Preview Groupe A Euroleague : Nanterre fait ses débuts en Euroleague

La JSF Nanterre aura fort à faire dans le Groupe A de l’Euroleague, où elle croisera notamment le fer avec Barcelone, Fenerbahçe et le CSKA Moscou.

Poule la plus hétérogène du premier tour de l’Euroleague, le Groupe A donne l’occasion à ses cadors de se tester avant d’attaquer les choses sérieuses, tandis que trois autres équipes vendront chèrement leur peau dans l’espoir d’accrocher le Top 16.

FC Barcelona

Bostjan NachbarRésultat 2012-13 : Final Four

Salle : Palau Blaugrana (7 585 places)

Effectif : Marcelinho Huertas, Victor Sada, Jacob Pullen, Juanca Navarro, Brad Oleson, Alex Abrines, Kostas Papanikolaou, Mario Hezonja, Bostjan Nachbar, Erazem Lorbek, Marko Todorovic, Maciej Lampe, Ante Tomic, Joey Dorsey

Entraîneur : Xavi Pascual

Le Barça ne rigole plus. La pierre angulaire Pete Mickeal finalement non conservée, les Catalans se sont vengés de l’échec des négociations avec Vassilis Spanoulis en arrachant le talentueux mais lunatique Kostas Papanikolaou à l’Olympiacos. Défense féroce, adresse extérieure, envie contagieuse, la petite perle hellène débarque sur les ramblas pour exploser au grand jour et remplir son compte en banque. Aux côtés du Pap, Xavi Pascual misera sur la jeunesse du scoreur – tête à claques Mario Hezonja et, par séquences, sur l’expérimenté Boki Nachbar. Mi-blessé, mi-touché mentalement par l’explosion d’Ante Tomic, Erazem Lorbek voit quant à lui la concurrence arriver. Plus gros salaire du club, il devra désormais partager son sport avec Maciej Lampe, Nachbar et le prometteur Marko Todorovic. Le poste 4 affiche donc complet et les divers profils à disposition donneront au coach azulgrana les moyens d’en finir avec les problèmes rencontrés sur fast break. Des soucis sur jeu rapide devant là encore être résolus par l’arrivée du bestial Joey Dorsey. Monstre physique, très athlétique, évoluant dans un registre parfois à la limite de la sportivité, l’ancien pivot de l’Olympiacos s’efforcera d’être le Marcus Slaughter du FC Barcelona. Dunks, contres, présence sur jeu rapide, arme anti-pick and roll, il est à n’en pas douter le pendant parfais de la machine à scorer Ante Tomic; pour peu qu’il ait gagné en jugeote en Turquie. Brillant à la mène en pré-saison, Marcelinho Huertas aura à sa charge l’animation du jeu, avant de, comme d’habitude, gentillement rentrer dans le rang une fois Juanca Navarro sur le parquet. De plus en plus limité par ses problèmes physiques, la Bomba ne devrait toutefois évoluer qu’un match sur deux, pour une grosse vingtaine de minute tout au plus. Sans doute un mal pour un bien pour une équipe trop esclave des désirs d’une superstar sur les rotules en fin de partie. Le gunner Alex Abrines, souvent saignant lors de ses entrées en jeu la saison passée, va donc prendre du poids, en alternance avec le combo Jacob Pullen. Premier arrière américain à enfiler la tunique blaugrana depuis l’échec Andre Barrett, Pullen a les qualités pour s’imposer, à moins que Pascual ne lui préfère son chouchou Victor Sada… Jusqu’à ce qu’il ne refuse un shoot ouvert décisif dans l’OAKA.

CSKA Moscou

CSKA Moscow - Kyle HinesRésultat 2012-13 : Final Four

Salle : CSKA Universal Sports Hall (5 500 places) – Megasport Arena (13 000 places, fin rénovation janvier 2014)

Effectif : Milos Teodosic, Aaron Jackson, Jeremy Pargo, Vitaly Fridzon, Sonny Weems, Vladimir Micov, Evgeny Voronov, Alexei Zozulin, Viktor Khryapa, Andrey Vorontsevich, Nenad Krstic, Alexandr Gudumak, Kyle Hines, Sasha Kaun, Grigory Shukhovtcov

Entraîneur : Ettore Messina

Entre blessures et déceptions, Messina avait achevé la saison avec des rotations raccourcies malgré un banc XXL. Ne parvenant pas à trouver sa « SWAT team », ce fameux cinq censé être sur le parquet dans les moments cruciaux, le Sicilien a fini par se fâché et s’est vengé en recrutant du lourd cet été. Trop dépendant des humeurs du génial Milos Teodosic et des parties de cache-cache de Nenad Krstic, le CSKA a généreusement fondu sur Jeremy Pargo et Kyle Hines dès l’entame du mercato. Deux postes différents, deux profils différents, mais une passion commune pour se révéler dans le money time. Censé devenir le JR Holden de la Red Army, Aaron Jackson voit donc la concurrencer arriver. Joueur très sûr et explosif, il formera désormais avec la moto-mitrailleuse Vitaly Fridzon un duo complémentaire de haut niveau en sortie de banc, même si le temps de jeu s’en trouvera fluctuant. Go-to-player l’an passé, Sonny Weems devra lui-aussi faire avec un temps de jeu réduit, oscillant entre arrière et poste 3, où le super bouche-trou Vladimir Micov se taillera une part du gâteau. A l’intérieur, le métronome Viktor Khryapa occupera un poste 4 où Nenad Krstic aura son mot à dire. Aligné par séquences en ailier-fort la saison passée et cet été avec sa sélection, le Serbe possède la plus large palette offensive de tous les pivots d’Europe, mais ses errances en défense et lors des fins de match lui seront certainement fatales. Des lacunes dont profiteront Sir Kyle Hines, l’âme de l’Olympiacos double champion d’Europe, et le panzer Sasha Kaun. Si abondance de biens ne nuit pas, Ettore Messina devra tout de même gérer les égos et distribuer équitablement les cartes pour contenter tout son monde. Une problème qui n’en sera sans doute pas un, car le CSKA participe à temps plein à trois compétitions (PBL, VTB, Euroleague) et que le Rital a déjà prouvé à maintes reprises qu’il savait gérer les (gros) effectifs de stars melonnées.

Tags : , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (7)

  1. Arnaud

    Lisch revient dans un mois tout de même, mais c'est vrai que Trenton va avoir du pain sur la planche en attendant même si P. Donnadieu l'a bien ménagé contre Antibes.

    Par contre je ne savais pas que Traoré était un ailier…

    En tout cas je ne comprends pas comment Nanterre peut jouer jeudi+samedi, parce que le PL n'a pas accepté de décaler la rencontre (selon P. Donnadieu).
    C'est assez incroyable, et heureusement que les deux matches seront en région parisienne !

    Bonne chance à Nanterre qui n'a pas fini de nous surprendre…

  2. Arnaud

    Paris-Levallois: Eurocup –> 4 jours de récupération entre deux matches

    Nanterre: Euroleague –> 2 jours de récup'

    Et après on se plaint du faible niveau des clubs français en Euroleague mais on ne fait rien pour les protéger…

    J'ai du mal à comprendre quand même, autant donner le match directement au PL ^^

  3. mimil

    "Si l’élimination de Nanterre nous permet de revoir 23 000 (sans la TVA) malades mentaux dans la Kombank Arena, on signe tout de suite…"

    Vous êtes des traîtres à BasketSession !