Evan Fournier reste dans le flou par rapport à l’Eurobasket

Dans un long entretien pour l’Equipe, Evan Fournier est revenu sur le sujet Equipe de France.

Update : Verra-t-on Evan Fournier à l’Eurobasket en septembre prochain ? Pour l’instant il est trop pour le dire. S’il n’a pas pris sa retraite internationale, sa présence n’est pas encore assurée comme il l’a confié à l’Equipe. « D’ici peu, je vais rencontrer Vincent (Collet)et voilà, on verra. Et puis, je dois gérer mes pépins physiques, je vais bientôt voir une spécialiste du poignet. Mon été va dépendre de ce qu’elle dira. Je suis vraiment dans le flou. Mais l’équipe de France, ce n’est pas fini, hein. Je n’ai pas tiré une croix dessus. Je ne prends pas ma retraite internationale ».

07.03 Vincent Collet avait annoncé vouloir tout mettre en oeuvre pour préparer un retour d’Evan Fournier en équipe de France. Le sélectionneur des Bleus s’est ainsi rendu aux Etats-Unis ces derniers jours pour rencontrer certains internationaux et discuter avec eux comme c’est le cas une ou deux fois dans l’année. La saison régulière touche à sa fin et aucune entrevue n’a pourtant eu lieu entre l’arrière d’Orlando et le coach de Strasbourg.

De passage sur RMC lundi, le technicien n’a pas voulu se montrer alarmiste malgré l’inquiétude légitime suscitée par l’absence totale de contact avec Fournier.

« L’épisode Rio n’est pas soldé parce qu’on n’a pas encore pu se voir, ce que je souhaite. Pour l’instant, ça n’a pas pu se faire. Il est prévu que je retourne aux Etats-Unis d’ici la fin de la saison. Et on se verra peut-être après la saison régulière car Evan aura terminé dans un mois. Il y aura du temps avant que l’équipe de France ne reprenne puisque la préparation pour les championnats d’Europe ne débute que fin juillet », a indiqué Vincent Collet.

On se souvient de la sortie tranchante de « More Champagne » peu après les JO. Il avait expliqué dans un entretien accordé à L’Equipe qu’il en voulait au sélectionneur de ne pas l’avoir retenu dans le groupe pour Rio, mais encore plus d’avoir fait bénéficier d’un traitement de faveur à d’autres joueurs eux aussi absents du TQO (comme Rudy Gobert).

Evan Fournier a la rancune tenace

Pour rappel, Evan Fournier s’était dépêché de conclure un nouveau deal avec Orlando, quitte à perdre quelques millions en route, pour pouvoir se rendre disponible pour la campagne au Brésil. Vincent Collet, peut-être convaincu par certains cadres, avait finalement opté pour Antoine Diot (si on réfléchit en termes de poste) et Charles Kahudi, non sans avoir tenté de faire venir Ian Mahinmi en dernière minute.

Avec l’Euro en ligne de mire et la nouvelle ère qui s’annonce pour les Bleus après la retraite de Tony Parker, on ne peut que souhaiter que la situation se détende entre les deux hommes. Si elle souhaite rester compétitive, l’équipe de France peut difficilement se passer d’un joueur aussi talentueux qu’Evan Fournier.

La frustration du joueur du Magic après son éviction l’été dernier et son amour revendiqué pour le maillot bleu devraient permettre, à un moment ou à un autre, d’aboutir à son retour. Mais encore faut-il que la discussion ait lieu et que les arguments de Vincent Collet sur l’épisode olympique soient suffisamment convaincants. Ou que Fournier soit prêt à accepter d’être coaché par un technicien à qui il doit « sa plus grosse déception en carrière »…

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.