Fotis Katsirakis à la tête de la sélection russe : C’est fait

Le deal entre les deux parties pourrait être annoncé sous peu.

Update : Le président de la Fédération russe de basket a confirmé que Fotis Katsirakis était bel et bien le nouveau sélectionneur de la Russie.

22.12 Selon Mindozas, relayé par Sportando, Fotis Katsirakis et la Fédération russe se seraient mis d’accord pour un contrat de quatra ans. Le deal devrait être officialisé ce lundi.

05.12 A la suite du départ de David Blatt (actuel entraineur du Maccabi), le poste de sélectionneur de la Russie était vacant. Mais peut-être plus pour très bientôt puisque Natalia Galkina, secrétaire de la Fédération russe, a confirmé que des contacts sérieux étaient noués avec Fotis Katsirakis le coach de Bilbao, confirmant ainsi une information du site eurohoops. Aussi, dans des propos relayés par le journaliste Alexander Chernykh sur twitter, Galkina décrit Katsirakis comme un bon coach avec du potentiel qui sans stars dans son équipe est capable d’avoir des résultats.

 En effet, depuis son arrivée à Bilbao, il a notamment qualifié le club pour la finale ACB en 2011 (victoire 3-0 du Barça),  pour l’Euroleague l’an dernier et l’équipe se trouve actuellement en troisième position de la Liga avec un bilan de huit victoires et deux défaites. La décision devrait intervenir aux environs du 24 décembre.

Tags : ,
Comments

Commentaires (3)

  1. Buk

    Donc duel entre la fédé russe et grecque pour Katsikaris… niveau budget les russes doivent avoir des kilomètres d'avance.

    Mais quid de l'interdiction de la ligue espagnole qu'un de ses coachs soit simultanément coach d'une équipe nationale?

    Je vois mal Katsikaris renoncer à son job à Bilbao où il cartonne justement.

    Sinon on annonce aussi Blatt peut-être en Grèce… et derrière Itoudis, Plaza voir un retour de Giannakis (j'ai mes doutes là-dessus).

  2. MiLissounga

    Donc son cadeau de Noël, c'est la sélection russe? Y en a qui sont gâtés. Ah, les spaniards, c'est des malins, ils ont toutes les bonnes combines pour bloquer les gens. Mais que ce soit Katsirakis ou un autre, le mec qui reprendra la Russie aura la lourde charge de garder le cap que Blatt a imposé, et ça ne sera pas simple.