Frank Ntilikina a brillé, sa saison enfin lancée ?

Tom Thibodeau a daigné donner un temps de jeu décent à Frank Ntilikina lors de la victoire contre Milwaukee. Bien lui en a pris !

Il a suffi de râler d’être un peu défaitiste pour qu’une éclaircie survienne. Miracle, Frank Ntilikina a eu le droit de jouer plus de 4 minutes dans un match des New York Knicks dans ce début de saison.

La victoire surprise des hommes de Tom Thibodeau contre les Milwaukee Bucks n’est évidemment pas due à la simple présence du Français sur le parquet du Madison Square Garden pendant 18 minutes et 42 secondes. Julius Randle et Elfrid Payton, notamment, ont été excellents et les Bucks dans l’ensemble, très très loin de leur meilleur niveau. Mais quand même… On aurait bien envie que cette situation où Frank Ntilikina a un temps de jeu décent et des opportunités d’être utile, se normalise.

Frank Ntilikina déjà laissé de côté par les Knicks, le message semble clair

Encore majoritairement utilisé comme arrière, l’ancien Strasbourgeois s’en est accommodé et a montré l’agressivité offensive dont ses détracteurs doutent de l’existence. Sur catch and shoot, après une petite feinte, ou en sortie de dribble, Ntilikina a montré un superbe aplomb à 3 points et a rentré ses 4 tentatives. Dans la lignée de ce que faisait déjà son équipe, il a également été fidèle à lui-même sur le plan défensif avec l’intensité qu’on lui connaît.

Désormais, la question se pose. Lorsque Dennis Smith Jr et Immanuel Quickley (tous les deux blessés) seront de retour, Tom Thibodeau accordera-t-il le même crédit à Frank Ntilikina ? Malgré cette belle première vraie apparition après 6 minutes cumulées contre Indiana et Philadelphie, on est un peu sceptiques.

Si c’est toujours off the ball que Thibodeau voit l’international français lui être utile, ce sera déjà ça. Mais par pitié, plus de DNP ou de miettes en fin de rencontre. Aucun des arrières utilisés jusqu’ici n’a gagné un droit à l’immunité, ni ne propose une palette qui justifierait une nouvelle mise en retrait du « French Prince ». Quoi qu’il en soit, on espère le voir croquer dans les opportunités qui se présenteront dans les jours qui viennent si l’infirmerie reste pleine. Le déplacement à Cleveland dans la nuit de mardi à mercredi permettra d’en savoir un plus.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.