Evan Fournier finalement prêt à changer ses plans pour cet été ?

La situation actuelle va rendre la lisibilité de la free agency très compliquée. Si bien qu’Evan Fournier pourrait attendre l’été prochain pour devenir free agent.

Lorsque la saison NBA reprendra, soit le 30 juillet prochain, pratiquement quatre mois et demi se seront écoulés depuis l’interruption du 11 mars dernier. Même s’il y aura bel et bien une formule mise en place pour « sauver » cet exercice, et quelques rentrées d’argent, le manque à gagner va être terrible pour la ligue. Le salary cap, et donc le salaire des joueurs, vont être directement impactés. On parle pour le moment d’une baisse de 20 à 30 millions ! Un sacré bon en arrière par rapport à l’explosion constatée ces dernières années. Évidemment, les premiers à en ressentir les effets seront les prochains free agents. Une cuvée 2020 qui pouvait, devait concerner Evan Fournier.

Le Français du Magic avait annoncé la couleur il y a quelques semaines. Il était très fortement probable qu’il décline sa player option pour se retrouver sur le marché. Sauf que depuis cette déclaration, la donne n’est plus vraiment la même. Interrogé par nos confrères de Sport24, Evan Fournier admet que sa décision initiale est plus que jamais remise en cause.

« Si tout ce bordel n’était pas arrivé, j’aurais fait jouer mon option pour tester le marché. Là, je ne peux pas vous dire. Je ne sais pas comment ça va se passer au niveau des salaires la saison prochaine, le salary cap, si les équipes intéressées voudront prendre un risque. Je ne sais pas.

Quoiqu’il arrive, il me reste encore un an. C’est une certaine forme de sécurité. Je verrai. Après tout ce bordel, je vais peser le pour et le contre. Je verrai qui est intéressé, pour combien. Voir si ça vaut le coup. Aujourd’hui en tout cas, je ne suis pas sûr du tout d’utiliser mon option. Je n’en ai aucune idée, je n’ai pas les cartes en main. »

Le leader des Bleus a un matelas de 17M de dollars devant lui. Soit le montant de sa dernière année à Orlando. Mais dans sa réponse, on sent une certaine envie d’avancer. Avancer loin d’Orlando. À 27 ans, le natif de Charenton va entrer dans son prime. Et il a envie de mieux que se battre seulement pour se qualifier en playoffs. Attendre 2021 lui permettrait également d’avoir plus d’options devant lui.

De nombreuses superstars comme Giannis, LeBron, Kawhi ou Paul George (pour ne citer qu’eux) seront disponibles. De surcroît, un paquet de franchises auront donc de l’argent à dépenser. Sans faire partie du premier chapeau, Evan Fournier va se trouver dans un second marché. De quoi prendre un chèque sympathique au sein d’une écurie plus ambitieuse que le Magic.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.