Finales ACB : Le Real Madrid reprend l’avantage

Nikola Mirotic et Felipe Reyes ont conduit le Real Madrid vers la victoire face à Barcelone.

nikola-mirotic-liga-endesaQuelques jours après s’être fait braquer à domicile dans la manche 2, le Real Madrid est revenu chercher l’avantage du parquet en Catalogne. Emmenés par l’omniprésent Felipe Reyes (20 puntos, 5 rebotes) et un Nikola Mirotic très clutch (18), les Merengues s’offrent ainsi un avantage non négligeable en vue de l’obtention d’un titre qui leur échappe depuis 2007.

Sans inspiration et devant trop souvent composer avec les fautes de ses intérieurs, le FC Barcelone a, à l’instar du match précédent, passé son temps à courir après la marque. Ramené tour à tour par Sarunas Jasikevicius, auteur d’un second quart canon (13 pts), et la Bomba Navarro, irrésistible en début de dernier acte (20 puntos), le club azulgrana n’a pourtant pas réussi à faire la différence dans le money time, la faute, en partie, à des lancers ratés et à la baisse de régime de son leader.

Rudy Fernandez en très petite forme (8 puntos, 0 valoracion), le Real s’est grandement reposé sur son secteur intérieur pour construire sa victoire. Entre coups de coude distribués à foison (avec la bénédiction des arbitres) et petits bras roulés old school, Felipe Reyes a posé sa grosse patte sur la rencontre, pendant que Mirza Begic (8 pts) faisait vivre un enfer à un Ante Tomic (10 pts, 4 fts) très naïf en défense.

Invisible dans le deuxième et troisième quart, car gêné par les fautes, Nikola Mirotic est quant à lui venu justifier son titre de MVP de la saison, en annihilant tous les espoirs Blaugranas à l’approche du buzzer. De quoi donner quelques maux de tête à un Xavi Pascual qui pensait avoir trouvé la parade face à la Furia adverse.

Le jeu des ajustements tactiques n’est pas encore terminé.

Score final : 72 – 84.

Tags : , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (6)

  1. Qiou

    Mirza a fait vivre un enfer à Tomic? Moué pas trop d'accord, Ante l'a dominé mais il s'est fait siffler des fautes très dures…

    Reyes a été bon mais niveau flopping c'est un artiste aussi, surtout sur ce match.