Florent Piétrus : « Les équipes ne nous regardent plus comme avant »

Pour Florent Piétrus, le titre européen de 2013 a donné une nouvelle stature aux Bleus désormais davantage respectés.

 

Comme à son habitude, Florent Piétrus sera l’homme à tout – bien – faire de l’équipe de France. L’intérieur sera l’un des cadres de l’équipe de par son expérience (il est arrivé en sélection en 2001), exceptionnellement capitaine en l’absence de Boris Diaw lors du premier match de préparation contre la Belgique, il a d’ailleurs prouvé par son activité qu’il était déjà bien en forme (6 points et 5 rebonds en 16 minutes). Invité de l’Intégrale Sport sur RMC, Florent Piétrus a admis qu’une montée en puissance était attendue lors de ce tournoi de Pau plutôt relevé au niveau des adversaires :

« On rentre dans le vif du sujet, effectivement. Ça va être un tournoi très relevé, avec de très grosses nations de basket. Ce sera à nous de nous jauger par rapport à ce qu’on a fait depuis deux semaines. On sait que tout ne sera pas parfait mais on espère voir une nette amélioration à la fin du weekend. A nous d’être à la hauteur, en sachant qu’on n’est pas encore à 100% », a déclaré Florent Piétrus sur les ondes de RMC.

Leader de l’équipe de France en l’absence de Tony Parker, Florent Piétrus a conscience que l’équipe devra trouver des solutions pour palier le forfait du meneur des San Antonio Spurs. Pour lui, la réponse doit être trouvée collectivement :

« C’est l’équipe qui devra hausser son niveau de jeu. Ça passera par le jeu collectif. On a des joueurs talentueux, mais le génie de Tony pouvait nous sortir de situations compliquées. Il faudra qu’on trouve les solutions dans le collectif. Tout le monde travaille dans ce sens et le coach focalise son attention sur cet aspect du jeu. On travaille différemment car il y a vingt points à aller chercher, qu’on trouvera dans le collectif, avec des paniers faciles. »

Champions d’Europe en titre, les joueurs français seront forcément attendus de pied ferme sur les parquets lors de cette Coupe du monde. Après avoir remportée le titre contre l’Espagne, l’équipe de France ne pourra pas se cacher, la demi-finale sera l’objectif de la sélection d’après l’intérieur guadeloupéen :

« Maintenant, on a un statut à défendre. Les équipes ne nous regardent plus comme avant. On était craint parce qu’on avait des joueurs talentueux, mais maintenant on sera l’équipe à abattre avec l’Espagne et les États-Unis. Il faudra assumer. Atteindre le dernier carré et ramener une médaille, on ne peut viser que ça, même si on sait que l’Espagne et les États-Unis sont au-dessus. Mais je pense qu’il y a la place pour aller les titiller et créer un exploit. »

Avant de se frotter à ces deux grandes nations, la France va disputer ce week-end le tournoi de Pau contre la Croatie, la Grèce et la Serbie, on suivra attentivement les performances de l’EDF. En tout cas, ce tournoi sera un bon test pour les troupes emmenées par Florent Piétrus à quelques semaines du début de ce Mondial.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.