ALL STAR GAME

La France se rachète

Après leur faux-pas en Finlande, les Bleus se sont bien rattrapés en battant la Serbie 78 à 65.

Le retour de Nicolas Batum, Boris Diaw et Nando De Colo a fait du bien à l’équipe de France qui, même en rodage, a montré de belles choses face à la Serbie en développant un beau jeu d’attaque et en mettant de la dureté en défense.

Pour cette deuxième rencontre de préparation, la première disputée en France, Vincent Collet a aligné face à la Serbie qui évoluait sans son meneur Milos Teodosic, ce qui ressemble fort à son cinq majeur : Parker, Batum, Diaw, Gobert et De Colo « Le coach va décider du 5 de départ mais avec Nando, et moi sommes deux créateurs, on peut créer pour nous-même ou pour l’équipe, Boris est également un bon créateur et c’est l’un des meilleurs passeurs du monde et Batum est un grand finisseur donc c’est une bonne alchimie » convenait Tony Parker à l’issue du succès des Bleus.

Le jeu est fluide, la balle circule bien avec quelques extras passes et le score enfle rapidement en faveur de la France. Au bout de cinq minutes de jeu, tous les joueurs sur le terrain ont marqué (16-7). Cueillis à froid, les Serbes se reprennent et sous l’impulsion de Bogdanovic reviennent progressivement au score en haussant leur niveau défensif. Vincent Collet fait tourner son effectif et l’efficacité en attaque baisse (25-22, 10e’). Dans le deuxième quart, les Bleus butent sur la défense serbe extrêmement efficace. Les Tricolores peinent à trouver des options de tirs mais, au prix d’une grosse débauche d’effort n’encaissent que peu de points. Ce deuxième quart se solde par un « score de poussins » selon Collet (8-5) et les Français basculent en tête à la mi-temps (33-27). A la reprise, les joueurs cadres sont de retour aux affaires et à nouveau efficaces en attaque. De Colo trouve Gobert et la mire à longue distance, Diaw, Parker et Batum se relayent pour faire grimper la marque et l’écart se creuse à nouveau (48-38, puis 53-43). Le sélectionneur de l’équipe de France continue de procéder à quelques essais et fait entrer Kahudi ou Gelabale. A l’entame du dernier quart, les Serbe qui ont pu compter sur le réveil de Raduljica et la réussite de Milutinov sont toujours dans le match (56-49). Dans le dernier quart « Tipi » montre qu’il est toujours le patron et toujours décisif (10 points dans ce quart), parfaitement supplée par un De Colo bien en rythme lorsqu’il s’agit d’alimenter la marque. Blejica et ses coéquipiers finissent par plier et la France se rachète de sa défaite encaissée face à la Finlande (78-65) « C’est un pas en avant mais ce n’était qu’un match de préparation » temporise Vincent Collet. « Ça nous promet un match retour particulièrement difficile (Les Bleus joueront en Serbie mercredi ndlr ) mais c’est ce qu’on voulait »

Nando De Colo : « Ce soir ce qui est bien c’est l’agressivité qu’on a mis et la volonté de défendre ensemble et de bouger le ballon. On a fait deux ou trois défenses où on les a amené jusqu’au 24 secondes maintenant il va falloir en faire plus à chaque match. On sait qu’ensemble on va faire de grande chose. Dès qu’on fait bouger le ballon on arrive à trouver des joueurs ouverts. Il faut garder ça en tête et aller de l’avant ».

Tony Parker : « C’est un match de préparation, il manquait des joueurs majeurs chez les Serbes. Mais nous on a répondu au combat, on a été plus présent que face à la Finlande, je pense que l’on était fatigué parce qu’on s’était beaucoup entraîné à Pau. Aujourd’hui à part la première mi-temps où on avait les jambes lourdes, en deuxième mi-temps ça s’est bien passé ».

Palais des Sports Jean-Weille (Nancy). Quart-temps : 25-22, 8-5 (mi-temps : 33-27), 23-22 (56-49), 22-26 (78-65). Arbitres : MM. Zamojsk (Pologne), Mantyla (Finlande) et Pizarro (Espagne). 6000 spectateurs (match à guichets fermés).

FRANCE : 30 paniers sur 59 tirs (51%), dont 6 sur 20 à trois points (30%), 12 LF sur 17 (71%), 27 rebonds (Gobert 6), dont 8 offensifs, 20 passes décisives (Parker 7), 13 balles perdues, 12 interceptions, 22 fautes (Pietrus, 32e’, éliminé). Parker 16, De Colo 11, Batum 15, Diaw 9, Gobert 10, puis Heurtel, Diot 2, Lauvergne 9, Kahudi, Fournier, Pietrus, Gelabale 6, Tillie, Jaiteh.

SERBIE : 20 paniers sur 49 tirs (41%), dont 7 sur 17 à trois points (41%), 18 LF sur 22 (82%), 28 rebonds (Milutinov 7), dont 8 offensifs, 15 passes décisives (Raduljica, Markovic et Bogdanovic 3), 18 balles perdues, 8 interceptions, 25 fautes. Bogdanovic 16, Markovic 2, Kalinic 6, Raduljica 12, Mitrovic, puis Simonovic 3, Pot, Bjelica 10, Stimac 2, Nedovic 5, Dangubic 3, Kuzmic, Milutinov 6.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.