France Vs Argentine : L’EdF s’offre l’Argentine

L’équipe de France simpose face à l’Argentine au terme d’un match crispant de bout en bout : 71-64.

Première information de ce premier quart-temps, c’est que le dos de Nicolas Batum a l’air de tenir, c’est d’ailleurs lui qui ouvre le score par un dunk ligne de fond. Le match débute sur un rythme assez lent, les deux équipes sont très appliquées sur l’exécution mais l’adresse n’est pas au rendez-vous (6-4 pour l’Argentine au bout de 4 min de jeu). C’est encore Batum qui permet à l’EdF de mener pour la première fois du match sur un tir à trois-points (7-6 à 4’42’’ de la fin du 1er QT). La bonne défense Française et la solidité du rebond permettent même à l’EdF de faire un petit break à 46 secondes de la mi-temps en menant de 9 pts (19-10). L’impact offensif des extérieurs (15 prts en cumulé pour Batum, Parker et Gelabale) fait du bien.

Score à la fin du premier quart : France 19-12 Argentine

 

Un match crispé et crispant

Ça joue sur un rythme étonnamment lent pour ces deux équipes, un peu trop, sans doute pour la France qui laisse son écart fondre dans ce match marqué avant tout par la maladresse (à peine plus de 30% pour chaque équipe). En moins de 3 minutes, l’Argentine était revenue à 1 petit point (19-18) grâce au duo Scola-Ginobili (12 pts et 7 rbds à eux deux). Surtout, l’EdF ne parvient plus à scorer et il aura fallu attendre un trois-points de Nando De Colo à 7’06’’ de la fin du QT pour que la France n’ouvre son compteur. L’Argentine s’applique à enrailler toute tentative de jeu rapide mais De Colo parvient tout de même à mettre un peu de rythme et à redonner 4 pts d’avance sur lancers francs (26-22 à 4’40’’) avant que Kévin Séraphin ne conclue un petit 6-0 imposé par la France qui force l’Argentine à arrêter le match. Le rendement de Batum (10 pts, 6 rbds, 2 pds et 1 ctr en 10 min) permet aux tricolores de garder la main sur le match, mais l’Argentine ne se laisse pas décrocher pour autant et reste dans le coup grâce à ses lancers francs et revient même de -8 à seulement 3 longueurs à 47 secondes de la mi-temps sur une perte de balle française (6 sur la première mi-temps).

Score à la mi-temps : France 32-29 Argentine

 

La guerre des nerfs

Reprise du jeu et Gelabale plante direct à trois-points pour redonner un peu d’espace à la France, mais Ginobili et Scola remettent les deux équipes à égalité (37 partout). Les deux équipes se rendent coup pour coup et c’est cette fois Mike Gelabale (3/4 à trois points) qui permet à l’EdF de garder la tête hors de l’eau avant que Tony Parker ne trouve le moyen de faire tomber les fautes et c’est la France qui place à son tour un 6-0 pour reprendre l’avantage après avoir été menée d’un point (48-43 à 2’50’’ de la fin du 3ème QT). Mais dans les deux dernières minutes, l’Argentine se décide soudainement à mettre un peu de rythme et c’est El Manu cette fois qui fait tomber les fautes pour conclure un 8-2 qui redonne la tête à son équipe. Heureusement que, contrairement au match contre Team USA, les shooteurs tricolores rentrent leurs tirs ouverts pour sanctionner la défense.

Score à la fin du troisième quart : France 55-53 Argentine

 

Coup pour coup

Comme étouffées par l’enjeu, les deux équipes semblent ralentir encore le rythme de la rencontre. Les Argentins ont pour l’instant parfaitement tenu leur plan de jeu en limitant le rythme pour éviter d’exploser physiquement sur la durée de la rencontre. Mais les Français semblent décidés à ne pas lâcher le morceau et le retour de Nicolas Batum permet de reprendre 5 pts d’avance sur un nouveau tir à trois-points. Sur ce match on semble avoir retrouvé le duo « Gelabatum » du début du dernier Euro. Nocioni et Delfino aux abonnés absents, ce sont Ginobili et Scola qui font un gros chantier pour garder l’Argentine à portée de fusil de la France mais Tony Parker trouve enfin des brèches dans la défense adverse pour redonner 8 pts d’avance à 3 minutes de la fin. L’équipe de France pensait avoir le match en main mais les deux 5èmes fautes consécutives de Turiaf et Diaw ont remis tout le monde à cran au bord de la dernière minute. Heureusement, un panier de Kévin Séraphin a permis au supporteurs français de respirer à nouveau (69-62 à 1’06’’ de la fin).

Score final : France 71-64 Argentine

Tags : , ,
Comments
Rédacteur en chef de BasketActu.com, BasketSession.com et du magazine REVERSE. Email | Compte Twitter

Commentaires (27)

  1. AND11

    Une fois de plus il y a juste pas photo au poste 5… D'ailleurs heureusement que Turiaf fait sa 5ème faute à 2min de la fin (sur une bourde.. une de plus) ce qui permet à Séraphin de revenir et de finir le taff. Mais sérieux Collet ouvre les yeux bordel! Même si Ronny a fait le taff c'est vrai en début de match en défense.

    Sinon j'ai l'impression que TP retrouve un peu la confiance et ça c'est la meilleure des nouvelles. Il a enfin rentré des shoots et des lay ups "habituels" pour lui. Et puis le retour en force de Batum évidemment, le joueur le plus important après TP.

    Maintenant faut confirmer contre la Lituanie! Avec une salle aussi pro française que ce soir ce serait bien :)

  2. rapid

    J'y croyais pas avant le match, bah je suis content de m'être trompé !! Avec un Batum retrouvé, une grosse défense, Séraphin excellent (quand est-ce qu'on le met dans le 5 ??), Gelabale qui se réveille, de bonnes intentions collectives ça va tout de suite mieux ! Parker qui galère et qui sort les shoots qu'il faut au bon moment ! C'est parfois laborieux, mais l'envie est là ! C'est là que ça donne plein de regrets sur ce qu'on aurait pu faire avec une vrai prépa mais bon.. continuons de rêver, on ne peut que monter en puissance !

  3. SeanE

    Le match était assez moche a voir avec beaucoup de flopping de la part des argentins et une animaton cote francaise assez faible. Ginobili est toujours aussi exceptionnel mais Delfino est rentré dans le rang. Gelabale montre qu il est important. Turiaf n'est pas au niveau. Quand on voit les ecrans mobiles que Scola avait le droit de faire, Joakim Noah serait une star en basket FIBA.

  4. GrantHill69

    Diaw est d'un niveau scandaleux et ça ne choque personne?

  5. lexa

    les pauvres argentins, ils ne sont vraiment que 5!! et encore Nocioni n'est plus que l'ombre de lui meme

  6. MiLissounga

    Nocioni est devenu un joueur qui gratte des rebonds, mets quelques paniers en contre attaque ou à 3 points (dans le coin ou à 45°) et dont l'activité globale si elle n'est pas visible dans les stats, a une importance dans la réussite de son équipe. Après, c'est sûr que ce n'est plus l'Andres de la grande époque. La grosse différence aujourd'hui est la maladresse de Carlos (ou devrait-on dire la bonne défense de Gélabale pour lui).

    L'EdF a montré un visage conquérant dans un beau match des deux équipes. Rien n'est fait dans le groupe. Estc-ce que le Nigeria se reprendra? Que va donner le Lituanie-France? C'est le flou. A part les américains qui ont enfin décidé d'accélerer en deuxième mi-temps face à la Tunisie. Seuls Kechrid et Ben Romdhane surnagent et avec brio. Et Anthony Davis est en mode concours de dunk au allstar.

  7. number4

    Je trouve certains commentaires très durs avec Ronny Turiaf. Moi, je suis très satisfait de son rendement depuis le début de la prépa. Effectivement il ne marque pas autant que Ali ou Kevin mais Ronny fait un boulot énormissime en défense !!! Regardez ce qu'a fait Scola contre la Lituanie puis comparez avec son match contre la France … Il a été stoppé on ne sais combien de fois.

    Je suis d'accord que Séraphin marque + mais les argentins n'ont marqué que 60 pts ce soir alors qu'ils en avaient marqué 100 au précédent match. Ce match s'est gagné sur la défense et c'est bien là que Ronny est meilleur… La défense étant d'ailleurs le point fort de notre équipe depuis l'euro.

    Pour parler d'un autre joueur : faut vraiment que Boris se mette à regarder le cercle !!! Même à 20cm de ce dernier, Diaw préfére faire la passe de trop !!! Va au panier !!!!

  8. elro

    Ça s emballe sévère par ici.
    La France à joué une petite argentine, même si la France par son énergie, et son physique à fini de les mettre en dedans. Le match hache, heureux à montré deux équipés en difficulté sur leur basket.
    Le débat du poste 5. L absence de Noah se fait ressentir à chaque possession. Seraphin apporte davantage en sortie de banc avec turiaf starter.
    Peut être qu au fil de la compet, il y aura du changement, mais je n y voie rien de scandaleux.
    Ensuite la partition d ensemble fut meilleure. Comment cela aurait pu être autrement. Plus de jeu, de fluidité, de détermination. Mais je trouve le mental friable, choix douteux, tir forcé, mauvaise passe, crispation. Bref il y à du mieux.
    Parker cherche son niveau et pourvu qu il n arrive pas trop tard ou au moins qu il n essaye pas de forcer.
    La Lituanie sera davantage un révélateur face à un concurrent direct. Peut être à les prendre un peu tôt.
    Pour ma part le concurrent direct à la brelock c est la Russie.. Et il faudra être aussi à l euro pour espérer les taper

  9. mimouane

    C'est vrai que Séraphin est énorme : 10 pts, 7 reb et 3 ct en 14 minutes… On imagine le chantier s'il jouait 25 minutes. Mais ses fautes l'en empêchent.

    Ronny a fait un super boulot sur Scola en début de match, ce qui nous a évité de courir après le score. Après, en attaque il est totalement inopérant, mais normal pour un mec qui ne joue quasiment plus depuis 3 ans et qui n'est pas un attaquant à la base.

    En face, c'était quand même faible, en dehors d'un Gino exceptionnel mais qui ne pourra pas faire tout le tournoi à ce régime.

  10. John White

    Turiaf commence dans le 5 afin d'apporter son intensité, sa défense afin de fatiguer l'adversaire (donc de prendre des fautes rapidement) ce qui permets à Séraphin de scorer plus facilement lors de sa rentrée et de ne pas prendre de fautes trop rapidement.

    Séraphin n'est également pas encore au point défensivement avec pour l'instant un mauvais sens du placement et je pense qu'à ce niveau il ne peux pour l'instant apporter que sur de courtes séquences à cause de son faible cardio et de la raison cité plus haut.

  11. supertedy

    matche un peut lent mais tres bient maitriser et enfin l'adresse commence a revenir

  12. johnlejoueur

    Par contre, je suis le seul à avoir vu l'énorme défense de Pietrus sur Scola dans le 4ème?!

    On a un 5 efficace en début de match et qui défend fort, ensuite les entrées de De Colo pour l'organisation de l'attaque, Séraphin pour des paniers dans la peinture et Pietrus pour durcir encore la défense fait la différence.

    Bien sur je n'oublie l'adresse retrouve du duo "Gelabatum".

    Par contre un truc me gène un peu, c'est le peu de mouvement et de passe en fin de match avec un Parker qui garde la balle! Est ce Parker qui veux absolument marquer ou se sont les autres qui le regarde faire?? Aujourd'hui cela à sourit, mais demain? Je trouve ce choix de 6 attaques consécutives exclusivement pour Parker un peu risqué.

    Bref, encore bravo la France, on a bien limité les shooteurs argentins!

    Par contre demain, contre la Lituanie, surtout à 10h (!) se sera un autre match!

  13. GW

    Le seul point fort de Ronny hier soir, ca a été la pose d'écrans. Dans le 4e QT notamment ca offre 2 paniers faciles aux extérieurs dans le money time.

    Mais il est très juste au rebond, il s'est fait piquer des ballons au dessus de la tete… Et puis il est incapable de marquer que ce soit près du cercle ou ouvert à mi distance. Ce qui rajoute de la pression défensive sur Babac qui est plus facilement marqué !

    Et Babac + Ronny c'est incompatible, les 2 sont incapables de prendre un shoot, même ouvert ou d'attaquer le cercle !

    Quant à sa perte de balle en fin de match, no comment…

    Juste si ca avait couté 3 pts derrière, les argentins revenaient dans le match !

  14. Rorschach

    Je n'ai vu que la fin match, et j'ai été choqué par l'arbitrage!!

    Suis-je le seul?

    1- la 5ème de Diaw inexistante, ou au moins un peu plus de tolérance pour un joueur à 4 fautes.

    2- des écrans mobiles de la part de scola.

    3- une faute flagrante sur séraphin lorsqu'il marque le halley oop.

    C'était comme ça tout le match? je vois peut être le mal partout mais j'avais l'impression que les arbitres voulaient que l'argentine remonte…

  15. SeanE

    Depuis que Seraphin joue plus de 12min par match le record est positif. Il y a plein d autres facteurs : fin de saison donc opposants demotives, depart de mcgee, mise sur la touche de blatche et arrivee de Nene. Mais le bilan est plutot bon.