Euroleague : L’Asvel peut s’en mordre les doigts

Après avoir longtemps eu le match entre les mains, l’Asvel s’est finalement inclinée en prolongation face à l’Olympiacos (101-93 ap).

Mais pourquoi Kevarius Hayes n’a-t’-il pas fait faute sur Kostas Sloukas ? La question risque d’hanter encore longtemps TJ Parker. En effet, c’est sur cette action que le combo-guard grec a pu arracher la prolongation alors que l’Asvel avait le match pour elle. « C’est l’histoire de notre saison. Je crois que c’est la deuxième ou troisième fois que cela nous arrive […] Quand pendant le time-out on vous dit des choses spécifiques, vous devez les faire. C’est pourquoi je suis déçu; nous avions le match en mains » pestait après coup le technicien.

Car avant cette erreur, l’Asvel avait plutôt livré un bon mach à l’image du toujours précieux David Lighty (18 points et 7 rebonds). Mais ce n’est pas ce qu’on retiendra de la part de l’Asvel face à la bande à Sloukas (23 points, 27 d’éval).

Les stats

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.