François Peronnet : « Il y’a eu du mieux »

Malgré la nouvelle défaite d’Orléans (91-87 face à Cholet lors de la petite finale du Tournoi du Golfe), François Peronnet a conservé un discours optimiste.

Pour Orléans Loiret Basket, le Tournoi du Golfe de Vannes n’aura pas été une réussite sur le plan comptable. En effet, l’OLB a successivement été dominé par Le Mans (73-63) puis par Cholet (91-87). Pour les joueurs de François Peronnet cela correspond à la sixième défaite en préparation en autant de rencontre. Mais le technicien n’a pas voulu se montrer trop pessimiste préférant relever le mieux entraperçu lors de la petite finale face à CB.

« Par rapport au match face au Mans, il y’a eu du mieux dans la prise de conscience qu’on avait eu un niveau de performance qui était insuffisant; ça c’est l’aspect positif. Le second point positif c’est sur l’engagement de l’équipe pendant tout le match; la situation n’est pas facile pour nous depuis quelques temps. L’aspect négatif c’est qu’encore une fois on n’arrive pas à gagner ».

Le problème serait-il alors mental ? Non à en croire François Peronnet.

« Sur l’aspect mental je peux féliciter les joueurs sur leur engagement et leur investissement; je ne peux pas remettre ça en cause. On a été obligé de surexploiter des joueurs parce que l’on a eu des petits pépins physiques. Ces joueurs-là sont aujourd’hui un peu dans le dur parce qu’ils n’ont pas eu une charge de travail qui était équilibrée. D’autres sont en phase de reprise et n’ont pas le rendement qu’ils devraient avoir ».

Parmi les joueurs concernés par ce cas de figure se trouve Brian Greene. En l’absence d’Abdoulaye Loum (touché au niveau du poignet, ndlr), l’ailier-fort empile les minutes ce qui ne l’a pas empêché très rentable (17 points face au MSB puis 21 contre Cholet). Mais ce qui a interpellé c’est l’apport de Derrick Nick loin d’être encore à son plein potentiel. Le néo-orléanais (23 ans, 2m06 mais aussi 120 kilos au compteur). Mais lorqu’on demande à son entraineur de juger son évolution, celui-ci choisit de ne pas l’accabler.

« Je vois ce que vous voulez me faire dire mais j’ai une analyse qui est un peu différente. C’est un joueur qui n’a pas un pofil type championnat de France. Quand on le prend c’est avec ses qualités et aussi des points sur lesquels on sait que ça va être difficile pour lui. Sa condition physique en est un. Le joueur n’est pas critiquable sur cet aspect-là, je veux être très clair là-dessus ».

Il reste qu’une victoire face au Paris-Levallois ce vendredi 12 au Tournoi de Bourges serait la bienvenue pour éviter de laisser s’installer un trop plein de morosité.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.