Faits marquants, surprises et non-surprise, la 4e journée en bref

Fin de la journée 4, avec les 6 matches manquant… mais quelques surprises de taille.

On s’y attendait un peu :

Le bilan de nos amis Belges est pour l’instant, malheureusement, toujours vierge. La Russie n’a pas fait de détail en 2e MT, après être retournée au vestiaire avec un léger avantage de 5 pts. Les Lions ne rugissent pas de plaisir et explosent dans le 4e QT (22-10). L’équipe de David Blatt valide son passage au second tour, la Belgique peut pré-enregistrer ses bagages. Vitaly Fridzon est le leader offensif du jour (22 pts). Victor Khryapa est toujours aussi solide (6 pts, 10 reb). En face Marcus Faison surnage (14 pts). La Russie a pilonné, en assurant un 11/20 à 3pts. Score final 79-58.

Accrocheuse, la Géorgie n’est pas passé loin d’un coup face aux Slovènes. Sauf que quand Jaka « danser » Lakovic se retrouve et se fache, il y a toujours un tir assassin qui tombe de nulle part. Annoncé compte double,  notre bon Jacques Laquove enterre les Géorgiens à 3 :18 de la fin du match sur un 3 pts lourd de conséquences. La traction arrière Jaka Lakovic – Saso « Usain » Osbolt ramène 43 pts. Il paraît que Bozidar Maljkovic a souri ce soir. L’apprentissage continue pour la Géorgie, qui s’incline 87-75, et ce malgré une grosse domination au rebond (38-29) et une meilleure adresse globale. Le métier…

Ce n’est pas que ce match ne soit pas intéressant, hein, mais euh… Bon, ok, les deux équipes peuvent toujours passer. Au delà de ça, la victoire 67-56 de l’Ukraine semble logique. Le ticket pour Vilnius se jouera sans doute entre Géorgiens et Ukrainiens, avec deux coaches rodés au système NBA. Oleksandr Kolchenko « dans les prés » est le meilleur marquer de l’Ukraine. La feuille de stats bulgare est déprimante et ressemble au bilan économique de la Société Générale.

 

Dur, mais ça passe :

Après sa victoire à l’arrachée contre la Finlande et sa défaite contre la Macédoine, la Croatie joue une partie de son avenir contre une solide équipe Monténégrine. En feu après la pause, la Croatie passe un 12-3 au Montenegro. Marko Popovic, presque à domicile en Lituanie, et Ante Tomic –que certains sites amis ne connaissent pas- ramènent 49 pts, 8 pds et 9 reb. Avec un axe 1/5 à ce niveau, 26 pds en tout et une bonne adresse globale, la Croatie montre un visage plus conforme à ses possibilités. Et peut toujours y croire. Ca se complique pour Goran Jeretin (18 pts) et Omar Cook, transparent ce soir, dans cette défaite 87-81.

 

Un peu surprenant :

Une certitude : la Bosnie ne pensait sans doute pas exploser pareillement face au squad Suomi. 50-26 en 2e MT, 92-64 à la fin. que dire d’autre ? Télétovic est redevenu lui-même, ce qui confirme qu’il est bien le meilleur shooteur du monde, sauf quand il ne met rien dedans. La Finlande garde l’espoir, après son éclat face à la Grèce et peut éventuellement jouer sa qualif face à la Macédoine. Le panier average condamne presque la Bosnie. Domercant score (25 pts), son équipe ne gagne pas. Hanno Möttölä est toujours en vie (10 pts).

 

Le match douloureux :

Sacrée salade que le groupe de la Macédoine. Forte d’un bilan sans tache, la Grèce peut assurer la qualification en cas de victoire. Sauf que comme la veille, la carotte du 2e tour attise l’appétit des Macédoniens. Décrochés dans le sprint final, les Grecs sont dynamités par un ultime 11-0. Bilan : 3 équipes sont à 2V-1D, 3 équipes sont à 1D-2V. Difficile de situer le vrai niveau de la Grèce, de ce fait. En voyant l’état de délabrement de l’Italie, Simone Pianigiani doit être pressé de rentrer à Sienne pour retrouver un vrai meneur, en la personne de Mc Calebb (27 pts, 4 reb, 4 pds). Fotsis est toujours précieux (16 pts), mais ça ne suffit pas. Défaite 58-72.

 

Et nos petit gars de Basketactu.com ?

Repos pour Steed Tchicamboud

Marquez Haynes joue 10 minutes, pour 6pts à 100%.

 

Les stats après 3 matches :

Meilleur marqueur: Parker (FRA) 28.0 pts

Joueur le plus adroit : P. Gasol (ESP) 73.5%

Meilleur rebondeur : Dasic (MNE) 11.0 reb.

Meilleur passeur : Teodosic (SER), 7.3 pds

Meilleur contreur : Bargnani (ITA) 2.3 ctr.

 

On ne sait pas :

  • Si David Blatt a toujours le cafard…
  • Si les fans macédoniens vont tenir la distance, mais quelle présence !
  • Si Pianigiani ne regrette pas le passeport macédonien de complaisance de Mc Calebb, plutôt qu’un passeport italien.
  • Si quelqu’un a retrouvé l’adresse de Télétovic ?!
  • Si l’un des membres de la rédac peut citer, de tête, le roster de la Bulgarie.
  • Si l’idée d’élargir à 24 équipes est vraiment brillante, vu le ratio V/D des repêchés.

On sait :

  • Que la journée à venir est plus que dense, avec Allemagne-Serbie, Lituanie-Espagne et peut-être le 4/0 de l’EdF.
  • Que ça fait du bien une compétition de haut niveau, sans lock out, sans fans/haters de LBJ ou Kobe.
  • Qu’une victoire surprise, c’est un upset. Quand une deuxième s’enchaîne, la Macédoine devient une équipe dangereuse.
  • Que les implants capillaires de Mike Fratello sont d’excellente qualité et ne bougent pas d’un pouce.
  • Le duo Mc Calebb-Ilievski est tout sauf amusant.
  • Que tant que l’Euro durera, le lock out sera un détail.

 

 

 

Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (1)

  1. Burt Cassander

    "* Si David Blatt a toujours le cafard…"

    arf, c'est nul mais j'ai rit !! Beaucoup rit …