Linas Kleiza et Fenerbahçe feel devotion face au Panathinaikos

Un Linas Kleiza (13 pts) extrêmement clutch a déloqué le compteur de Fenerbahçe aux dépens du Panathinaikos.

linas kleizaDo you feel devotion ? HELL YEAH ! Au terme d’un match digne des meilleurs films pornos de l’histoire, le Fenerbahçe Ulker a enfin ouvert son compteur au Top 16 et offert une victoire ô combien sentimentale pour Zeljko Obradovic. Ambiance de dingue, comeback incroyable, shoots de ouf et fin haletante, il y avait tout, tout, tout… et même plus encore ! Face au Pana, les confiseurs ont mené pendant 39 minutes et quelques secondes. Une poignée de secondes asphyxiantes finalement oxygénée par la renaissance d’un Linas Kleiza (13 pts) en mode John McClane.

Très adroit, plus concentré qu’à l’habitude et enfin agressif vers le cercle, Pistolinas a enfilé son plus beau costume de sauveur et fait oublier ses trois premiers quart-temps encore bien terne, en lâchant 7 points dans le sprint final. Sept points salvateurs pour des Stambouliotes très mal embarqués et ne sachant jusqu’ici plus trop comment endiguer la folie dans laquelle étaient tombés Dimitris Diamantidis (9 pts, 8 pds) et Mike Bramos (9 pts) derrière la ligne, en dépit des exploits de l’expérimenté Omer Onan (7 pts) et d’un Bojan Bogdanovic de retour au top (15 pts).

Un match quatre étoiles donc, et un match de bonhommes évidement. Entre fautes physiques et défenses féroces, il ne fallait pas trop se la jouer Benoît Pedretti sur le parquet de l’Ulker Sports Arena. Au final, malgré son sublime retour après avoir accusé quatorze unités de retard, le Panathinaikos paie cher son début de match manqué, où Emir Preldzic (12 pts, 6 rbds) et Bo McCalebb ont pu s’en donner à cœur joie, mais prouve un peu plus qu’il faudra compter sur son Green Spirit et le vécu de ses cadres, à commencer par Ramel Curry, au moment d’emprunter le chemin sinueux qui mène à Milan.

Score final : 77 – 72

 

Tags : , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (1)

  1. John

    C’est la soirée « film porno » sur Basket Actu! Il ne manquerait plus que Barbara nous présente un « Journal du Hard »! Pourrait-elle être crédible déjà? (ok, je sors)

    Un vrai match de Final 4 ce soir. Même si le score n’est pas très élevé, Obradovic est quand même un grand tacticien!