Final Four Euroleague: Revivez le live des demi-finales comme si vous y étiez

Le Final Four continue très fort avec le match Olympiacos – Barça. Qui pour aller chatouiller le CSKA en finale ?

21.58 : 68-64, score final pour l’Olympiacos, qui crée la surprise en tapant le Barça. Spanoulis (21 pts – 6 pds) a mis de shoots plus gros que les épaules de Joey Dorsey. Encore une leçon du professeur Ivkovic, la défense des Reds a étouffé les Blaugranas, mention spéciale aux role players Printezis (14 pts), Papanikolaou et justement le body-builder Joey Dorsey. Merci d’avoir suivi ce live avec nous et d’avoir lâché vos commentaires et restez avec nous : à venir le report du match puis les réactions d’après-match et autres friandises. 

21.55 : Beaucoup de coups de sifflet pour le Barça mais les Catalans n’en profitent pas. Ndong rate le turnaround jumper et Papanikolaou va finir le travail sur la ligne… sauf qu’il manque les deux. Heureusement pour Olympiacos, Mickeal y va en mode perso et brique un dernier trois points. Olympiacos est en finale face au CSKA. Retrouvailles en perspective pour Teodosic et aussi pour Ivkovic.

21.54 : Et pendant ce temps-là Syra garde ses meilleures vannes pour la fin : « Boniface a assorti ses chausettes au maillot. C’est lui qui s’est chargé de la lessive en fait ! »

21.53 : Le chapitre numéro 3 de la leçon de pick and roll ! Dorsey met le lay-up plus la faute.  +4 Olympiacos et 16 secondes à jouer. Navarro, c’est le moment de faire un miracle.

21.51 : Dorsey manque un petit hook puis commet une faute offensive sur Ndong. Le Sénégalais revient sur la ligne et rentre un premier lancer qui a rebondi sur toutes les parties du cercle. -2

21.50 : Spanoulis met le shoot du match. Alors qu’il restait sur plusieurs échecs, il met le step-back three sur la tête de Huertas. Ce gars n’est pas humain.

21.49 : Quand même bien protégé par les arbitres, notre ami Navarro. Le défenseur a dû accidentellement lui tirer les cheveux.

21.47 : Bon Pistol Pete Mickeal, il n’a peut-être plus de genoux mais il rentre ses lancers au moins. Le Barça revient à -4 avec 1’46 à jouer.

21.44 : Navarro manque son spécial 3 pts en déséquilibre, Lorbek foire un lancer, ils vont finir par la rater cette finale, les Catalans.

21.42 : Dorsey est en train de leur gagner le match avec sa domination dans la peinture (déjà 4 rebonds offensifs).

21.39 : Ivkovic est dans son match, debout sur le bord du parquet. Il va finir dans la raquette avant la fin du game. 62-56 Olympiacos et environ 3’30 au compteur.

21.34 : Pendant le temps mort, Navarro se fait masser les mollets, frénétiquement par le kiné. Il en est à 16 pts aujourd’hui (18 pour Spanoulis).

21.31 : Chapitre numéro deux de la leçon de pick and roll par V-Span et Joey Dorsey. 5 minutes à jouer, +4 pour Olympiacos.

21.28 : Money time is Navarro time! Bam et un triplé tête de raquette. Il s’embrouille un peu avec Lamonica derriére pour une sombre histoire de poussette non sifflée. Allez JC montre-nous une bomba.

21.26 : Petit message de notre ami Romain : « Le maillot du Barça va rejoindre le panthéon des maillots oubliés, avec celui des Nets époque Petrovic et le « Justin Bridou » de l’ASVEL »

21.24 : Au fait, pour ceux qui ne voient pas le match à la télé et qui se demandait ce qu’on chantait sur la coupe de Navarro, on a mis une photo du match d’aujourd’hui.

21.22 : 50-47 pour les Reds à la fin du 3ème quart-temps. Ca nous promet un deuxième match sous tension jusqu’à la dernière seconde.

21.17 : Joli jeu de scène des supporters d’Olympiacos qui se répondent d’une tribune à l’autre. +5 à 11 minutes de la fin, ils y croient les bougres.

21.15 : Je crois que je peux refiler mon surnom de Bricko à Pete Mickeal : 1/7 aux tirs et -5 d’éval.

21.13 – Syra : Les maillots du Barça sont dégueulasses. La coupe de veuch de Navarro est dégueulasse. Et je ne vais pas m’attarder sur celle de Spanoulis.

-> Je viens de me rendre compte qu’on n’a pas encore fait de blague sur le fait que Spanoulis joue dans Bref. Pourtant un passage obligé dans les lives Euroleague.

21.09 : Printezis, on lui fait aucun système et pourtant il est déjà en double digits (11 pts). Je l’ajoute à notre petite liste des joueurs sous-estimés d’Euroleague. En plus de Sada, si vous avez d’autres noms, balancez.

21.06 : Fini la rigolade, Lorbek et Vasquez reviennent sur le parquet. Ce dernier enchaîne deux paniers et un block le temps de dire Mississipi et on se rappelle que dans une vie antérieure il avait été le 11ème choix de la draft 2005.

21.04 : Ohla tout doux les mecs, on était partis sur un train de sénateur sympa pour mes petits doigts et ça se transforme en partie de ping-pong avec Sada qui se prend pour Abdul-Jabbar et Spanoulis qui nous fait son spécial feinte de tête et triplé in your face.

21.02 : Après une pause sandwich bien mérité, retour aux commandes, tout ça pour voir Mickeal faire une croquette de plus. Sur la possession d’après, Hines met un joli contre des chaumières sur Wallace.

20.46 : Pour le geek qui sommeille en vous, petit point statistique : 11 pts – 3 rbds – 3 pds pour Spanoulis (mais aussi euh… 5 ballons perdus), 7 pts – 4 rbds – 2 stls et 1 contre pour Ndong et 7 points pour Navarro mais à 3/9. Le Barça domine au rebond (24-16) mais galère à longue distance (15 contre 40% à 3 pts pour les Reds).

20.40 : Dorsey a réveillé tout le monde en martyrisant le cercle sur un magnifique alley-oop de Spanoulis, à 2 secondes de la pause. 33-29 pour Olympiacos à la mi-temps. Le Barça a limité un peu les dégâts après un départ totalement raté. A défaut d’autre chose, on sera admiratif devant la leçon de défense du professeur Ivkovic.

20.37 : D’ailleurs, en parlant de Lorbek, Jonathan Givony de Draftexpress tweetait aujourd’hui que Lorbek avait de grandes chances de signer aux Spurs prochainement. Ca nous ferait une jolie raquette Euroleague avec Splitter.

20.35 : C’est bon la machine est en marche. Lorbek et Perovic ajoutent un peu de douceur dans ce monde de brutes dans la peinture puis Navarro claque un gros trois points. Le Barça passe devant mais Spanoulis marque plus la faute et sortent les supporters rouges de leur torpeur.

20.32 – Damelo : Sada, c’est quand même l’un des rares meneurs de jeu qui claque des alley-oops ou des claquette-dunks tous les ans, plusieurs fois.

-> Merci Damelo parce que Sada mérite une mention spéciale. C’est clairement un des joueurs les plus sous-estimés d’Euroleague. Il met toujours une grosse pression sur le meneur adverse et effectivement il monte le salaud.

20.30 : Bon on va pas se mentir, c’est pas terrible ce début de match. Merci les pom poms de nous garder éveillés au son de Song 2 de Blur.

20.25 : Fi-na-le-ment Wallace à 3 pour le Barça mais bim direct Papanikolaou derrière l’arc-de-cercle : oeil pour oeil, dent pour dent. 22-18 Olympiacos.

20.23 : Les fans du Pana prennent en otage le match depuis les tribunes. Sans avoir les talents linguistiques de Syra, je déchiffre une référence à un coït rectal.

20.21 : Les Catalans sont très maladroits (5/18 dont 0/5 à 3 points). Notre petit doigt nous dit que la chance va tourner. 17-11 pour Olympiacos en attendant avec déjà 8 pts au compteur pour leur franchise player, Spanoulis.

20.17 : Les Grecs défendent très dur. Excellente aide défensive et interception pour Papanikolaou. De l’autre côté du terrain, le remplaçant Printezis vient de mettre 4 points l’air de rien sur un rebond offensif et deux lancers.

20.14 : Pete Mickeal, c’est le Diamantidis américain : toujours en train de râler quel que soit le coup de sifflet. 13-9 pour les Reds mais c’est devenu brouillon des deux côtés.

20.11 : Vilain airball de Boniface Ndong mais le Sénégalais se fait pardonner en dunkant sur le crane de Pero Antic. Et un tatouage de plus pour le Macédonien. Les Reds restent toutefois devant : 10-6 après un peu plus de 5 minutes.

20.10 : Bon les Reds ont maté la cassette de la première demi-finale ou quoi ? Départ canon, 8-0 et les Blaugranas ont perdu leur jeu collectif. Heureusement, Lorbek est comme Véronique Sanson : il a besoin de personne. Joli move dos au panier.

20.08 : Dorsey, c’est un peu le Dwight Howard du pauvre : une heure de taxi pour aller de son épaule gauche à son épaule droite.

20.05 : Ndong gagne le tip-off et Navarro prend le premier shoot, un petit shoot à une main qui tourne autour du cercle. Spanoulis lui ne rate pas la mire, après un dribble à trois points.

20.02 : Huertas, Navarro, Eidson, Lorbek, Ndong dans le 5 pour les Catalans. Spanoulis, Mantzaris, Keselj, Antic et Dorsey pour les Reds.

19.58 : Pero Antic fait une petite série à 3 points pendant que tous les joueurs du Barça entourent leur entraîneur, Xavier Pascual. Le coach de l’année en Liga Endesa va-t-il pouvoir rivaliser avec le maître Ivkovic ?

19.52 : Je parlais de l’interview d’Erman Kunter tout à l’heure. Nous l’avons aussi interrogé sur Juan Carlos Navarro. Son avis ?

« Y’a rien à dire. Aujourd’hui il faut bien voir que le parcours de Navarro est exceptionnel. C’est un joueur qui est né en 1980, il a presque 32 ans. On a essayé de compter combien de matches il joue par an et ce ne sont pas des matches amicaux, hein. Ils jouent les matches les plus importants : Euroleague, championnat d’Europe, du monde, Jeux Olympiques et depuis huit ans il est présent sans aucune grave blessure. Je connais un peu ses problèmes de dos mais il le gère pendant l’année. C’est exceptionnel ce qu’il fait car il est top depuis huit années. J’ai jamais vu un truc pareil depuis peut-être Bodiroga. Combien de titres il a déjà gagné en tant que joueurs ? Tout ça avec un physique qui n’est pas très fort. Pour moi il fait déjà partie des meilleurs joueurs de l’histoire du basket européen. »

19.50 : Bon l’ambiance est un peu retombée à la Sinan Erdem. On cherche désespérément les fans du Barça. Wouhou y’a quelqu’un ? Les deux équipes viennent de stopper l’échauffement. Désolé de faire une fixation sur les cheveux mais bon Navarro qui copie la coupe de Pau Gasol et CJ Wallace qui s’est fait des mèches blondes. Y’a des enfants qui regardent, merde !

19.45 : Plus que 15 minutes avant le début de la 2ème demi-finale entre l’Olympiacos du légendaire Ivkovic, qui a fait une super saison cette année et le Barça, champion Euroleague 2010. On vous a ramené plein de surprises de la zone mixte et de la conférence de presse. Ca sera pour plus tard dans la soirée ! Place au match !

19.05 : Bonne défense sur la remise en jeu et sur le départ en dribble de Diamantidis, notamment de Khryapa et Kirilenko puis Siskauskas s’agrippe au ballon. C’est fini, Teodosic kicke le ballon tout en haut des tribunes et le CSKA fête sa victoire. Kirilenko est élu MVP du match à l’évaluation (17 pts – 9 rbds) mais le CSKA peut remercier leur arrière Alexey Shved (15 pts) qui a mis des shoots abusés tout le long du match. 66-64, score final : le match de mammouth de Jasikevicius (19 pts) et de Kaimakoglou (10 pts – 8 rbds – 5 pds) n’auront pas suffi. On file en zone mixte et en conférence de presse puis on revient pour la deuxième demi-finale Olympiacos – Barça. En attendant livrez vos impressions dans les commentaires, on compte sur vous !

19.04 : La possession de la saison, les mecs !

19.03 – Syra : Faut pas être cardiaque !!!

19.02 : Le Pana s’excite sur un marcher de Teodosic, pour moi inexistant. Le Serbe craque sur la ligne et manque ses deux lancers. 8 secondes à jouer, +2 CSKA mais possession Pana…

18.59 : Qui pour prendre le shoot pour le Pana ? Saras prend ses responsabilités mais le ballon fuit le cercle. Le CSKA passe tout près de l’infraction des 8 secondes mais Shved obtient 2 passages sur la ligne. Encore 1 lancer paumé mais au rebond Batiste laisse échapper le cuir hors du terrain. 20 secondes à jouer, +2 et possession CSKA.

18.57 : Batiste manque le hook. Shved demande l’iso. Kaimakoglou détourne le ballon en touche. Teodosic met un gros shoot ligne de fond ! Le CSKA passe devant à 38 secondes de la fin. Un masque à oxygène, viiiite !

18.55 : Les fans russes se réveillent un peu mais sont directs couverts par le brouhaha des supporters grecs.

18.51 : Minute les gars, Shved met un tir impossible de plus, en déséquilibre avec le rebond. Derrière il claque un gros tomar, qui ne compte pas à cause d’une faute sifflée auparavant. Il met un sur deux sur la ligne. 64-63 Pana avec 1’26 à jouer. Il nous faut une minute de pom pom pour décompresser.

18.49 : Saras est en train de gagner le match pour le Pana ! Le petit runner, l’interception sur la passe de Teodosic puis le triplé à 45 degrés. 45 degrés, c’est justement la température dans les gradins. 2 minutes à jouer, +4 pour le Pana.

18.47 : Après une faute offensive discutable, le Pana se fait siffler un marcher discutable : Obradovic et son assistant récitent ledictionnaire des insultes serbes et grecques.

18.46 : Fear the bouc !!! Shved passe entre deux défenseurs et met le lay-up sous le cercle (goaltending de Maric en fait). Il prend ses responsabilités le garçon. Déjà un grand joueur !

18.44 : Plus rien qui rentre depuis 2 minutes, trop intense !

18.41 : Temps mort alors qu’il reste 5’40 à jouer et un petit point d’avance pour le Pana. Ma voisine fan des Verts ne tient plus en place. Je vais me prendre une claque dans la gueule avant la fin du game.

18.40 : Perperoglou met le face du match en défense sur Kirilenko. Pose ton gun, AK47.

18.39 : Calathes rate son match et le CSKA en profite pour reprendre l’avantage sous le cercle avec Kirilenko et Krstic.

18.37 : Sinon, des comiques les fans du CSKA.

18.35 : Petite interruption suite à une manchette de Khryapa sur Tsartsaris. L’intérieur grec retourne sur le banc et Batiste fait le taf sur la ligne des lancers.

18.29 : Diamantidis a élevé son niveau de jeu dans le 3e quart-temps et le Pana conserve 4 points d’avance (55-51) à la fin du 3è quart-temps. Choc des titans lorsque Diamantidis gobe un rebond défensif et Kirilenko vient lui mettre la pression en défense. Money Tiiiiiime !

18.25 : Mine patibulaire, solide calvitie : l’arbitre finlandais Carl Jungebrand est-il le 69 le moins excitant de l’histoire ?

18.24: Kirilenko alterne le sublime (rebond offensif dans le traffic et panier avec le contact) et le décevant (encore un lancer paumé en route).

18.21 : Juste au moment où on allait changer la photo du live, Dimitris se réveille et claque un gros trois points qui donne un point d’avance au Pana. Kaimakoglou met derrière un énorme +1. 4 points d’avance pour les Greens.

18.19 : La fausse afro des pom-poms, c’est un contest avec le catogan Lorenzo Lamas d’Alvertis ?

18.16 : Bon allez ça s’enflamme. AK15 donne l’avantage au CSKA derrière l’arc-de-cercle mais Kaimakoglou lui répond du tac au tac.

18.13 : Le match reprend sur une superbe inspiration de Teodosic, pase aveugle pour Krstic.  Ca défend bien : interception de Diamantidis, scotch de Kirilenko mais derrière Jasikevicius plante un triplé de plus. Les légendes ne meurent jamais.

18.10 – Buk  : la chanson qui passe en boucle là le refrain C’est: WE … ARE… TURKISH …AIRLINES… blablabla TURKISH AIRLINES… avec un gros beat dance 90′s… no comment :D

-> Perso j’avais l’impression que c’était un remake pourri du dernier morceau de Madonna, avec MIA et Nicki Minaj mais dans tous les cas, on se comprend. C’est dur à la télé alors imagine live avec la sono à 130 décibels…

18.08 – FJB : Quand même pas terrible le niveau pour l’instant. Je me demande si la pression trop forte du match couperet, et donc le format de l’Euroleague, n’y est pas pour quelque chose…

-> Epique bataille de tranchées ou petit match gâché par l’enjeu ? D’accord avec FJB ou pas ?

18.03 : Comme vous le savez peut-être, Jasikevicius n’a jamais perdu un match au Final Four (8-0) et il a l’air bien décidé à continuer cette série : c’est le meilleur Green en première mi-temps (7 pts – 3 rbds – 2 pds). Sinon on s’est un peu enflammés contre l’ami Mike Batiste mais il a quand même planté un joli turnaround jumper en fin de 2è quart-temps et est pour l’instant le meilleur marqueur du match (9 pts + 4 steals au passage).

18.00 : Sinon à la pause, fini l’alliance fraternelle. Quelques supporters du Pana et de l’Olympiacos s’échangent quelques gentillesses (et projectiles). Intervention directe des forces de police turque. Ca a calmé tout ce petit monde illico.

17.55 : 34-32 pour le Pana à la mi-temps. Avec une défense rideau de fer et une adresse retrouvée, le CSKA a fait une grande partie de son retard. Après un départ plus qu’hésitant, AK15 a montré qui était le patron (8 pts – 4 rbds – 2 ctres à la pause). La stat qui fait mal : donc le CSKA a remporté le deuxième quart temps… 17-5 !

17.54 – Syra (bilingue français – grec) : Bon bah l’Oly a choisi son camp : solidarité grecque ! C’est beau

17.52 : Ce que vous ne voyez peut-être pas, c’est le staff médical du Pana qui s’agite autour de Kaimakoglou qui a l’air ouvert au niveau de l’arcade droite.

17.50 : Kirilenko met le 3 points de l’égalisation. Les 14 points d’avance du Pana ? Partis en fumée comme un narguilé à la menthe.

17.47 : -3 les gars…

17.45 – Syra : Ah les fans de l’Olympiakos sont dans la place. Bon y’a game dans les tribunes là : Pana-Oly. Ils se sont crus en Grèce ou quoi ?

-> Les supporters moscovites ont trouvé des alliés de circonstance…

17.42 : Monsieur Lavrinovic ! Qui applaudit ironiquement le coup de sifflet de l’arbitre dos tourné, avant de se faire choper par un autre caché dans son dos. Il évite la technique en demandant pardon comme un petit garçon.

17.41 : Encore la passe aveugle dans le dos de Saras et Batiste met le pied en touche au moment de l’impulsion. Conspiration !

17.39 : Kirilenko inscrit ses premiers points… après 15 minutes ! Bordel, tu fais quoi, MVP ?

17.36 : Grosse passe aveugle à une main de Saras et Batiste vient tout gâcher avec un marcher de mini-poussine. #bigmiketaspasledroit

17.34 – Syra : Bon bah à défaut de se faire pilonner dans la peinture, le CSKA se fait allumer à 3 pts.

17.32 – Syra : Mike Batiste : 7 pts en 5 min. Et dire qu’il n’est pas au mieux de sa forme…

17.30 : Les Russes bien emmenés par Gordon refont patiemment leur retard (-10). Les supporters grecs ne kiffent pas trop l’arbitrage à l’anglaise en ce début de quart-temps.

17.28 : Buk – @live de BS: c’est Sato pas smith qui a mis le 3pts (pour l’importance que ça a :p) Sinon dingue que encore et tjrs ce sont les grecs en pleine crise qui envoient 4 et 5000 fans au F4 contrairement aux russes et espagnols (ok crise là-bas aussi mais bon)

-> On aura une petite anecdote à vous raconter là-dessus mais les Grecs – crise ou pas – nous ont quand même payé notre ticket de bus pour rejoindre la salle tout à l’heure. A Athènes, quand on aime, on ne compte pas

17.26 : D’ailleurs Logan sprinte à l’autre bout du terrain, se tord entre deux défenseurs et met le lay-up au buzzer du premier quart temps. 29-15 ! Le CSKA a pris le marteau et l’enclume sur la tête !

17.25 – Syra : L’équipe B du Pana : c’est Logan, Tsartsaris, Perperoglou, Vougioukas et Diamantidis quand même.

17. 24 : Shved sur le terrain, il met ses 4 points en 2 actions et repart sur le banc. Sinon le petit bouc années 70, est-ce bien raisonnable ?

17.23 – Syra : Mais sinon, la défense ça peut aussi servir Messieurs du CSKA

17.20 : Madame Jasikevicius lève les bras (Saras a déjà 7 points au compteur) et le temps semble s’arrêter. Elle fait passer les Red Foxes pour des collégiennes. (ah, elles sont encore au collège de toute façon ?)

17.18 : Super relation intérieur – intérieur entre Kaimakoglou et Batiste. Pendant que le Pana enchaîne les points à l’extérieur, le CSKA multiple les parpaings à longue distance comme s’ils voulaient retaper le mur de Théodose.

17.16 : Kirilenko foire ses deux lancers, il n’a pas l’air dans son assiette le Russe.

17.15 : Au tour de Sato de prendre sa 2ème. Attention car c’est l’un des meilleurs défenseurs du Pana…

17.14 : Le Pana fait ficelle sur chaque trois points. Smith Sato et maintenant Jasikevicius font le taf et le score passe à 19-7 pour les Grecs. On vous laisse devenir l’ambiance dans la Sinan Erdem.

17.13 – Syra : Bon 4-16 pour le Pana, le match commence quand là ?

17.12 : Le CSKA se fait bouffer à l’intérieur ! Krstic et Kirilenko ont chacun 2 fautes après 3 minutes de jeu. Finalement Kunter avait peut-être raison : Krstic, il aurait dû rester à la maison.

17.10 : Maric 6 – CSKA 2 et pourtant Obradovic le sort pour mettre Batiste qui devant sa maman et le reste de sa petite famille, prend le trampoline pour dunker sur le menton de Kirilenko. AK15 évite l’affront mais commet la faute. 8-2 Pana.

17.07 : 3 coups de sifflets contre le Pana en 30 secondes. Fans du Pana, pas contents, Teodosic sur la ligne. On avait pas entendu autant de sifflets depuis un concert d’Amy Winehouse (RIP).

17.05 : On y est : le match qu’on attendait tous avec Krstic qui gagne l’entre-deux et Siskauskas qui manque le premier shoot. De l’autre côté Maric claque un dunk puis met un deuxième shoot sous le cercle. 4-0 Pana !

17.02 : Les 5 sont annoncés : Teodosic, Siskauskas, Khryapa, Kirilenko, Krstic vs Jasikevicius, Diamantidis, Sato, Kaimakoglou, Maric. Début dans 20 secondes !

16.57 : Au tour du CSKA, Milos Teodosic hué normal (ex-Olympiacos), l’annonce des autres joueurs couverte par les chants des supporters grecs. Petit frisson dans les tribunes lorsque le speaker prononce le nom de Kirilenko…

16.55 : La présentation des joueurs du Pana. Rupture des tympans à l’annonce de Diamantidis.

16.52 : Petit point tribune de presse : Syra hérite de la colonie média française tandis que Bricko s’en tire plutôt pas mal avec la crème du journalisme bulgare…

16.49 : Vous avez sans doute lu ce que nous racontait Erman Kunter sur Istanbul et le basket turc. On lui a aussi demandé ses pronostics pour le Final Four. Sa réponse ?

« Si le CSKA est complet, ils sont un peu devant les autres mais d’après ce que j’ai compris, Krstic, l’intérieur de Moscou, ne jouera pas. S’il ne joue pas, je vois Barcelone devant. C’est juste mon point de vue. C’est une équipe qui a plus d’expérience car elle joue ensemble depuis plusieurs années. Je vois une finale Barça – CSKA mais après je ne suis pas voyant. »

Krstic est bien là à l’entraînement. C’est quoi ces sources bidon, Erman ?

16.45 (17.45 heure locale) : Les joueurs sont à l’entraînement. Double pump pour Jamont Gordon, shoots ligne des lancers francs pour Jasikevicius : chacun son style.

Bienvenue à tous sur BasketActu pour le live de la première demi-finale du Final Four entre le CSKA et le Pana, en direct de la Sinan Erdem Arena d’Istanbul. Aux manettes, l’excellente Syra Sylla et le vieux briscard Bricko. Gros avantage des supporters du Pana dans les tribunes, 30 minutes avant le coup d’envoi. Ne bougez pas, on va vous faire vivre ce match comme si vous étiez dans les tribunes et ne vous faites pas prier pour lâcher vos coms.

Tags : ,
Comments

Commentaires (57)

  1. GW

    Merci de redonner un sens à la touche F5 de mon clavier ! ;)

  2. GW

    Aucun US dans les 5 majeurs.

    Mais 3 européens capables d'assurer un poste de titulaire en NBA, c'est beau !

  3. Buk

    Obradovic a sorti son joker: Maaaaric :D

  4. Buk

    ok ils sont déchainés niveau mental les greens au début du match!

  5. Buk

    @live de BS: c'est Sato pas smith qui a mis le 3pts (pour l'importance que ça a :p)

    Sinon dingue que encore et tjrs ce sont les grecs en pleine crise qui envoient 4 et 5000 fans au F4 contrairement aux russes et espagnols (ok crise la bas aussi mais bon)

  6. Buk

    rooooh le coast to coast de Logan sur le buzzer !!

  7. FJB

    Départ atroce pour le CSKA, ils ont quasiment tout fait à l'envers.

    +14 en demi-finale au Q1, on peut s'en remettre?

    On va voir, mais il va falloir que les russes se détendent un peu pour espérer qch…

  8. Buk

    Beauuuuucoup de fautes contre le Pana 11 à 5 c'est leur gros problème qui fait que le cska survit.

  9. FJB

    Kirilenko qui fait 0/2 aux LF et Kalathes qui marque à 3 pts = deux signaux forts en faveur du PAO. Les russes ne trouvent aucune position à l'intérieur et leur adresse de loin est terrible…

  10. Buk

    Khryapa et Maric s'échangent les contres in the face

    puis après une groooosse défense Batiste passe dans les mains de Teodosic qui donne l'assist à Kirilenko qui fait 2+1… 1er signe de rebellion du cska qui joue aussi beaucoup plus agressif en défense. Et là Batiste met le pied shors sur un panier facile…

    3pts en 6min le Pana!! et 9 le CSKA…

  11. Buk

    et le shoot à3pts de kaimak qui rentre et sort… enchainement de manque de reussite meme si y a pas que ça evidemment

  12. FJB

    Quand même pas terrible le niveau pour l'instant.

    Je me demande si la pression trop forte du match couperet, et donc le format de l'Euroleague, n'y est pas pour quelque chose…

  13. Buk

    5pts en un quart temps cest un record?

    Sinon les arbitres c'est n'importe quoi sur la dernière action (pas faute sur 3D? vu ce qu'ils ont sifflé avant…)

  14. Buk

    Syra (bilingue français – grec) : Bon bah l’Oly a choisi son camp : solidarité grecque ! C’est beau

    ==> t'es sérieuse???

  15. Buk

    la chnson qui passe en boucle là le refrain C'est: WE … ARE… TURKISH …AIRLINES… blablabla TURKISH AIRLINES… avec un gros beat dance 90's…

    no comment :D

  16. Buk

    ENFINNNNN Diamantidis amen :D

  17. Buk

    Kaimakoglou meilleur joueur du Pana today pour l'instant big respect pour gars!

    pas le plus gros talent mais un taffeur de première sans arrêt!

    et en plus humainement … classe

  18. Buk

    et Shved enorme pour le cska… le 3pts la est surrealiste!

    et Diamantids enchaine un 2+1 bon le match devient intense FJB là :D

  19. Tapion

    Syra, arrêtes de baver sur Diamantidis, t'en fout partout.

  20. Buk

    Saras je t'aime

  21. Sim10

    2ème mi temps de folie !

  22. Buk

    18.47 : Après une faute offensive discutable, le Pana se fait siffler un marcher discutable : Obradovic et son assistant récitent ledictionnaire des insultes serbes et grecques.

    ouais je me retenais d'écrire sur l'arbitrage très limite (surtout celui de Martin…) pcq je me demandais si cetait pcq jetais pas neutre mais ok merci ;)

  23. JRedd

    J'en connais un qui regarde novasport

  24. Buk

    foutage de gueule encore sur la perte de teodosic encore martin!!

  25. JRedd

    et sur la remise…

  26. Damelo

    Aie, Shved craque un peu aux lancers.

    Sinon, pour avoir vu un match à domicile du CSKA, je crois qu'à 15, les fans grecs font plus de salle qu'une salle remplie de fans moscovites. Et surtout, les fans moscovites gueulent quand leur équipe a +15, pas quand elle a besoin d'eux…

  27. Buk

    bon là ça devient … y a pâs marché de Teodosic là????

  28. Damelo

    Diama time!

  29. kfeoz

    merci de nous faire suivre tout ça faut reconnaitre que des matchs comme ça on en redemande

  30. Sim10

    Aie aie aie la gestion de la dernière possession par Diamantidis: une catastrophe ! Même si c'est bien défendu, il attend trop longtemps avant de bouger..

    Sinon je trouve ça un peu injuste pour le Pana quand même. A mon sens, il méritait de gagner.

  31. Damelo

    Bon, le CSKA vole un peu le match non? Le Pana a eu aussi son passage a vide, mais a réussi à rester devant presque tout le match, avant de craquer sur les dernières minutes.

    Vraiment hâte de voir Shved en NBA. Un très grand déjà, et il a le jeu pour y aller.

  32. K-LasT

    Match de dingue.

  33. kots

    tres beau match…les arbitres n'ont pas repsecter le pana quand-meme les 3 dernieres minutes

  34. Damelo

    Bon, si le match reste en dessous des 70 points, le Barça a 95% de chances de gagner. Si ça joue un peu plus vite, ça doit être dans les 50-50.

  35. Damelo

    Sada, c'est quand même l'un des rares meneurs de jeu qui claque des alley-oops ou des claquette-dunks tous les ans, plusieurs fois.

  36. Buk

    Le alley-hoop spanoulis-dorsey woaaaw ils ont des paniers bien resistants a istanbul :D

  37. Damelo

    @BA: Des joueurs que je connais, Lorbek est certainement le plus apte à reprendre un rôle à la Duncan aux Spurs. Et donc capable d'assurer la pérénité de ce système qui fonctionne pas mal, basé sur Duncan en plaque tournante de l'attaque à 4-5 mètres.

    A part là bas, je ne le vois pas jouer en NBA (enfin, difficilement).

  38. Buk

    et pendant ce temps… Turkish airliiiiines… we are turkish airliiiines… courage à vos oreilles là bas ;)

  39. RayRay

    Bordel, la coupe de cheveux de Navarro, ça fait un choc.

  40. Buk

    et ce block phenomenal de Pap est une faute… vous supprimez le highlight du match…

  41. K-LasT

    mdrrrr" SPanoulis joue dans Bref".

  42. Damelo

    Bon, pour l'instant, le scénar tourne plutot bien pour le Barça. Néanmoins… Va falloir mettre quelques shoots, pour profiter de cette domination aux rebonds. Et avoir enfin le match attendu depuis le début de la saison contre le CSKA.

  43. Buk

    Papanikolaou a vraiment progressé cette saison.

    He's a man now quel match de sa part.

  44. Buk

    YEEEEEEEESSSSSSS ok dingue ce qu'ils réussissent en maitrisant le match de bout en bout!!

  45. idmi

    victoire totalement meritée!! Olympiakos mène du début à la fin !

    vivement la finale

  46. Bodiroga04

    Quel match! Victoire largement méritée des grecs qui auraient pu être très en colère contre ce taré de L'harmonica s'ils avaient perdu le match. Gros match de Spanoulis qui a sorti ses cou….s et les a posé sur le parquet pour rappeler à tout le monde qu'ils en a des grosses. Et mention spéciale pour Dorsey qui a nettoyé la raquette et a chopé des rebonds très décisifs notamment en attaque. Vivement dimanche.