Finales ACB : Le Real Madrid prend l’avantage sur fond de polémique

Le FC Regal Barcelone a encore craqué dans les dernières secondes face à son meilleur ennemi. Mais la dernière possession catalane va faire parler.

sergio rodriguezIncroyable fin de match ! A l’image de la demi-finale d’Euroleague, disputée il y a tout juste un mois à Londres, le Real Madrid a remonté son déficit dans les cinq dernières minutes pour venir griller la politesse au FC Regal. Mais, comme tout grand match a besoin d’une grande polémique, le premier clasico des Finales espagnoles 2013 soulève une grosse interrogation : y avait-il faute sur Victor Sada à 2 secondes de la fin ?

Poursuivi par Sergio Rodriguez, le Catalan part au lay up alors que son équipe n’est menée que d’un punto puis voit la boule partir dans les gradins après contact. Chacho a-t-il touché la balle ? Chacho a-t-il fait faute sur la main de Sada ? Pour l’arbitre il n’en est rien, Sada (17 puntos) a fait sortir la balle. Discutable. Très discutable. Tellement discutable que Juanca Navarro prend une technique, créant ainsi un gros attroupement au milieu du terrain. Xavi Pascual est furieux, la bagarre générale est proche. Deux lancers francs et una possession plus tard, le Real remporte la mise. London calling.

Pris à froid par une équipe madrilène cherchant constamment à varier le jeu, les Blaugranas avaient pourtant mis el fuego à la partie, sous l’impulsion d’un Sada diabolique d’adresse (4/4 aux triiiiiiiiiiiples à la mi-temps). Pouvant compter sur un Marcelinho Huertas intenable à la mène (10 pts, 2 pds) et un Juanca Navarro à réaction (15 pts), la bande à Ante Tomic se donnait les moyens de tenir la tête de los blancos sous l’eau, malgré tous les beaux efforts de Sergio « Sergio Sergio Sergio » Llull (19 pts).

Néanmoins, bien qu’en tête avec doce unités d’avance à l’entame du dernier quart-temps, les Culés se sont fait reprendre, la faute à un Chacho royal. Énorme en défense, extrêmement agressif en attaque, le Beardman a tracté son club (21 pts, 4 pds) avant que Felipe Reyes ne vienne, à la suite d’un rebond offensif (comme à Londres…), donner l’avantage aux siens. 73 – 72. La suite, elle, fera parler sur les ramblas.

Score final : 76 – 72.

Tags : , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (2)

  1. dulbert

    Perso je n'ai pas vu de faute sur la dernière action, mais c'est difficile à voir sur les ralentis. Après, une fois de plus, après avoir bien maitrisé le match, le barça s'est fait rattraper dans les dernières minutes et s'est fait battre. Cette équipe est quand meme tres fébrile quand ça devient chaud, tandis que c'est plutot le contraire pour le real.

  2. Maksim

    Pareil, on voit pas de faute…donc pas de faute !!!