League. Le précieux sésame qu’il faut écrire pour y être accepté est « reverse« . Bien entendu, une seule équipe par joueur sera autorisée (sinon c’est moins drôle).

Les joueurs sont divisés en trois catégories : Meneurs, Arrières et Ailiers, Ailiers forts et Pivots. Vous pouvez donc prendre 4 pivots et avoir une équipe complètement déséquilibrée. Attention, vous ne disposez que de 500 crédits et la première journée est toujours très importante… Personnellement, j’évite les joueurs au dessus de 60 crédits pour débuter, je préfère attaquer avec des joueurs assez « sûrs » et qui prendront plus facilement de la valeur. Perdre des crédits dès le début, cela vous suit jusqu’au Top 16. C’est pour ça aussi que je compte me garder un petit matelas après avoir choisi mes 10 joueurs. Oui je suis quelqu’un de prudent et j’anticipe mes mauvais choix. J’ai déjà fini une saison avec 396 crédits et une autre avec 626. Dans le premier cas, j’avais l’impression de coacher une équipe de Pro A, dans le second je me sentais dans la peau d’Obradovic.

Voici une liste de joueurs à prendre ou ne pas prendre, l’idée n’est pas de dire « untel va faire 20 d’évaluation », personne n’y arrive. Juste donner des quelques indications, à prendre ou à laisser.

Les meneurs :

Sergio Rodriguez : 90 crédits. Prendre Chacho à ce prix là serait suicidaire, même si le Real joue à la maison contre Kaunas. Cela implique de faire des sacrifices sur d’autres postes et bloque pas mal de choix intéressants. On vous le déconseille donc et on vous parie que d’ici 1 mois, il sera bien plus abordable.

Milos Teodosic (80 crédits), Dimitris Diamantidis (78), Marcelinho Huertas (75), Carlos Arroyo (73) : Même chose que pour Sergio Rodriguez, surtout que vous les prendrez forcément quand ils feront 20 d’évaluation dans les dernières journées du Top 16. En attendant, ils seront plutôt irréguliers. Même si je dois bien avouer que Arroyo me tentait beaucoup…

En dessous, il y a de quoi s’amuser. Thomas Heurtel (59 crédits) a été mon premier achat, il est dans une grande forme et Vitoria reçoit Klaipeda. Les Basques ne sont pas bien partis en ACB, ils auront forcément à coeur de ne pas rater leur départ en Euroleague contre un adversaire faible.

Arrières et Ailiers :

Il y a de nombreux joueurs très intéressants en dessous de 60 crédits : Tarence Kinsey, Fernando San Emeterio, David Moss, Nemanja Bjelica, ou encore David Logan. En dessous de 50 crédits : Kostas Vasileiadis, Charles Jenkins, Nihad Zlatan Djedovic, Rafa Martinez, Alex Abrines, Davis Bertans. La liste n’est pas exhaustive, mais sur ces postes là, vous avez vraiment beaucoup de choix. Il y en a pour tous les gouts et toutes les philosophies de jeu.

Ailiers forts et pivots :

Là encore, on va éviter Ante Tomic et ses 90 crédits. On peut d’ailleurs faire une croix dessus s’il est dans la continuité de ce qu’il a produit hier en Liga Endesa (26 d’évaluation). Dans les joueurs abordables, il y a tous mes anciens gars d’Eurocup : Vladimir Golubovic, Esteban Batista, Boban Marjanovic, Luke Harangody. Si vous avez lu les bilans d’Eurocup qu’on a fait sur BasketActu l’an passé, vous savez que ces 4 savent sortir des matchs de mammouths. Sinon, il y a de la hype autour de Vesely (5e joueur le plus acheté), Vlad Moldoveanu (43 crédits) aura un gros temps de jeu contre le Pana avec Turow, et Sofo sera absent pour le Maccabi… De quoi avoir quelques pistes.

Bon jeu et ne finissez pas comme Georgios Bartzokas…

Bartzokas

Tags :
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.