Finale Pro A – Akin Akingbala : « Je n’ai pas peur »

La finale approche à grands pas et tout le monde est sur le pont.

Héros des demi-finales face à l’ASVEL, Akin Akingbala s’est livré à Sports.fr à 24h de la finale à Bercy.

Le pivot nancéien semble plus motivé que jamais à l’idée de remporter un titre cette saison :

« J’espère avant tout un bon match. C’est l’équipe numéro 1 de la saison contre la numéro2, ça peut donc donner un très beau match de basket. Après je pense que ce sera un match complètement différent et que cette dernière victoire ne veut rien dire. La preuve: nous avions perdu trois matches cette saison face à l’Asvel avant de réussir à les battre en demi-finales des playoffs ! On ne regarde donc pas derrière, mais devant nous. »

Gravement blessé au nez lors du match 2 à Villeurbanne, Akingbala persiste et ne portera pas de masque pour protéger son nez cassé :

« Je n’ai pas peur. Je joue au basket depuis très longtemps et c’est la première fois que je suis touché au nez. Donc je ne pense pas que cela puisse encore arriver avant que je ne me fasse opérer, la semaine prochaine quand je rentrerai à Nancy. Et puis si ça arrive, on fera avec. Car je ne porterai pas de masque. »

Si Erman Kunter s’inquiétait du fait que ses joueurs soient au repos depuis plus d’une dizaine de jours, le Nancéien ne considère pas que cette situation fera la différence :

« Je ne pense pas que cela ait beaucoup d’importance. Erman Kunter fait un excellent travail de motivation pour que ses joueurs gardent leur concentration et nous, nous serons frais. Et puis tout se joue sur un seul match et non sur plusieurs donc je ne pense pas que ce soit un problème »

Il a d’ailleurs donné la clé de la finale :

« Ça ne sert à rien d’avoir un Michael Jordan dans son équipe si on ne joue pas de manière collective, car on ne gagnera pas. Et pour gagner samedi il faudra continuer comme ça, en jouant dur, tous ensemble mais aussi de manière intelligente. »

Et quand on lui a demandé ce qu’il pensait du système de finale en match sec, Akingbala n’en a pas grand-chose à cirer :

« Je peux comprendre le coach mais mon rôle n’est pas de prendre ce genre de décision, mais « juste » (sic) de jouer au basket. Donc qu’il y ait un seul ou sept matches, franchement ça m’est égal ! »

Découvrez l’intégralité de l’interview ici.

Tags : ,
Comments

Commentaires (8)

  1. Grilepain

    Ca a l'air d'être un type super sympa Akingbala.

  2. Bingo

    Sinon, vous avez lu le papier sur le SLUC dans L'Equipe aujourd'hui ? Le topo, c'est que Nancy est un club qui stagne, qui recule même sur le plan financier, et qui n'a pas de plan de développement clair à moyen terme. Pas très optimiste tout ça.

  3. nicolas

    Sacré duel de gentleman entre Le Randal Falker et le Akin!!!!!

    Allez Cholet!