Evan Fournier bientôt tradé ? Trois candidats se détachent

Evan Fournier aurait dans l’idée de rejoindre une équipe plus ambitieuse qu’Orlando, même s’il a activé sa player option.

Evan Fournier a activé son option pour rester sous contrat avec Orlando. Sur l’instant, certains ont peut-être estimé qu’il s’agissait là de le preuve que l’arrière français resterait forcément au Magic cette saison. C’est tout sauf une certitude à l’heure qu’il est. Selon Zach Harper de The Athletic, Fournier aurait dans l’idée de rejoindre un contender immédiatement, ce qu’il aurait cherché à faire s’il avait effectivement tester le marché.

Le journaliste explique qu’Evan Fournier a trois équipes en tête : les Los Angeles Clippers, les Phoenix Suns et les Denver Nuggets. Pour toutes les équipes intéressées par ses services, l’arrière des Bleus peut représenter un pari intéressant. Certes, son salaire est assez élevé (17 millions de dollars), mais le Français ne sera son contrat que pour une saison et n’impactera pas les comptes de la franchise en question sur le long terme.

Pour les trois franchises en question, Evan Fournier serait une recrue idéale, particulièrement en sortie de banc en ce qui concerne les Suns (qui ont un backcourt Chris Paul-Devin Booker difficile à bouger). Mais financièrement, il faudra évidemment se débarrasser de joueurs dans les trois cas. Le compte français du Magic a d’ailleurs analysé les joueurs dont le salaire se prête à un trade avec Orlando pour Fournier dans les trois équipes concernées.

Pas de Free Agency pour Evan Fournier, ni pour Nicolas Batum

En ce qui concerne les Clippers, Patrick Beverley (13.3 millions), Lou Williams (8 millions) et Ivica Zubac (7 millions).

Pour les Phoenix Suns, qui sont 14.3 millions sous la luxury tax, le salaire d’Evan Fournier peut être absorbé sans grand mal si Mikal Bridges (4.3 millions) ou Cameron Johnson (4.2 millions) est inclus dans la transaction. Les deux ont déjà monté des choses intéressantes lors de leurs premières saisons en NBA dans des registres différents.

A Denver, enfin, là où tout a commencé pour Evan Fournier en NBA, Gary Harris (19.1 millions) et Will Barton (13.7 millions), sont les deux noms qui viennent à l’esprit. Les qualités défensives du premier le rendaient jusqu’ici indispensable, mais on ne sait pas si c’est toujours le cas vu son impact moindre la saison dernière. Avec Barton, on se rapproche un peu plus de ce qu’est capable de faire Evan en puncheur offensif.

Les Nuggets avaient sélectionné Evan Fournier en 20e position de la Draft 2012, avant de le trader contre Arron Afflalo. Orlando avait clairement fait la meilleure opération, tant Afflalo n’a plus jamais été aussi performant après sa belle saison avec le Magic.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.