Euroleague : Navarro royal pour sa 300e en Euroleague, Vitoria n’a pas craqué

Avec un Juan-Carlos Navarro de gala, Barcelone a réalisé une très bonne opération en s’imposant sur le parquet du Lokomotiv Kuban (92 à 66).

Pour son 300e match en Euroleague, le record all-time, Juan-Carlos Navarro a été à la hauteur de l’événement; c’est le moins que l’on puisse dire. Avec ses 18 points et 3 passes décisives il a été l’un des grands artisans du succès des Catalans (92-66). Désormais les joueurs de Xavi Pascual ont récupéré l’avantage du terrain puisque les deux prochaines rencontres se dérouleront à Barcelone. « On ne peut pas jouer comme ça à la maison; c’est une défaite embarrassante pour nous » déclarait de son côté Malcolm Delaney auteur d’un bon match (19 points, 3 rebonds et 3 passes décisives). La réaction devrait être chaude lors du game 3.

Côté Panathinaikos on a encore eu le droit à un trois points énorme de Dimitris Diamantidis pour arracher la prolongation à Vitoria. Mais le talent du meneur grec n’a pas suffi face aux Basques qui ont mieux géré le money-time (victoire 82 à 78). Kim Tillie s’est notamment bien mis en valeur avec 10 points et 6 rebonds. A noter qu’en cas de victoire de Vitoria lors du match 3 on assisterait alors au dernier match de Dimitris Diamantidis en Euroleague lui qui se retirera à l’issue de la saison.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.