Evan Fournier, sévère ou réaliste avec le futur champion NBA ?

Pour Evan Fournier, le champion NBA 2020 ne sera pas autant respecté qu’un « vrai » champion.

Pour Evan Fournier, le vainqueur du champion NBA ne sera pas réellement considéré comme un vrai champion. C’est ce qu’il a expliqué dans une interview très intéressante accordée à l’AFP.

La pandémie de Covid-19 a tout bouleversé, y compris le sport. Et pour beaucoup, pas mal de titres de l’année 2020 seront à lister avec un astérisque, comme le veut l’expression popularisée par Phil Jackson. C’est le cas en football, où le vainqueur de la Champions League sera pour certain un vainqueur au rabais. Sans la formule aller-retour à partir des quarts de finale, ce n’est plus tout à fait la Champions League…

En NBA, le débat est à peu près identique. La saison a été suspendue, les équipes ne joueront pas 82 matches et le titre se jouera sur une formule très particulière à Disney. Pour Evan Fournier, les conditions font que cette saison, qui reprend selon lui pour l’argent, n’est absolument pas comparable avec une saison classique :

« Une saison NBA c’est 82 matches, puis des play-offs avec avantage du terrain. Là, l’équipe qui gagnera sera championne d’un… tournoi, disputé avec peu de préparation, sans avantage de terrain. Des joueurs vont choisir de ne pas y participer. Dans certaines équipes, il y aura des blessés qui vont revenir alors qu’ils n’auraient pas dû rejouer au printemps. Les choses sont un peu faussées. »

Du coup, le Français du Orlando Magic explique que le futur champion NBA sera vu comme un champion moins « valable » que les autres :

« A la limite, pour les futurs champions, ce n’est pas juste. Eux se seront démontés pour gagner et ils seront moins respectés qu’un vrai champion après une saison complète. Alors, bien sûr, cette équipe sera une très bonne équipe, mais elle n’aura pas eu le parcours normal qui mène à un titre NBA. »

Certes il assure que c’est injuste. Mais il les compare aussi à « un VRAI champion ». Faut-il en conclure que le champion NBA n’en sera pas un vrai ? Ce n’est pas tout fait ce qu’Evan Fournier dit, il peut même avoir utilisé cette formule en raccourci pour dire que ce ne sera pas un champion « classique ». Mais on sent que dans l’esprit de beaucoup, le trophée et les bagues de cette année n’auront pas la même valeur ou la même saveur.

Pourtant, il n’a pas tort : « elle n’aura pas eu un parcours normal qui mène à un titre NBA ». Et c’était justement ça qui faisait qu’elle méritera autant de respect que n’importe quelle franchise titrée. C’est un peu l’avis de Steve Kerr au passage :

« Dans mon esprit, ça va être une épopée brutale et difficile pour gagner ce titre. »

C’est exactement pour ça que le champion méritera énormément de respect.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.